Grève des pharmacies : le mouvement sera très suivi

 |   |  256  mots
Parmi les mesures prévues par le gouvernement, il y a la vente de médicaments sans ordonnance par les grandes surfaces.
Parmi les mesures prévues par le gouvernement, il y a la vente de médicaments sans ordonnance par les grandes surfaces. (Crédits : reuters.com)
D'après l'Ordre des pharmaciens, 100% des officines seront fermées mardi à l'appel des syndicats pour protester contre le projet de loi sur les professions réglementées. Le gouvernement devrait toutefois contraindre certaines pharmacies à rester ouvertes dans le cadre du service de garde.

Après les notaires, les pharmaciens veulent faire entendre leur voix contre le projet de réforme des professions réglementées. Demain, mardi 30 septembre, 100% des pharmacies seront en grève d'après l'Ordre des pharmaciens.

Les agences régionales de santé devraient toutefois contraindre certaines officines à rester ouvertes afin d'assurer un service minimum. Elles devront répondre aux urgences pharmaceutiques. Il y aura une dizaine d'officines de garde par département.

"J'ai demandé aux Agences régionales de santé que des gardes soient assurées, comme un dimanche (...) pour que les patients soient assurés de trouver des médicaments dans des pharmacies de garde", a déclaré Marisol Touraine,ministre des Affaires sociales prévoyant que "la grève des pharmaciens mardi (serait) très suivie".

Un mouvement d'ampleur inédit

L'USPO (Union des syndicats de pharmaciens d'officines) qui est l'instigateur de ce mouvement, juge cette grève comme une première depuis vingt-cinq ans, notamment par son ampleur. Il est rejoint par les syndicats FSPF et UNPF.

Parmi les mesures prévues par le gouvernement, il y a la vente de médicaments sans ordonnance par les grandes surfaces.

"L'immobilisme n'est pas une solution", a commenté la ministre, faisant allusion au projet de réforme des professions réglementées, tout en notant que "des mots utilisés par l'ancien ministre (de l'Economie Arnaud Montebourg, NDLR) ont pu blesser".

"Les Français veulent un pharmacien près de chez eux, la sécurité sur les médicaments, et un juste prix", a-t-elle souligné.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 30/09/2014 à 19:51 :
je trouve que les pharmaciens ont raison d'être en colère ! ça suffit les hyper marchés qui
s'approprient tout !! pharmacien c'est un métier (un professionnel de santé !) ce n'est pas rien et puis acheter ses médicaments entre les carottes et le poisson, excusez-moi, mais je n'adhère pas ! j'habite une ville moyenne et la pharmacie centrale est ouverte tous les jours, que voulez vous me mieux ???!!!! j"y trouve de précieux conseils et le pharmacien me connait ! marre des hyper marchés !!!
a écrit le 30/09/2014 à 18:21 :
Ce sont les clubs de golf qui vont etre content!! carton plein mardi
a écrit le 30/09/2014 à 16:14 :
Les nantis et privilégiés de France qui défendent leurs intérêts outrancieux et parlons plutôt de la masse de jeunes actifs qui n'arrivent pas, malgré les diplômes, à trouver du travail en CDI... et aux salariés de plus en plus smicardisés, précarisés et virables...
a écrit le 30/09/2014 à 14:10 :
Edouard Leclerc, qui est une des personnes qui gouverne la France (à la place des Guignols de l'élysée et de la place Beau veau...), a prévu de vendre des médoc que dans ses Hyper. Les hypers ne sont que dans les grandes villes, alors qu'il y a des pharmacies dans beaucoup plus de communes. L'argument les francais veulent un pharmacien proche de chez eux est donc un faux arguments Madame la ministre (salarié de Mr Leclerc ???)
a écrit le 30/09/2014 à 12:03 :
Pourquoi le prix d’une pharmacie est-il aussi élevé ? D’où des montants de remboursements qui ne protègent pas vraiment du risque de pressions pour augmenter les ventes que l’on semble craindre s’il y a achat par un grand groupe. Pourquoi a-t-on libéralisé le numérus clausus des pharmaciens (et à la demande de qui), augmentant ainsi le nombre des nouveaux diplômés en état de précarité ? Corvéables à merci malgré un diplôme à bac +6 (bien mal rémunéré). Mesdames, messieurs les pharmaciens interrogez vous sur la totale justesse de votre mouvement. Mesdames, messieurs des pouvoirs publics demandez-vous pourquoi de pharmaciens diplômés de plus en plus nombreux quittent une profession sans avenir pour eux alors que la société à payer pour leur 6 ans de formation.
a écrit le 30/09/2014 à 11:22 :
Oui ! oui ! et oui à la dérèglementation des professions règlementés. Il faut mettre fin à cette république bananière et à cette minorité d'assisté qui vive au crochet de l'état avec leur monopole. Une aberration économique dans société.
Réponse de le 30/09/2014 à 17:50 :
Bravo ! Il faut en finir avec ces privilèges !
a écrit le 30/09/2014 à 11:05 :
M.MACRON a tenu parole : le rapport de l'inspection générale des finances est désormais public. Curieusement, cet ouvrage comprend de nombreuses inexactitudes et omet de préciser que c'est l'Etat qui a lui même fixé la réglementation de ces professions dénoncées
a écrit le 30/09/2014 à 9:10 :
On ne badine pas avec la santé. De plus en plus de ponctions, de moins en moins de services. Tout le monde coure après quelque chose d'insaisissable.
a écrit le 30/09/2014 à 8:18 :
alors la on n'entend pas le franchouillard dire qu'on prend les malades en otage, alors que le rapport de la cour des comptes révèle qu'un pharmacien gagne 10,000 nets par mois ( et oui) là on ne parle pas de scandale ?? alors que ce sont des fonds publics et que la prise de risque de ces professionnels est hors de proportion avec le retour sur investissement. -30 % de revenu pour ces personnes (20,000 pharmacies faites le calcul par an !)
Réponse de le 30/09/2014 à 8:49 :
Cela permettra d'embaucher des fonctionnaires et de réduire ainsi le chômage.
Réponse de le 30/09/2014 à 10:00 :
bien dit!!!! sans compter que la moitié des médicaments devraient être supprimés soit pour inefficacité soit pour aggravation de l'état de santé !!!
Réponse de le 30/09/2014 à 12:56 :
bah non,ca sera les employés des pharmacies qui vont grossir les chiffres du chomage!vous croyez quoi serieusement! il ni a pas qu'un pharmacien pour faire tourner une boutique! et c'est certainement pas le pharmacien qui va se retrouver au chomage! ca sera les employés et les preparateurs...et puis surtout si les pharamcies ferment,preparez vous a parcourir plusieurs dizaines de km pour trouver une boite de clamoxyl (surtout en camapagne!)
Réponse de le 30/09/2014 à 13:00 :
personne n'ait prit en otage,ils ont été prevenu en avance,pour une seule journée,et des pharmacies ont été requisitionné pour les urgences....a reoui:et ca sera les memes medocs inneficaces chez leclerc,sauf que la petite pharmacie de quartier sera fermé.
a écrit le 30/09/2014 à 8:06 :
Encore une grève de nantis ?
Ne vous inquiétez pas, le gouvernement fera marche arrière et vous conserverez vos rentes.
Idem pour les notaires etc....
Réponse de le 30/09/2014 à 8:31 :
et je m'en porte bien.
Réponse de le 30/09/2014 à 13:03 :
idem ca ne concerne pas que les nantis de pharmaciens,je suis employée au smic,et si ma pharmacie ferme c'est moi qui saute...serieux qui a vu une pharmacie avec un nanti seulement au comptoir........
Réponse de le 30/09/2014 à 13:24 :
acheter ses medocs sur le net...tss mais ou on va serieux????ca va vous avez pas peur????? je n'aurai pas confiance a 100/100....et en cas d'alerte sanitaire,amazon va vous prevenir?Est ce que amazon garde votre historique? quel beau pigeon...
a écrit le 30/09/2014 à 8:02 :
...et non pour réduire le déficit.
Il considère donc que les professionnels libéraux ne sont pas des Français !
Réponse de le 30/09/2014 à 13:26 :
leurs employés non plus....
a écrit le 30/09/2014 à 0:07 :
Les pharmaciens sont de droite mais bizarrement pas du tout libéraux...sauf pour les autres
a écrit le 29/09/2014 à 23:17 :
ils ont raison de faire grève "on achète pas des médicaments comme on le fait pour des bonbons".
a écrit le 29/09/2014 à 21:14 :
Grève indécente tous derrière le gouvernement
a écrit le 29/09/2014 à 20:20 :
Les impôts disposent de données fiables sur les revenus par profession. Pour les pharmaciens c'est 7700 euros par mois issus uniquement de leur activité professionnelle, c'est à dire sans compter les à côtés (loyer d'appartements...)
a écrit le 29/09/2014 à 19:07 :
1 pharmacie ferme tous les deux jours et 60 % des pharmacies ont une trésorerie négative.
Très Amusant votre commentaire.
Sur la Côte Azur on ne constate pas du tout cela.
Moi dans ma ville par exemple on trouve 3 Pharmacies installées sur une distance de 1,5km.
a écrit le 29/09/2014 à 16:41 :
Il faut mettre une fois pour toute fin au 37 professions règlementés qui est une sacrée anomalie économique !!! Comme pour les fonctionnaires, il faut mettre fin à cette minorité d'assistés qui plombent le pouvoir d'achat de la majorité des français et très inégalitaire par leur taux de marge puissance 10 au-dessus des autres secteurs. Il faut réformer cette minorité qui emmènent notre pays dans le déclin par leur corporatismes égoïstes.
Réponse de le 29/09/2014 à 17:39 :
Croyez-vous que les grandes surfaces vous veulent que du bien ? Ne sont-ils les champions de la rentabilité économique ? Il faudrait envisager de réformer votre pensée totalement sclérosée...
Réponse de le 29/09/2014 à 18:54 :
La rentabilité d'une pharmacie est bien supérieure à celle des supermarchés. Les pharmacies usent et abusent de leur monopole de vente des médicaments et sont en nombre limitées pour ne pas se faire concurrence entre elles.
Réponse de le 29/09/2014 à 19:26 :
Ben, quand on ne sait pas de quoi on parle on se tait. Dans la pharmacie il y a de tout, ceux qui gagnent très bien leur vie, ceux qui s'en sorte correctement et ceux qui ont des difficultés et qui essaye de sauver leur commerce. la concurrence des pharmacies entre elles est déjà féroce et déréglementé ne va pas faire baisser prix. Par contre il y aura forcément des pertes d'emploies. Au delà du problème financier que cela pose c'est surtout au niveau sanitaire que c'est dangereux. Il n'y a qu'à demandé aux pays qui ont tout libéralisé....le nombre de décès par surdosage a augmenté....donc oui au changement mais pas à n'importe quel prix
Réponse de le 29/09/2014 à 22:59 :
Avant de parler , il faut connaître le fond du dossier.
Oui, il faut impérativement protéger les pharmacies vis à vis des GMS. Il en va de la couverture santé de la France et du respect de la dispensation du médicament dans le respect du bon usage. Côté pécunier, la suppression du monopole ferait fermer 7 à 8000 pharmacies sur les 21600 existantes. Une catastrophe sanitaire dans le contexte des déserts médicaux !!
De plus, pouvons nous faire confiance à des GMS qui nous font manger du cheval à la place du bœuf? Et leur confier notre santé? Est il normal que Leclerc cherche non seulement à nous nourrir, à nous faire voyager, à nous enterrer et maintenant à nous soigner?
Une telle concentration de pouvoirs est complètement et absolument dangereuse pour notre humanité.
Sans compter que mr Leclerc maltraite ses salariés dans une logique financière implacable et tellement inhumaine qu'il n'offre même pas de complémentaire santé à ses employés....

a écrit le 29/09/2014 à 15:45 :
Si seulement les députés et sénateurs pouvaient se mettre en grève sans émolument on ferait de belles économies!!
Réponse de le 29/09/2014 à 23:19 :
+ 1000000000000
a écrit le 29/09/2014 à 15:44 :
Ils ont rien compris à la communication les pharmaciens. Ils se gavaient tranquille tout en jouissant d une image sympa auprès de la population contrairement aux huissiers et notaires par exemple, et vont réussir à se mettre tout le monde à dos. Du conseil bigmillion non?
a écrit le 29/09/2014 à 15:39 :
toutes les professions medicales ferment demain et les médecins aussi
les bosseurs en ont marre d'etre les pigeons!!
Réponse de le 29/09/2014 à 17:15 :
Pire que des pigeons, des cobayes (affaire du médiator).
Réponse de le 29/09/2014 à 18:56 :
Des piégeons ?? A ce niveau de revenus, j'ai plutôt l'impression que c'est le malade qui se fait plumer...
a écrit le 29/09/2014 à 14:51 :
j'ai bossé toute une carrière les dimanches et les jours de fêtes et je ne m'en plain pas au contraire les jours sur semaines de repos étaient bien remplis .
a écrit le 29/09/2014 à 14:14 :
Plus personne ne bosse désormais, c'est uniquement de la défense d'avantages acquis, totalement intenables en général d'ailleurs mais tout ce qu'on aura gratté avant la faillite aura été bon à prendre je suppose ...
a écrit le 29/09/2014 à 14:07 :
Après les grèves de pilotes, les manifs de notaires, les protestations d’huissiers, une nouvelle vague de rentiers du capitalisme de connivence quasi mafieux à la française prétend crier sa misère. Le libéralisme comme système économique ça serait bon pour les autres mais pas pour vous..
Ben voyons..
A bas les privilèges et qui vive la concurrence ! Nous verrons bien alors si vous valez les rémunérations exorbitantes que vous vous octroyez actuellement sur notre dos !
Réponse de le 29/09/2014 à 15:27 :
N'oubliez pas les opticiens dans votre inventaire.
Réponse de le 29/09/2014 à 19:53 :
Bientôt la porsche sera mise au garage...ou revendue...le modèle économique a changé...ainsi que le niveau de revenus qui va évoluer à la baisse.
Réponse de le 30/09/2014 à 13:29 :
sauf pour certains! bah oui ce qui va pas dans la poche de l'un va dans la poche de l'autre...mais à choisir je prefere que ce soit dans la poche de celui qui a etudié et qui est capable de repondre a mes questions diverses et variées.
a écrit le 29/09/2014 à 14:05 :
Augmenter le nombre de décès par intoxication médicamenteuse : c'est la solution pour réduire le trou de la SECU ! Houra !

Pour rappel : Aux Etats-Unis, l’intoxication au paracétamol est l’une des causes majeures d’insuffisance hépatique aiguë (coût d'hospitalisation + coût des futurs traitements = gain pour la SECU !). Les Etats-Unis comptent chaque année plus de
100 000 cas de surdosage !
Réponse de le 29/09/2014 à 20:12 :
Plusieurs reportage ont montré que des journalistes avec une fausse ordonnance comportant des médicaments en interaction dangereuse se font systématiquement fait remettre ce cocktail dangereux par les pharmaciens sans aucun contrôle du pharmacien. Cela ne peut donc changer qu'en mieux...
Réponse de le 29/09/2014 à 21:17 :
c'est bien connu les journalistes ne montrent que la vrai vérité... Comme dans toutes les professions il y a des personnes compétentes et des personnes incompétentes. Pas besoins de niveler par le bas !
a écrit le 29/09/2014 à 13:58 :
Laissons la grande distribution vendre les médicaments basique (aspirine, doliprane, pastilles mal de gorge). Ce sera moins cher pour le consommateur et qu'on arrête de nous parler du rôle de conseil et de sécurité du pharmacien. Je n'ai jamais vu un pharmacien donner des conseils pour ces produits!
Réponse de le 29/09/2014 à 14:07 :
ca c'est bien dit , tout a fait d'accord avec vous
Réponse de le 29/09/2014 à 17:47 :
Combien avez-vous fréquenté de pharmacies différentes ? Au lieu de tenir des opinions fausses, vous devriez rencontrer votre pharmacien et lui expliquer votre position. Il vous expliquera certainement qu'il n'existe pas de médicament basique car ils sont tous dangereux par nature. Qu'on arrête de nous parler d'un prix moins cher alors que l'on a les prix les moins chers d'Europe à côté du Portugal. Tiens, c'est étonnant, vous n'avez plus d'argument convaincant...
Réponse de le 29/09/2014 à 19:57 :
Le pharmacien devra vite revenir au comptoir pour dispenser ses conseils pour vivre...et moins s'occuper de sa déclaration isf et ses investissements en defiscalisation...
Réponse de le 29/09/2014 à 23:05 :
Arrêtez votre propagande. Les prix français sont 40% plus chers qu'en Angleterre. L’écart de prix est encore plus marqué pour les génériques. Dire que les médicaments français sont les moins chers c'est simplement de la mauvaise fois.
Réponse de le 30/09/2014 à 13:19 :
et bien moi j'ai eu affaire a une dame qui s'est introduit un test de grossesse pendant 3 min! et qui en plus ralait parcequ'il ne fonctionnait pas! eduquer deja les gens sur la santé les gestes de base et/ou d'urgences,là vous ferez des economies.
a écrit le 29/09/2014 à 13:56 :
ALTERNATIVE ;QUE l'etat fixe le prix de TOUS les medicaments ;qu'il n'existe plus ces arnaques duent au monopole
Réponse de le 29/09/2014 à 15:22 :
Encore un gugus qui croit que l'Intervention de l'Etat est la solution à tout.
a écrit le 29/09/2014 à 13:42 :
j'achète !!!!!
a écrit le 29/09/2014 à 13:16 :
Regardez la valeur d un fond de commerce de pharmacie entre 1 et 2 millions pour une petite boutique
Rentabilité exceptionnelle aucun risque un secteur géographique protégé et la sécu qui finance

Il faut pas s étonner de les voir dans la rue les magasiniers rentiers et obèses
Vive la concurrence !!!
Réponse de le 29/09/2014 à 17:41 :
1 pharmacie ferme tous les deux jours et 60 % des pharmacies ont une trésorerie négative. Regardez dans le passé ne permet pas d'avoir une vision aussi nette du présent et encore moins des réformes à envisager...
Réponse de le 29/09/2014 à 21:26 :
Quelles sont vos sources ? Je ne crois pas qu'elles proviennent de l ordre des pharmaciens. Informez vous svp Cordialement
a écrit le 29/09/2014 à 13:14 :
ah ces pharmaciens ! ils vont finir par nous faire pleurer LOL !!!
a écrit le 29/09/2014 à 13:10 :
ras le bol des corporatismes, faudra t il en passer une nouvelle fois par une nuit du 4 août? Devrons nous à nouveau guillotiner et supporter une guerre civile pour avancer? Marre, j'en ai marre des conservatismes de droite, de gauche, des politiques, des vieux des jeunes, des salariés, des patrons, des retraités, etc etc... Punaise, avec 10 millions de pauvres et de chômeurs, des déficits sociaux colossaux, des dettes abyssales et un commerce extérieur ridicule avec le sentiment en prime que tout régresse que ce soit pouvoir d'achat et qualité du service public depuis des années, quand c'est qu'on change???? bon sang, vont finir par me convaincre qu il faut se tirer!!!! M'en vais barbouiller la devanture de mon pharmacien demain!!!!
Réponse de le 29/09/2014 à 17:44 :
Prenez un surdosage d'un médicament aussi banal que l'aspirine, que vous souhaitez trouver en grande surface. Vous comprendrez aisément que cette profession justifie son rôle par la sécurité sanitaire qu'elle peut procurer sauf que vous serez...gravement malade. Mince le supermarché m'avait fait une super-promotion : 3 achetés, 5 gratuit...
Réponse de le 29/09/2014 à 20:15 :
Les pharmaciens ne contrôlent rien. Un collègue à fait un malaise au bureau et a été hospitalisé en urgençe. Son médecin lui avait prescrip des médicaments en interaction et le pharmacien n'a rien vu. Pas un pour contrôler l'autre !
Réponse de le 30/09/2014 à 22:40 :
Il ne faut pas généraliser !!
Y a des bons et des mauvais comme dans tous les métiers.
a écrit le 29/09/2014 à 13:09 :
Je ne vois pas ou est le pb de vendre du doliprane en grande surface.....
Réponse de le 30/09/2014 à 22:43 :
Savez vous pourquoi il n y a que 8 g de paracetamol ( 8 comprimés ) dans une boîte de doliprane?!!! Au delà de 8g .. Dose létale !!! Toxique pour le foie !
On évite de mettre des commentaires inutiles quand on est amateur sur le sujet. :-p
Réponse de le 02/10/2014 à 9:30 :
Bravo ! Enfin un commentaire savant ! Un argument pour que les pharmaciens conservent leurs privilèges et leur monopole ! Trop de Dolipranne et on est mort ! Mdr !
a écrit le 29/09/2014 à 13:07 :
Qui a déja eu des conseils de son pharmacien pour son doliprane sans déconner de qui se moque t-on? on ne parle pas de vendre tous les médocs dans les supermarchés juste certains, comme l'aspirine, doliprane, advil... Cela fera baisser les prix et évitera que les gens aillent voir leur médecin pour s'en faire prescrire ... (on peut rêver)
Réponse de le 29/09/2014 à 13:57 :
VOUS ETES VRAIMENT NAIF!!!
penser que la grande distrib va nous sortir de la crise c'est incroyable de pouvoir lire cela!!! un emploi en gms remplace 10 emplois de commerces de proximité!!!
rien de plus gerbant que la grande distrib et encore il y a des gens qui veulent leur attribuer de nouveau marchés!!! vous feriez mieux d'un peu réfléchir a l'avenir de vos enfant et éviter de ne penser qu' un monopole de pharmacien qui selon vous leur rapporte énormément d'argent est la pire des choses!!! c'est un des seuls endroit ou le conseil reste encore gratuit et de qualité.
Réponse de le 29/09/2014 à 16:59 :
pour info : Doliprane, Advil et aspirine sont des médicaments remboursés par la sécurité sociale. Donc le prix est fixe et imposé par l'Etat, pas par le pharmacien. Donc M. Leclerc ne pourra pas le faire baisser...
Réponse de le 30/09/2014 à 13:34 :
MERCI LOLO !!!!!


Leclerc en a largement assez dans les poches! pensez un peu aux emplois que represente ce secteur!!!!
Réponse de le 30/09/2014 à 16:35 :
Je n'ai pas dit que ça allait nous sortir de la crise... seulement que les prix allaient baisser de part le volume d'achat des grandes surfaces. Les prix ont beau être fixés par l'état, ce ne sera plus le cas en cas d'ouverture à la concurrence naturellement. Et si tu fais parti des gens qui ne peuvent pas se payer une boîte de dolipranne à deux euros sans aller te les faire prescrire lolo, je ne peux plus rien pour toi ni pour notre Sécu ...

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :