291 millions d'euros : le record des redressements pour travail dissimulé en 2013

 |   |  170  mots
Sur l'année 2013, le réseau des Urssaf a mené 8.073 opérations ciblées de lutte contre le travail illégal, soit une hausse de 11% par rapport à 2012. (Photo: Reuters)
Sur l'année 2013, le réseau des Urssaf a mené 8.073 opérations ciblées de lutte contre le travail illégal, soit une hausse de 11% par rapport à 2012. (Photo: Reuters) (Crédits : Blog Urssaf)
Le montant des redressements opérés par les Urssaf est en hausse de 12% par rapport à 2012.

Les redressements opérés par les Urssaf pour travail illégal ont atteint un nouveau record en 2013, à 291 millions d'euros (+12% sur un an), a appris mardi l'AFP auprès de l'Acoss, l'organisme qui fédère les Urssaf.

En 2012, le travail dissimulé avait représenté 260 millions d'euros de redressements. La hausse de 12% enregistrée en 2013 est moins forte que celles des années précédentes: +18% en 2012 et 2011.

1,4 milliard d'euros

L'ensemble des régularisations opérées par les Urssaf atteint pour sa part 1,4 milliard d'euros. Sur cette somme, 135 millions représentent des restitutions aux entreprises, précise l'Agence centrale des organismes de sécurité sociale.

Le chiffre global pour 2013 n'est pas suffisamment précis pour être comparé à ceux des années précédentes. En 2012, les Urssaf avaient réalisé un record de 1,37 milliard d'euros de régularisations, dont 180 millions de restitutions.

Sur l'année 2013, le réseau des Urssaf a mené 8.073 opérations ciblées de lutte contre le travail illégal, soit une hausse de 11% par rapport à 2012.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 28/05/2014 à 12:36 :
Grâce au "travail illégal" on n'a pu en fin de compte contenir la baisse de la "demande" et maintenir "l'offre", tandis que le troisième larron a pu maintenir leur job grâce au "redressement"! Rien de plus banal!
a écrit le 28/05/2014 à 11:53 :
sur tous les chantiers immobilier,le travail au noir existe sous toutes les formes;
la gendarmerie,police,est en nombre insuffisant ,il faut que la police municipale soit habilitée à faire les constats de fraude,mais aussi file dès potron minet les retraités sortant des Brico,avec une montagne de matériel pour les chantiers clandestins.
Stop à la débrouillardise,ne copions pas les politiques!!!!
a écrit le 28/05/2014 à 7:33 :
Bon, je le reconnais, je me suis fait subventionné par un parti politique.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :