Comment l'État va réduire les budgets des CCI en 2015

 |   |  222  mots
Bercy compte ponctionner 500 millions d'euros sur les fonds de roulement des CCI. (Photo Reuters)
Bercy compte ponctionner 500 millions d'euros sur les fonds de roulement des CCI. (Photo Reuters) (Crédits : Reuters)
Le ministère de l'Économie annonce ce vendredi qu'il compte ponctionner les budgets des Chambres de commerce et d'Industrie de 500 millions d'euros en 2015 et réduire leur taxe affectée d'un tiers.

Voilà qui risque d'attiser leur colère. Les budgets des Chambres de commerce et d'industrie devrait à nouveau être raboté. Bercy annonce ce vendredi un plan visant à impliquer ces dernières dans le programme de réductions budgétaires de 50 milliards d'euros d'ici 2017. 

Première mesure décidée: l'État compte ponctionner 500 millions d'euros en 2015 ans leurs fonds de roulement, soit 326 millions de plus que l'an dernier. 

Réduction de la taxe affectée

En outre, Pierre-Antoine Gailly, président de la CCI Paris Ile-de-France, confirme ce vendredi une réduction de de 36% de la taxe affectée aux 145 chambres. Elle passerait de 1,23 milliard en 2014 à 788 millions d'euros en 2017. Le président de la CCI Paris Île-de-France a réagi:

"Si le gouvernement voulait démonter les chambres de commerce, il ne s'y prendrait pas autrement."

1,8 milliard d'économies

Plusieurs représentants des Chambres de commerce avaient déjà exprimé leur colère en juin à la suite de la publication d'un rapport gouvernemental prônant des coupes budgétaires de 1,5 à 1,8 milliard d'euros sur trois ans.

Les CCI arguent qu'un tel plan menacerait l'emploi. André Marcon, président de CCI France chiffre entre 6.000 et 7.000 suppressions d'emplois sur 26.000 au total. Il estime en outre que 20.000 à 30.000 apprentis sur un total de 100.000 seraient également menacés, et que certaines "CCI devraient mettre la clé sous la porte"

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 03/08/2015 à 19:57 :
Ouf enfin l'état se rend compte de l’excès de salaire de tous ces gens qui ne servent finalement pas l'intérêt des entreprises mais plutôt d'une lutte pour mettre ces gens là au chômage, cela étant cela ne changerai rien vue l'efficacité des CCI partout en France.
Vive la fin des CCI et que l'argent soit distribué aux entreprises..... Les entreprise font du politico correct avec les CCI mais tous pensent la même choses.....
a écrit le 06/02/2015 à 11:31 :
Article truffé de faute....
a écrit le 02/10/2014 à 10:43 :
@elu_PS
Quelle est l'efficacité d'un maquis administratif pour un bon fonctionnement de l'économie et des entreprises ?.
Le maquis administratif, c'est la bureaucratie.
Les "élites" énarchiques pondent des textes.
Les entrepreneurs n'arrivent plus à suivre tout ce qui est pondu!
L'état et les collectivités locales créent des "machins" pour que des "bureaucrates" expliquent ce qui est pondu par d'autres bureaucrates!
C'est le millefeuille!!!
a écrit le 19/09/2014 à 12:02 :
Pour faire simple et résumé, les CCI sont souvent parmi les plus gros acheteurs publics, entendez par là celui qui fait travailler les entreprises de la région du département (travaux, entretiens, etc...), plus d'argent dans les CCI plus de contrats pour ces entreprises. Donc licenciement dans ces entreprises. Que tout le monde prenne conscience que le/les acheteurs publics représentent pour plus de 50% du CA des entreprises privés directement ou indirectement. Les licenciements dans les entreprises privées ont déjà commencés suit à la coupe faite dans les budgets CCI et ça ne fera qu'empirer. Un grand bravo aux personnes ayant réfléchies aux conséquences sur l'emploi. Du beau travail tout ça, un grand bravo aux journalistes qui ne se sont, apparemment pas encore posé la question de cela....
a écrit le 28/07/2014 à 15:53 :
Bonjour à tous,

C'est affligeant ! La plupart des ces commentaires ignorent la réalité des CCI.Tout cela est un condensé de clichés qui date des années 80'.

Les périodes de crise économique favorisent toujours ce genre de réactions. Il faut stigmatiser, diviser. Les CCI sont sans doute responsables de la crise économique, de la dette de la France, du mauvais temps et de l'invasion des moustiques Chikungunya.

Bref, tous les collaborateurs sont des bons à rien. Ces réactions et commentaires sont violents, excessifs, et reflètent rarement la réalité.

Que les CCI aient besoin de se restructurer, c'est un fait. C'est aussi le cas de toute entreprise, l'évolution est constante, il faut s'adapter. D'ailleurs un certain nombre de CCI y sont favorables.

Pour le reste, je ne peux vous engager qu'à vous mobiliser, participez aux élections consulaires, votez, réformez !

Mais ne croyez pas que la baisse des ressources des CCI sera pour vous une économie. Ce n'est pas de l'argent que vous allez garder, les taxes seront juste affectées à d'autres dépenses publiques.

Alors Messieurs et Mesdames les entrepreneurs vous pouvez tout à fait avoir une bonne opinion des pouvoirs publics, qui vous ponctionnent et ont mis en place un des systèmes fiscaux les plus pénalisant pour l'entreprise.

Continuez donc à ne pas être acteur de votre CCI, continuez à vous féliciter de ce type de mesures qui vont appauvrir les actions en faveur de l'entreprise. Vous pensez vraiment pouvoir peser individuellement ?
Réponse de le 01/10/2014 à 12:11 :
Votre vibrant plaidoyer est éloquent, mais les CCI méritent-elles cette éloquence ? Beaucoup en doute, faute de savoir exactement ce qu'elles font, et si elles le font pour un prix raisonnable. En s'enfermant sur elles-mêmes, les CCI ont au moins le tort de ne pas avoir su convaincre largement de leur utilité. Simple problème de com ? Pas sûr.
En tout état de cause, elle sont maintenant acculées à ouvrir leurs portes pour justifier leur existence par le service rendu.
Réponse de le 03/08/2015 à 20:07 :
Bravo vous avez bien répondu en tant que salarié de cette institution qui comme un député m’a dit les CCI sont la matière molle des entreprises, c'est une collectivité territoriale qui comme beaucoup à peu d'intérêt mais elle fait partie d'un héritage national, alors continuions à payer des gens dont la seule motivation et de rester dans la sécurité d'un emploi à vie, surtout en période difficile. Les CCI ne sont pour rien dans la crise économique mondiale pas plus que dans le réchauffement climatique, mais les coûts qu'elle génère sont facturées aux stés petites ou grandes, et l'avis des partons de TPE et PME sur les CCI est sans appel finissons en avec ces institutions de mille feuilles, qui ne servent à rien.
a écrit le 28/07/2014 à 7:46 :
Chantage à l emploi....comme en russie plein emploi pour ne rien produire....on connait la suite...mais eux ils ont des ressources naturelles...nous des politiques vereux et des syndicats
a écrit le 28/07/2014 à 7:22 :
on oublie que les cci apportent une expertise professionnelle aux petites entreprises souvent dirigées par des entrepreneurs sous-éduqués.elles les guident dans les maquis administratifs et comptables.
Réponse de le 28/07/2014 à 7:33 :
Evidemment les petits entrepreneurs sont forcément "sous-éduqués" !
Vous devriez avoir honte d'écrire de telles âneries.
Quant au maquis administratif, débrousaillez au lieu de ponctionner l'argent des entreprises pour payer des "guides".
Réponse de le 01/10/2014 à 11:32 :
tout à faire d accord avec mon collègue, la cci n'apporte rien elle vend toutes ses prestations. et chère... de + leurs salaires sont supérieurs au mien il faut supprimer tout ces organismes professionnels et paritaire.
a écrit le 27/07/2014 à 16:09 :
Dans les 1eres mesures a prendre, fusionner CCI avec Chambres des metiers et Chambres d'Agriculture avec centralisation totale des dossiers de creation d'entreprise au sein du nouvel ensemble et eviction des Greffes du Tribunal de Commerce qui ne servent a rien pour cette etape, sinon compliquer les choses. 4 organismes qui se marchent sur les pieds des uns et des autres sans aucune autre justifications que d'assurer leur survie. On vient de simplifier , parait-il la creation d'entreprise. Bien, pour creer la mienne cette annee, 4 mois ont ete necessaires!!!
a écrit le 27/07/2014 à 7:40 :
Un truc public ne représentant que les intérêts du patronat était déjà une aberration en soit. Leur appliquer la politique qu’ils prônent n’est qu’un juste retour de bâton.

Ils pourront ainsi nous montrer comment faire plus avec moins, puisque cela semble si facile dans leurs discours. Cela ne pourra pas leur faire de mal de confronter celui-ci à la réalité que leurs idéologies imposent aux autres depuis déjà quelques décennies.
a écrit le 27/07/2014 à 1:39 :
Mais les CCIs, faut pas les réduire, faut les supprimer !!
Elles ne servent à rien, sauf avoir des fonctionnaires...
Quand est ce que les politiques auront enfin le courage de virer des fonctionnaires ?
Non JAMAIS des socialistes vont etre contre les fonctionnaires, c'est meme la BASE du Parti Socialiste (PS).
Réponse de le 28/07/2014 à 10:02 :
pour votre information, les salariés ne sont pas des fonctionnaires ! révisez votre savoir avant d'écrire n'importe quoi
Réponse de le 01/10/2014 à 11:33 :
exact il sont bien mieux payé.
Réponse de le 03/08/2015 à 20:20 :
Si les salariés des CCI sont des fonctionnaires territoriaux arrêter de prendre un parapluie pour vous planquer je suis moi même un ancien cadre A . Ils sont soumis au même tarifs avec une d’essai de 1 an avant la titularisation. Les salaires sont plutôt agréables pour le travail effectué, c'est bien pour cela que je ne suis plus dans cette institution et pour lourder un membre du personnel il faut passer par bcp de processus..... croyez moi notamment le représentant du personnel. Soyons honnête le jour ou il n'y aura plus de CCI les poules auront des dents........ Ce n'est pas l'institution en elle même c'est plutôt le personnel qui devrait être réformé avec des objectifs et des résultats., c'est une autre histoire.....
a écrit le 26/07/2014 à 22:54 :
Réduire le budget des CCi est une erreur infantile ;
en revanche
détruire le budget des CCi pour qu'elles soient rasées, serait salutaire pour la France qui emprunte des tombereaux d'argent pour financer ces inutiles structures parapubliques ;
Les fameux assimilés fonctionnaires n'auront aucun mal a créer leur propre entreprise, point n'est besoin de les indemnisé ;
L'occasion unique leur est donnée de s'installer pour exercer leurs "talents"
Réponse de le 19/09/2014 à 13:45 :
Grande idée quand on sait que les CCI et autres organismes "publics" font plus de 50% du CA des entreprises françaises, cela aurait certainement un impact très positif dans le domaine de l'emploi et des résultats des entreprises, merveilleux programme.
Réponse de le 03/08/2015 à 20:22 :
Yes Yes Yes Yes mais les talents c'est autre chose.......
a écrit le 26/07/2014 à 19:07 :
La CCI Grand Lille devait vendre une immeuble ; multiplication des intervenants, corrections au projet d'acte du style "majuscules et caractères gras" très efficient. Des lettres et rappels sans réponse. En finale une vente de 450000 € qui ne se fait plus. Des fonctionnaires à mettre au régime sec vue leur improductivité TOTALE.
Réponse de le 26/07/2014 à 19:54 :
C'est intéressant ces cci qui se lancent dans des grands achats immobiliers et les relations privilégiées qu'elles entretiennent avec le monde du BTP et de l'immobilier. Dans quelle mesure cela aide les entreprises qu'elles sont supposées accompagner ? Mystère. Bref, un grand nettoyage en profondeur est nécessaire.
a écrit le 26/07/2014 à 9:35 :
Mais à quoi servent vraiment les CCI.
Ne sont-elles pas devenues les "supplétifs" des administrations du "millefeuille". En France nos élites hauts fonctionnaires ont mis dans la tête des entrepreneurs que RIEN ne peut se faire sans des AIDES publiques. En France, l'entrepreneur est devenu "chasseur de primes", plus préoccupé par la recherche de subventions et d'aides que par sa future activité.
Comme chaque collectivité locale, chaque ministère y va de son obole, la chasse aux primes est, elle-même, devenue très complexe.
Les CCI agissent donc en "supplétif" des administrations car leur rôle consiste à constituer, pour le compte de l'entrepreneur, les dossiers, complexes, exigés par les nombreuses organisations "donatrices" du "millefeuille" administratif.
Accroissement de la bureaucratie, encore! Alors que c'est l’accroissement de richesse qu'il faut viser!
Réponse de le 26/07/2014 à 14:38 :
En effet, les CCi sont des verrues envahissantes, a côté des furoncles que sont les Agences des délabrement économiques, les centres de faux experts autoproclamés etc ... tout ce mille feuille parfaitement inutile puisque plus ce mille feuille de Verrues furoncles est de venu ventru plus l'économie va mal et plus le chômage des jeunes et des vieux se répands
Réponse de le 26/07/2014 à 18:59 :
Plus de la moitié des entreprises nouvelles disparaissent dans les 2 ans de leurs créations, les 3/4 disparaissent dans les 5 ans ...
point commun de ces disparitions d'entreprises
ce sont des entreprises qui ont reçu les conseils avisés des CCi ;
S'il faut une démonstration de l'échec total de la mission des CCi, elle est dans les chiffres précités.
La France peut se passer de tels conseillers CCi amateurs, stagiaires ou refoulés.
Réponse de le 27/07/2014 à 22:28 :
@ Verrues
Vous avez tout résumez
a écrit le 26/07/2014 à 9:31 :
Une fois n'est pas coutume, je soutiens entierement le gouvernement : les CCI sont des cenacles servant a payer grassement des managers qui se cooptent entre eux. Une bonne mise a la diete, reduction d'effectif, de salaires et avantages nous fera a tous le plus grand bien.
C'est amusant d'ailleurs de voire combien les managers les plus incompetents se retrouvent a se planquer aux CCI.
Réponse de le 26/07/2014 à 9:50 :
ce commentaire est d'un amateurisme sans borne, renseignez-vous avant de parler de ce dont vous ne connaissez pas. C'est vrai que plus de 7000 chômeurs en plus c'est top! Savez-vous que les élus des chambres sont des chefs d'entreprise bénévoles? Savez-vous que les salariés des cci ne sont pas des fonctionnaires et que les salaires sont en majorité loin d'être élevés, que nous soutenons nos territoires et offrons des services de proximités? a
Soutenir des incompétents, c'est a dire ce gouvernement qui fait passer des lois atroces en juillet août et ne comprends rien aux mécanismes économiques, cela ne me surprend donc pas de votre part, honte à vous.
Réponse de le 03/08/2015 à 20:27 :
Bingo, dieu que c'est vrai j'ai eu l'occasion d'être un manager chez eux alors qu'il n y a rien à manager si ce n'est qu'un repaire d'incapables et de fatigués par le travail. J'ai toujours du mal à croire que ces institutions soient représentées par des chefs d'entreprises....
a écrit le 26/07/2014 à 7:54 :
Les CCI sont des nids de transgression, c'est culturel ;
Au vu de la désindustrialisation massive, et de l'effondrement économique traduit dans l'explosion du chômage, les CCI sont en total échec ;
Il n'est plus possible de continuer avec ces CCI qui sont vidées de leur sens, elles sont devenues des hôtels 5 étoiles pour tous les bons à rien et mauvais à tout de Navarre ;
De surcroît, à Lyon par exemple, mais aussi à Annecy, et ailleurs, elles effectuent des prestations approximatives et creuses en parfaite concurrence déloyale contre les entreprises qui doivent elles payer des taxes pour chambres de commerce, C'EST UN COMBLE !
Réponse de le 26/07/2014 à 9:11 :
C'est tout à fait exact. A Annecy, ces dernières années, la CCI s'est offerte avec l'argent des contribuables plusieurs milliers de m² de bureaux. Pourquoi faire? De la formation!! Hallucinant !! alors qu'il y a déjà plus de 200 organismes habilités en formation en Haute Savoie. Cherchez l'erreur !!
Réponse de le 26/07/2014 à 21:19 :
@ MAELLYS93 : vous voulez dire que les élus qui dirigent les CCI et émanent tous en principe du MEDEF ou de la CGPME font développer par leurs services une concurrence déloyale à l'égard de l'initiative privée ? Donc vous sous-entendez que le MEDEF et la CGPME organisent ou cautionnent une concurrence déloyale à l'égard des entrepreneurs privés, leurs électeurs et adhérents ? Je me demande si j'ai bien compris...
Réponse de le 26/07/2014 à 22:41 :
@Britannicus : les cci jouent aussi le rôle de rabatteur pour les cabinets de conseil "choisis", échanges entre bons amis (invitations au restaurant étoilé du coin...) en prétextant l'aide à l'obtention de subventions pour les entreprises qui mordent naïvement à l'hameçon. Les élus qui dirigent les cci auraient des intérêts privés à défendre avant de se soucier de leurs syndicats professionnels respectifs. Cela vous surprendrait Mr Naïf ?
Réponse de le 27/07/2014 à 10:34 :
Oui Britanicus, vous avez fort bien compris, mais vous n'êtes pas isolé, la majorité des français est au courant, et pour cette raison les petits patrons indépendants d'entreprises ne votent plus depuis longtemps aux élections des CCi parce qu'ils ne veulent plus entendre parle des CCi.
Réponse de le 03/08/2015 à 20:31 :
Saviez vous que le créateur des CCI était de Marseille, je comprends mieux..... il a pris au départ un grand coup de soleil pour créer cette institution.
a écrit le 25/07/2014 à 22:32 :
Selon le rapport de l'IGF, un des directeurs généraux d'une CCI palpait MENSUELLEMENT 25.000 euros, ca fait un peu beaucoup, vous ne trouvez pas Monsieur Marcon ? Un grand nettoyage s'impose dans cet univers des CCI déconnecté du réel. Pour info, un dirigeant de PME se verse un salaire net compris entre 2500 et 4500 euros par mois.
Réponse de le 03/08/2015 à 20:34 :
Est ça vous étonne enfin ne ne rajouterai rien car ras le bol des CCI et pour du bénévolat moi je veux bien en faire
Réponse de le 03/08/2015 à 20:34 :
Est ça vous étonne enfin ne ne rajouterai rien car ras le bol des CCI et pour du bénévolat moi je veux bien en faire
a écrit le 25/07/2014 à 21:11 :
Que de préjugés dans la vision des CCI. 1) les salariés des CCI ne sont pas fonctionnaires! Ils bénéficient d'un statut national qui n'a rien a voir avec la fonction publique et peuvent être virés comme dans toute entreprise privée! 2) quant aux budgets, contrairement aux idées reçus la part de l'impôt dans le budget des CCI est extrêmement variable.... A titre d'exemple celle que je dirigeais dans les années 80 avait un impôt -la taxe additionnelle- de 25 MF sur un budget totale de 130mF! Le reste provenait de multiples recettes -services gérés, droits d'inscription aux écoles, facturation des missions d'accompagnement aux entreprises, etc.... On est très loin des pléthores de fonctionnaires des Collectivités finances a 100% par l'impôt non?
Réponse de le 25/07/2014 à 22:35 :
Vous défendez votre intérêt avec des arguments pas très solide, soit. Mais aujourd'hui il faut faire des économies, et les banquets, petits fours, restaurants et soirée avec le traiteur sont terminées. A ces soirées ou les petits comités d'élus s'auto-congratulent grassement. En tant que dirigeant d'une Chambre, quel était le montant de votre salaire ? Je serai curieux de le comparer avec celui d'un dirigeant de PME à cette époque la.
Game is Over.
Réponse de le 26/07/2014 à 9:28 :
+1 !
Les employers de CCi ne sont pas fonctionnaires mais en foutent encore moins que des fonctionnaires de mairie. Quant a ma CCI, celle de Sud-Alsace, elle ne m'a jamais servi a rien, sauf a depenser beaucoup d'argent dans de magnifiques bureaux, de reception d'auto-congratulation, et de voie de garage pour des managers incompetents ou vieux ou les deux a la fois.
Réponse de le 26/07/2014 à 11:00 :
Je ne défends pas mes intérêts car j'ai quitté il y a 25 ans et travaillé dans des entreprises privées et même créé ma propre entreprise....mais pour avoir travaillé en collaboration avec les collectivités je peux témoigner qu'il y a un monde entre les fonctionnaires (d'état ou territoriaux) et les salariés des CCI. quant à la réforme elle est indispensable (1ou 2 CCI par région) mais laissons au monde économique le soin d'accompagner les PMI et PME et ne sabordons pas le seul domaine de l'enseignement en France ou l'on rivalise au niveau international: les écoles de commerce! Ne laissons pas cela dans les mains des politiques et des énarques, ce serait les ramener au niveau des universités!
Réponse de le 03/08/2015 à 20:39 :
Mon Dieu je vais pleurer je suis un ex des CCI alors ce baratin allez le servir à d'autres SVP satut territorial oui on peux être viré mais certainement pas comme dans le privé je sais de quoi je parle. C'est un repaire de conseillers sur un chemin de garage. Le budget c'est les entreprises et les budgets de l'état bine ficelé.......
a écrit le 25/07/2014 à 20:12 :
Si les CCI sont si efficaces et indispensables aux entreprises qu'elles veulent le dire, alors la cotisation financière versée par les entreprises pour les financer devrait être uniquement sur la base du volontariat et pas une obligation comme c'est le cas actuellement. Chiche ?
a écrit le 25/07/2014 à 20:00 :
On ne peut que saluer l'action du gouvernement à baisser les dotations des CCI qui n'ont pas fait suffisamment leurs preuves ni fait les efforts nécessaires pour se rassembler. Au-delà des CCI, l’État doit reconsidérer ses missions et son périmètre d'action: Priorité aux missions régaliennes.
Réponse de le 25/07/2014 à 23:39 :
Il faut les éliminer
Ils ne servent a rien et personne ne va voter pour ce truc ou tous les élus profitent de la bête
Rendez l argent aux PME !!!
Réponse de le 19/09/2014 à 13:46 :
Les PME vivent directement ou indirectement de l'argent dépensé par les acheteurs publics dont font partie les CCI...
a écrit le 25/07/2014 à 19:52 :
En France les fameuses Chambres de Commerce consomment chaque année près de 4 milliards d'euros d'argent public, 145 Cci en France qui comptent 26.000 fonctionnaires ! Le saviez vous qu’en moyenne seulement 15% des chefs d'entreprise votent aux élections des Cci, 15% seulement de votants !!! Presque 80% des chefs d'entreprise ne votent même pas car ils savent que cet organisme ne leur sert pas à grand chose voire à rien ! On peut diviser par 2 ou 3 leur budget (surtout certains Cci de campagne) sans que cela change quoi que ce soit à la vie économique des entreprises.

Les élections aux Cci et des Délégués consulaires grands électeurs des Membres des Tribunaux de commerce ont eu lieu du 25 novembre au 8 décembre 2010 ; le taux d’abstentions dans les catégories commerce, industrie ou services était comparable: 83% .
Aux élections de 2009 des Chambres de métiers et de l’artisanat, on constate le même record d’abstentions : 80% contre 74,6% aux élections précédentes soit 6,4% de plus.

Plutôt que de fermer des maternités, gendarmeries, tribunaux, commissariats de Police, casernes de l’Armée, on ferait mieux de couper les dépenses dans les endroits où elles sont surtout somptuaires .

Un des anciens Directeurs Général de la Cci de Lyon (statut assimilé fonctionnaire) a touché comme indemnités statutaires, la modique somme de 490 242,03 €. (Rapport de la Cour Régionale des Comptes) et il y a d'autres spécificités dans biens d'autres CCI, des DG et directeurs de service classés Hors Catégorie ou catégorie 1 qui gagnent plus de 6000 euros net par mois alors qu’un dirigeant de PME touche en moyenne 2500 à 3000 euros nets par mois .
Cci Grenoble vient d'ouvrir un campus à Paris dans le quartier du 16eme entre Passy et la Maison de la Radio dans un immeuble dont le loyer annuel ( d'HLM?) de 895 760 € HT +charges + surloyer est payé avec son colocataire l'EM Normandie : le local est "très modeste" et nécessite encore des investissements pour le rendre attrayant. CCI Grenoble a fait l'acquisition de l'immeuble Polytec à Grenoble (de 5133 m2 avec 151 places de parking) pour 10 700 000 € payés sur fonds de réserves. La Cci Ain a versé plus de 50.000 euros à une entreprise semi-publique de BTP, sans donner de raison objective.
Et en lisant la presse régionale, on apprend que la Cci de l’Ain a eu un résultat excédentaire de 2,5 M € dégagés sur l'exercice 2013. Comment ? En grande partie par une erreur du ministère des Finances en faveur de la CCI 01 ! En se trompant sur les bases de la TAFCFE (la remplaçante de feu la taxe professionnelle), Bercy a versé 1,9 M € en trop en 2012 et 2013, somme intégralement enregistrée en 2013. L'excédent de fonctionnement a tout de suite été dépensé plutôt que d’alerter le Ministère des Finances de cette grossière erreur financière et rendre ainsi le trop perçu de "seulement" 1.9 millions d'euros. Et bien non, pas rendu, simplement dépensé. Du coup, l'heureux bénéficiaire qu'est la Cci01 se demande si elle devra compenser son trop-perçu d'une manière ou d'une autre, ou carrément rembourser !
Les Cci semblent ne pas savoir quoi faire de leur cash qui déborde, qui est ponctionné annuellement aux entreprises qui ont des trésoreries et des capacités d'investissement de plus en plus faibles.
Les Cci (la caste de certains élus qui sont des chefs d’entreprise et les fonctionnaires) qui utilisent l'argent ponctionné aux entreprises pour réaliser des projets immobiliers dignes de petits Seigneurs de Province tout en préservant et en favorisant leurs intérêts personnels ! Ces CCI qui sont assises sur des pactoles de cash et par leur statut sont censées représentées et aider bien sûr les entreprises ...
Allez voir le siège de CCI France à Paris, un magnifique immense et opulent immeuble de très haut standing sur l’avenue « bon marché » de la Grande Armée dans le « populaire » 17ème arrondissement ! En quoi ce bâtiment sert il les intérêts des entreprises françaises ?
Réponse de le 25/07/2014 à 20:02 :
Mais qu'est-ce que vous attendez pour voter lors des élections consulaires plutôt que de vous laisser manger la laine que vous n'avez même pas sur le dos ? Vous avez le droit de vote, alors exercez-le ! Sinon, ne vous plaignez que de votre passivité...
Réponse de le 25/07/2014 à 22:45 :
@ Britannicus a répondu le 25/07/2014 à 20:02:
Il ne saurait être question de voter pour des potentats inutiles et ruineux des CCI inutiles.
*** Il appartient aux Parlementaires de voter la suppression totale des CCI et de leur demander de reverser sous très court délai leurs avoirs colossaux au Trésor Public pour boucher les trous des dettes de la France.
L'immobilier des CCI doit être récupérer pour les transformer en logements sociaux qui seront toujours plus utiles que l'hébergement d'assimilés fonctionnaires incompétents et ramiers comédiens dans leurs mauvais jeux de rôles pathétiques.
Réponse de le 26/07/2014 à 18:34 :
@suppression : mais on ne vous demande pas de voter pour des gens que vous ne supportez pas ! Seulement si le taux de participation est aussi bas, cela signifie que 80% ou plus des électeurs potentiels peuvent faire basculer très vite et très facilement le résultat des élections en déposant leurs propres listes . Vous renoncez bien vite à entreprendre en espérant tout du gouvernement. Un entrepreneur doit entreprendre : faites-le !
Réponse de le 26/07/2014 à 19:50 :
@Britannicus : en tant qu’entrepreneur, on s’en fiche de ces organismes parasites qui sous le prétexte de défendre les entreprises, nous pompent chaque année de l’argent et en plus, ces chambres défendent les intérêts personnels de leurs élus et sont surtout peuplées d’incompétents arrogants. Je veux qu’on me laisse tranquille, mener mes affaires sans recevoir les courriers, newsletters et magazines de ces chambres qui jettent l’argent publique par les fenêtres en s'auto félicitant d'aider les entreprises alors que la plupart des employés de cet organisme ne sait pas lire un bilan comptable.
En Allemagne, il y a seulement 80 chambres de commerce (DIHK), contre plus de 145 en France ! Halte au gaspillage, stop à cet arrosage de parasites.
Réponse de le 26/07/2014 à 20:58 :
Mais oui "Ras le bol", osez, entreprenez et votez ! Sinon vous êtes objectivement complice de tout ce que vous reprochez aux autres...
Réponse de le 26/07/2014 à 22:46 :
Je ne vote pas pour cautionner les paresseux incompétents, contrairement à vous qui militez dans ce sens. Dites moi donc, si les cci sont aussi efficaces et indispensables à ce pays, quid de la situation économique catastrophique des entreprises ? de la situation catastrophique de la balance commerciale ? et enfin si elles sont aussi efficaces et brillantes, leur financement devrait alors se faire sur la base du volontariat des entreprises et non d'une obligation générale, ne croyez-vous pas ?
a écrit le 25/07/2014 à 19:07 :
Étant moi-même un "parasite" d'après le commentaire de Christophe, je suis vraiment triste à la lecture de tous ces commentaires.
Je ne vais pas essayer de vous convaincre de la qualité des services des CCI votre opinion ayant l'air bien arrêtée, toutefois je me demande si vous avez déjà eu à travailler avec une CCI...
C'est plus la méthode qui me semble délirante, on ponctionne de l'argent dans les caisses et on baisse le budget d'un seul coup de plus de 30% sans lissage dans le temps. Aucune adaptation possible pour limiter la casse sociale inéluctable, tous les salariés des CCI ne sont pas fainéants, incompétents, voleurs (et j'en passe) .
Je vous invite d'ailleurs à regarder sur la CCI de Dijon je crois qui a déjà supprimé des postes à cause des précédentes baisses de budget.
Si le gouvernement était si courageux il dirait stop, on ferme toutes les CCI, on redirige les actions vers d'autres organisations ou associations pour assurer le service aux entreprises.
J'espère juste que cet argent économisé servira les entreprises et surtout à l'accompagnement des TPE.
Réponse de le 25/07/2014 à 19:35 :
Question écrite n° 02684 de M. Paul Loridant (Essonne - CRC)
publiée dans le JO Sénat du 08/12/1988 - page 1380
M. Paul Loridant interroge M. le ministre délégué auprès du ministre de l'industrie et de l'aménagement du territoire, chargé du commerce et de l'artisanat, sur les résultats des récentes élections aux chambres de commerce et d'industrie. En effet, il apparaît que ce scrutin a été marqué par un très faible taux de participation. Ainsi, aux Ulis, le nombre total des votants (dont ceux par correspondance) n'atteint pas 20 p. 100. Il note par ailleurs que sur l'ensemble du département de l'Essonne le taux de participation est encore plus faible (15 p. 100). Aussi, alors qu'à l'heure actuelle des interrogations sont émises sur la faible représentativité des organisations syndicales de salariés, il souhaite connaître son appréciation sur ces élections et savoir quel enseignement il en tire sur la représentativité même des représentants élus dans les chambres de commerce et d'industrie.
Il y a plus de 25 ans (1988), la question de l'utilité et de la représentativité très faible des Cci se posait déjà !!!
a écrit le 25/07/2014 à 18:56 :
La plupart des commentaires dénotent une méconnaissance totale du rôle des CCI : 2 eme pôle de formation en France- notamment les ESC, HEC..., des milliers d'ha de zones d'activités, les ports, aéroports, l'aide aux PME/PMI à l'export etc.... Pour avoir dirigé deux CCI avant de travailler en entreprise à partir de 40 ans, je peux témoigner de leur rôle pour représenter localement les entreprises (rien à voir avec les syndicats patronaux) face à des élus locaux boulimiques en terme d'interventionnisme tous azimuts mais le plus souvent déconnectés des réalités économiques. Ceci dit je considère que les CCI ont raté le virage de la décentralisation en ne se réformant pas spontanément et en conservant 152CCI et 21 Régionales (quelques regroupements ont bien eu lieu mais largement insuffisants...). Elles devraient à l'image de ce qui est réclamé aux politiques, se regrouper en pôle de soutien régionaux aux entreprises, poursuivrent leurs activités dans le domaine de la formation et soutenir les petites entreprises sur les marchés internationaux ou elles ne sont pas équipés... Mais surtout éviter de se retrouver sous tutelle des politiciens qui n'ont que trop souvent une vision à œillère du développement économique!
a écrit le 25/07/2014 à 16:22 :
Je conteste les 6000 a 7000 supressions de postes
En vérité a chaque parasite éliminer vous créez des possibilités énorme de création d emploi

Réponse de le 25/07/2014 à 17:44 :
Et vous, vous êtes un parasite de l'orthographe. Navrant.
Réponse de le 25/07/2014 à 17:57 :
Bravo Christophe pour votre explication synthétique, claire et concise. Fermer les CCI, c'est 100 000 nouveaux emplois PRODUCTIFS INDUSTRIELS créés
a écrit le 25/07/2014 à 14:30 :
Il faut bien en faire le constat, les CCI Chambres de Commerce et d'Industrie sont en situation d'échouage total malgré les sommes faramineuses déversées sans contrôle dans leurs caisses ;
Depuis 15 ans jamais l'industrie n'est allé aussi mal, il faut donc retirer l'industrie aux CCI
Depuis 15/20 ans le petit commerce se meurt, disparaît, il peut donc être enlevé le commerce aux CCI
in finé, il ne reste plus rien à financer pour les CCI qui peuvent fermer et rejoindre le désert industriel qu'elles ont fomenté pour nourrir des comédiens amateurs spécialisés en enfantillages scolaires inutiles et dépassés.
Il en va de même pour les Greffes des Tribunaux de Commerce et les Juges Consulaires issus des loges troubles des CCI plutôt fossoyeurs d'entreprises et créateurs de misère.
Réponse de le 25/07/2014 à 19:01 :
Vous n'y connaissez absolument rien sur le rôle des CCI et votre vision est affligeante... Je ne citerai que les Écoles de Commerce du réseau consulaire, dont HEC! dont la totalité des élèves trouvent des emplois très très rapidement, contrairement aux fabriques de chômeurs de la grande majorité de nos belles fac en France. Regardez les classements internationaux des établissements dans le monde. Édifiant!
Réponse de le 25/07/2014 à 22:39 :
@DB06400 : et vous votre mauvaise foi et parti pris sont aussi affligeants, digne d'un fonctionnaire qui refuse de se remettre en cause et qui campe sur ses privilèges qu'il veut éternels. Ou alors vous travaillez au service communication de cci france ? Combien d'écoles de commerce mise à part HEC ? Vous voulez qu'on sorte les statistiques des jeunes chômeurs qui se sont endettés pour payer 3 années ou plus d'études de commerce et qui se retrouvent au chômage ou en intérim à ranger des rayons de gms ou à remplir un guichet autoroutier ? HEC est un cas à part avec l'EM Lyon.
Réponse de le 26/07/2014 à 11:07 :
J'ai quitté depuis 25 ans ce milieu, travaillé dans des entreprises privées et mêle créé ma propre entreprise! Je constate simplement que les gens parlent de choses qu'ils ne connaissent pas.... Rien que pour les sup. de co renseignez vous, regardez les classements régulièrement publies dans les hebdomadaires! ( HEC, Em Lyon , ECRICOM, Marseille, Toulouse, Grenoble, Reims, Rouen etc etc....) regardez les taux de placements, les salaires à la sortie, puis comparez aux fac! Bon courage
Réponse de le 27/07/2014 à 7:45 :
Pouvons-nous parler de succès à propos des écoles de commerces ?

D’un point de vue purement économique, c’est probable, tout du moins pour leurs diplômés. Ils ont tous des emplois, et forts bien payés.

Par contre, d’un point de vue société, ces écoles sont une catastrophe et un échec total. Tous les élèves issus de ces écoles que j’ai pu fréquenter durant ma vie professionnelle sont des êtres détestables n’ayant de considération que pour l’argent et les chiffres. Bref, ces gens là ne sont que des sbires de l’économie au détriment de leurs pairs humains, race de laquelle ils ne font plus vraiment partie. Eux vivent en apesanteur dans leur monde de chiffres, à l’abri de tout avec leurs gros salaires.

Bref, ces écoles ne forment pas des humains, mais de simples gestionnaires sans scrupules, sans esprit critique, tous porteurs de l’idéologie économique dominante actuelle, dont on connaît pourtant tous les méfaits.
Réponse de le 03/08/2015 à 20:45 :
Les ESC sont tellement bonnes que certaines fusionnent car elles n'ont pas assez d’inscrits. A ils ont la rage au cœurs ses fonctionnaires territoriaux au zut pardon ces salariés qui ont droit au ticket resto, mutuelle d'entreprise à 80% de prise en charge et le 13ème mois, pas mal...
a écrit le 25/07/2014 à 14:08 :
Un nid de planqués des organisations patronales,ou la règle est de favorise systématique les copains, requins, gredins Dans les CCI tous est payant et le service rendu est de qualité médiocre en général!!!
Réponse de le 25/07/2014 à 14:53 :
+1, voila une bonne decision. Mais tenez bon face au chantage à l'emploi. L'emploi c'est bien, seulement s'il est productif !!!!
a écrit le 25/07/2014 à 13:35 :
Les CCI sont un peu comme le Conseil Eco Social et environnemental peu actif mais très lucratif. Si vous demandez un listing au CCI il faut payer. Je me souviens avoir été il y a quelques années à la CCI à Marseille je me croyais au conseil général du même département beaucoup de monde pour discuter beaucoup de présence dans les couloirs mais la galère pour être bien orienté car comme dans toutes ces "machines" infernales on place amis, famille etc etc alors ponctionner oui revoir à 100 pour cent le fonctionnement une obligation.
Réponse de le 25/07/2014 à 16:24 :
C est digne de l URSS

a écrit le 25/07/2014 à 13:22 :
Les CCI devraient fermer leurs écoles de commerce, comme HEC et les Sup de Co, parce que pour former des "François" à l'économie, c'est raté....
Réponse de le 25/07/2014 à 13:44 :
Alors ça ! c'est bien vrai .
Réponse de le 29/07/2014 à 14:43 :
Les écoles de commerce ne forment pas à l'économie... et même rarement au commerce, malgré leur nom. Ce serait plutôt finance, stratégie, audit, marketing, rh...
a écrit le 25/07/2014 à 13:17 :
Bravo !!! J'applaudis des deux mains.
Les CCI ne servent à rien d'autre qu'à nous pomper du fric pour faire des voyages "d'études".
Pourvu qu'ils aillent jusqu'au bout. Ne lâchez pas les gars !
Réponse de le 25/07/2014 à 13:56 :
En fait, si je comprends bien, la taxe pour frais de Chambre ne sera pas "supprimée" mais "réattribuée" à l'Etat... et ce sont tous les élus MEDEF et CGPME qui dirigent les CCI qui vont perdre leurs moyens de dépense...Vous votez aux élections consulaires ?
Réponse de le 25/07/2014 à 14:32 :
nous pompe pas du fric il vole

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :