Décrochage scolaire : Vallaud-Belkacem annonce un plan de 50 millions d'euros

 |   |  259  mots
Dès la rentrée 2015, le redoublement va devenir une décision exceptionnelle, en accord avec les parents et entraînant un accompagnement spécifique des élèves.
Dès la rentrée 2015, le redoublement va devenir une décision "exceptionnelle", en accord avec les parents et entraînant un accompagnement spécifique des élèves. (Crédits : reuters.com)
La ministre de l'Éducation nationale veut que les enseignants soient formés pour détecter au plus tôt les premiers signes de difficultés scolaire en mettant à leur disposition des outils pédagogiques.

Surmonter à tout prix les difficultés scolaires. La ministre de l'Éducation nationale Najat Vallaud-Belkacem a annoncé un budget de cinquante millions d'euros par an pour lutter contre le décrochage des élèves qui sortent du système scolaire chaque année, dans un entretien publié vendredi par Le Parisien/Aujourd'hui en France.

"Il s'agit cette fois d'un véritable pilotage national qui se donne les moyens. [...] Il faut traiter à la fois la prévention du décrochage, le raccrochage et la remédiation."

Détecter rapidement les élèves qui décrochent

Parmi les mesures proposées, Najat Vallaud-Belkacem souhaite "former les enseignants à détecter précocement les difficultés scolaires" en les aidant à repérer "des signes annonciateurs du décrochage" et en leur fournissant "des outils pédagogiques pour y faire face". Dans son entretien au Parisien, la ministre ajoute que "des référents décrochage seront présents dans chaque établissement (et) le suivi des absences sera amélioré".

Elle propose qu'"en cas de rupture ponctuelle de la scolarité, un lien (soit) systématiquement maintenu avec au moins un enseignant pour préparer le retour en classe" ainsi qu'une "prise en charge adaptée et personnalisée par des équipes constitués non seulement de professionnels de l'éducation, médico-sociaux, mais aussi d'associations".

Les parents ne seront pas exclus de cette démarche puisque Najat Vallaud-Belkacem souhaite les y associer. Ils pourront ainsi bénéficier "de formations à une meilleure connaissance de l'institution scolaire pour ceux qui en éprouvent le besoin".

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 21/11/2014 à 15:01 :
Ayant travaillé à l'étranger dans les milieux scolaires comme conseillère psycho-pédagogique, je pense que pour prévenir durablement le décrochage scolaire, il faudrait que les bases soient solidement acquises.
Il est vrai que le redoublement ne rend pas plus intelligent. Cependant, avec ce rejet franc et massif du redoublement, je m'aperçois en faisant de l'accompagnement scolaire que des élèves arrivent en CM2 SANS SAVOIR DECHIFFRER. Ils sont donc depuis 4 ans en situation d'échec aggravé puisqu'ils sont incapables de lire les consignes et donc de répondre aux questions.
Dans ces conditions, comment motiver un élève et l'empêcher de décrocher ? Ce n'est pas au niveau d'une 3ème que l'on peut rattraper cela.
En résumé, on ne redouble pas pour acquérir les notions de base mais on accepte le redoublement pour aller dans une autre filière plutôt que de faciliter les réorientations ?
a écrit le 21/11/2014 à 13:30 :
je ne sais si il faut en rire ou en pleurer...Tellement tout ceci pue le bullshit plein nez...comme ses prédécesseurs, les glorieux Peillon et Hamon, elle sera certainement partie avant que tout ceci ne soit mis en place...complètement déconnectée des réalités, comme si un prof n'état pas capable de reconnaître un élève qui décroche...pas étonnant que plus personne ne veuille faire ce métier, avec des têtes pensantes pareil.
a écrit le 21/11/2014 à 12:46 :
Nul besoin de gadget dans un lieu de vie où l'apprenant et l'auteur de son propre savoir, celui ci serait il finalement l'Islam. N'oublions jamais que la culture ça fait mal à la tête, c'est inégalitaire, c'est un truc de réac, de droite, d'aristos.

Rappelons nous tous que « le seul moyen d'éviter l'erreur est l'ignorance ».
Et puis faut jouir sans entrave, après nous le déluge, consommer à crédit, consommer, consommer !
a écrit le 21/11/2014 à 11:18 :
Impressionnant comme les solutions proposées sont creuses et inapplicables : du bullshitage de première catégorie !
Réponse de le 21/11/2014 à 20:51 :
Il ne reste que deux ans avant les prochaines élections vu le temps que les réformes soient validés, et vue les sondages, ils ne peuvent pas utiliser le referendum pour aller plus vite. En gros le temps qui reste est trop court pour qu'on puisse voir que les réformes portent leur fruit... Donc pendant le temps qui reste ils ne vont que faire des réformes qui ne servent a rien juste pour se montrer... Le seul referendum qui pourrait passer c'est une proposition pour baisser le salaire et les primes des députés, sénateurs, ministres et président... mais faut pas rêver...
a écrit le 21/11/2014 à 11:11 :
En plus, elle ne connait rien au sujet !
Réponse de le 21/11/2014 à 20:46 :
Je sais que je suis célibataire longue durée, mais je me la mettrais bien sous la dent...
a écrit le 21/11/2014 à 11:10 :
C'est eux, les politiques UMP et PS, qui on cassé l' Education Nationale ! La dernière en date : la réforme des rythmes scolaires ultra couteuse et stupide. Les enfants sont maintenant fatigués et énervés avec les TAP et 5 jours de cours par semaine. Ni les enseignants, ni les enfants, ni les parents n'y trouvent leur compte. Dehors les casseurs ! Cela fait longtemps que vous ne faites plus illusion. Aux prochaines élections vous ferez 15%, c'est le score des incompétents des menteurs et des démagos !
Réponse de le 21/11/2014 à 20:45 :
Pourtant en 2012 Sarko a fait un peu plus et c'est bien le roi des incapables et des escrocs.
a écrit le 21/11/2014 à 11:01 :
C'est Belkacem qui est en decrochage; Juste une jolie petite coquille et dogmatique par dessus le marche.
a écrit le 21/11/2014 à 10:47 :
Ne faudrait-il pas impliquer (un peu) les parents dans ce plan nécessaire et ambitieux ?
a écrit le 21/11/2014 à 10:16 :
ce truc inventé par un penseur du MEN, et relayé par le top modèle de l'éduc n'est peut-être pas pertinent, car un prof même moyen s'il prête attention à ses ouailles voit rapidement les décrocheurs durant le cours. Arrêtez de gaspiller l'argent. c'est une formation inutile. Le problème est comment intéresser les élèves au quotidien dans la classe, y assurer la discipline et les règles de vie communes, et obtenir l'impliquation des parents et le soutien du chef de l'établissement. Le reste, moyens et compagnie c'est du pipi de chat......
Réponse de le 21/11/2014 à 11:00 :
Plus 1000. L'expérience de proches montre exactement ces nécessités basiques
a écrit le 21/11/2014 à 10:11 :
//philosophie:://AU LIEU DE MAUDIRE LES TENEBRES IL VAUT MIEUX ALLUMEZ DES BOUGIES ? AU LIEUX DE SE DEMANDE POURQUOI LES JEUNES PREFAIRENT LE DJIAD OU LA DROGUE IL VAUT MIEUX LEURS DONNER DES PROJETS D AVENIR?PAR L EDUCATION ???
a écrit le 21/11/2014 à 9:29 :
Un plan de plus, et une fois de plus où le contribuable est mis à contribution pour corriger l'incurie ou le mauvais travail de ceux qu'il a déjà payé : les fonctionnaires. Il paye deux fois, parce qu'il paye aussi pour l'incapacité des ministres de l'Education Nationale à se faire obéir un tant soit peu. Nul!
a écrit le 21/11/2014 à 9:26 :
Embauche de profs incultes pour des individus qui refusent la culture française...C'est le tonneau des danaides...
a écrit le 21/11/2014 à 9:25 :
Sur, il vaut mieux laisser un enfant se trimbaler des lacunes du CP à la terminale plutôt que de redoubler afin qu'il assimile correctement les bases des mathématiques et de la langue Française.
Ah mais c'est vrai, dans la novlangue on ne parle plus de décrochage ni d'échec scolaire, mais de réussite différée !

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :