Alstom : "les offres doivent être améliorées" (Elysée)

Lors d'une réunion organisée mardi matin à l'Elysée, Siemens et Mitsubishi ont présenté à François Hollande et aux ministres concernés leur projet d'alliance avec Alstom dans l'énergie, concurrent de l'offre ferme de rachat déposée par GE et qui s'inscrit dans une logique de partenariat défendue par l'Etat français.
Les discussions vont encore continuer cette semaine entre l'Etat et les différentes entreprises. Les offres doivent être améliorées., explique-t-on à l'Elysée.
"Les discussions vont encore continuer cette semaine entre l'Etat et les différentes entreprises. Les offres doivent être améliorées.", explique-t-on à l'Elysée. (Crédits : reuters.com)

Peut mieux faire. Tel est, en substance, la réponse de la présidence française aux offres de reprises d'Alstom présentées par l'américain General Electric (GE) et le tandem germano-nippon Siemens-Mitsubishi Heavy Industries.

Lors d'une réunion organisée mardi matin à l'Elysée, Siemens et Mitsubishi ont présenté à François Hollande et aux ministres concernés leur projet d'alliance avec Alstom dans l'énergie, concurrent de l'offre ferme de rachat déposée par GE et qui s'inscrit dans une logique de partenariat défendue par l'Etat français.

Des offres à revoir

Pour rappel, les groupes allemand et japonais proposent sept milliards d'euros en numéraire pour reprendre certains actifs d'Alstom, mais aussi la création de coentreprises garantissant le maintien d'une importante présence du français dans l'énergie.

De son côté, GE propose de racheter la totalité de la branche énergie d'Alstom pour 16,9 milliards de dollars (12,5 milliards d'euros au change actuel) dans le cadre d'une offre ferme sur laquelle le groupe français doit se prononcer d'ici au 23 juin.

Mais du côté de l'Elysée, on explique à l'AFP que les négociations sont loin d'être concluantes:

"Les discussions vont encore continuer cette semaine entre l'Etat et les différentes entreprises. Les offres doivent être améliorées. Tant qu'il sera possible, nous souhaitons qu'elles le soient". "GE doit revenir vers nous au cours des prochains jours"

"Aucune raison d'améliorer l'offre" selon Siemens

Les deux intéressés n'ont pas mis de temps à réagir. Siemens et son partenaire japonais Mitsubishi Heavy Industries ne voient actuellement aucune raison d'améliorer leur offre sur le groupe français Alstom, a déclaré mardi le président du directoire du groupe allemand, Joe Kaeser.

"Pourquoi une offre qui est déjà supérieure devrait-elle être améliorée ? Il n'y a aucune raison pour le moment de discuter de cela", a-t-il dit lors d'une conférence de presse à Paris avec Mitsubishi.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 2
à écrit le 17/06/2014 à 21:59
Signaler
Celui qui prend le marche à gagné un capitaine de pédalo en prime.

à écrit le 17/06/2014 à 21:03
Signaler
Va falloir du mouvement sur les taux de change pour arriver à 7 M€ > 16M$

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.