UMP : le vote pour le président, c'est maintenant

 |   |  420  mots
Les adhérents de l'UMP votent pour élire leur nouveau président
Les adhérents de l'UMP votent pour élire leur nouveau président (Crédits : reuters.com)
Ce vendredi 28 novembre à 20 heures les militants UMP vont commencer à pouvoir voter pour élire leur président. Mode d'emploi d'une élection jouée d'avance.

Ce soir à 20 heures, ce sera l'heure de vérité pour les quelques 268.000 adhérents de l'UMP a jour de cotisation. Ils disposeront de très exactement 24 heures (la fin des opérations électorales est prévue samedi 29 novembre à 20 heures) pour élire, par vote électronique, le nouveau président du parti. Ils ont le choix entre trois candidats:  Bruno Le Maire, député de l'Eure, Hervé Mariton, député de la Drôme et Nicolas Sarkozy, ancien président de la République.

Traumatisées par la précédente élection de l'automne 2012 qui a vu se battre comme des chiffonniers les deux prétendants d'alors, Jean-François Copé et François Fillon, les instances du mouvement estiment cette fois avoir pris toutes les dispositions nécessaires pour que les résultats du scrutin soient incontestables.

Qui peut voter ?


Seuls les adhérents à jour de cotisation au 31 décembre 2013 ou au 30 juin 2014 pour ceux ayant adhéré après. En tout, selon la Haute autorité de l'UMP, instance de contrôle du parti présidée par la juriste Anne Levade, cela représenterait très exactement 268.236 (!) personnes.

Comment voter ?

Là aussi, le « traumatisme » de 2012 a laissé des traces. Le parti espère cette fois avoir pris toutes les précautions. Le vote se déroulera uniquement via Internet. Aucune procuration n'est possible et seuls trois personnes peuvent voter sur le même ordinateur. Chaque votant a reçu un code d'accès, un mot de passe et un numéro d'adhérent. La plateforme « d'accueil » est strictement protégée. En outre, pour les personnes non équipées en informatique, 312 bureaux de vote ont été mis en place où elles trouveront des ordinateurs. Des représentants des trois candidats seront présents dans chacun de ces bureaux de votes.

Les résultats

Les premiers résultats seront connus dès samedi soir vers 21 heures et les résultats définitifs ne seront dévoilés qu'après l'examen par la Haute autorité d'éventuelles contestations. A noter, contrairement à ce que souhaitaient Bruno Le Maire et Hervé Mariton, que seul le résultat au niveau national sera annoncé. On ne pourra donc pas savoir les préférences de tel ou tel département pour l'un des trois candidats.
Enfin, il y aura un second tour la semaine prochaine aux mêmes horaires entre les deux candidats ayant récolté le plus de suffrages si aucun des trois n'obtient au moins 50% des voix... le rêve secret de Bruno Le Maire.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 29/11/2014 à 9:27 :
Le nouveau président de l'UMP vient d'être dévoilé ; c'est Nicolas Sarkozy
a écrit le 29/11/2014 à 9:12 :
Puisque LA TRIBUNE ne donne pas l'information, je vous donne le nom du "winner";;;le nouveau président de l'UMP est...Nicolas Sarkozy...
Réponse de le 29/11/2014 à 9:28 :
Youpi !
a écrit le 28/11/2014 à 17:56 :
j'ai souvenance que l'élection de Busch, par internet, avait suscité quelques interrogations, notamment concernant la Floride où son jeune frère était gouverneur dudit état. Fort de cette expérience, je suppose qu'en France, rien de tel ne peut arriver, du côté des Hauts de Seine ou des Alpes Maritimes.Je cite au hasard ces 2 départements à titre d'exemples, bien entendu.
a écrit le 28/11/2014 à 16:58 :
Je croyais qu'avec l'affaire bygmalion un grand nettoyage devait être fait à l'UMP, quelques semaines après les militants auraient déjà oublié.
Réponse de le 28/11/2014 à 18:08 :
Ca prouve que les politiciens sont dans leur bulle et qu'ils sont déconnectés...
a écrit le 28/11/2014 à 16:43 :
Sarkozy a fait deux visites en Russie cette année: une début juin (avec l'alibi d'accompagner sa femme chanteuse) et une autre fin septembre tenue secrète. Selon quelques sources, l'objectif majeur de ces voyages était la mise ne place (auprès de quelques oligarques russes liés à Poutine) d'un schéma pour viabliser la récolte de fonds pour sa campagne présidentielle en 2017. Sarkozy Président, une bonne raison d'éviter la guerre en Europe ?
Réponse de le 28/11/2014 à 18:10 :
Vu l'état de la France après son quinquennat; j'espère qu'il va se faire massacrer en 2017. Là ce vote (si on peux appeler ça comme ça) n'est qu'une image pour faire croire qu'on veux de lui...
a écrit le 28/11/2014 à 16:42 :
Et pas pour élire un gugusse qui va encore essayer de nous faire croire qu'il fera ce qu'il n'a pas fait hier (en fait ceci est valable pour tous ceux qui se présentent). Moi, je préfère dorénavant m'intéresser à ce que fera surement la présidente du FN qui elle, au moins, ne change pas d'avis au grès du temps. Merci, j'ai suffisamment donner.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :