Candidats à la présidence de l'UMP : d'accord sur rien... sauf sur l'économie

 |   |  931  mots
L'élection à la présidence de l'UMP se jouera le 29 novembre. Les trois postulants disent quasiment la même chose sur les questions économiques.
L'élection à la présidence de l'UMP se jouera le 29 novembre. Les trois postulants disent quasiment la même chose sur les questions économiques. (Crédits : reuters.com)
Le 29 novembre, les militants UMP sont appelés à élire le président de leur mouvement. Nicolas Sarkozy, Bruno Le Maire et Hervé Mariton sont candidats... Sur les questions économiques et sociales, les trois hommes affichent... leur convergence.

Ce sera a priori la seule et unique fois. Ce samedi 15 novembre, les trois candidats officiels à la présidence de l'UMP vont participer à un meeting commun. Après, ils entameront la dernière ligne droite avant le scrutin du 29 novembre où les quelque 260.000 adhérents de l'UMP à jour de leur cotisation voteront électroniquement pour élire leur prochain président.... A moins qu'un second tour soit nécessaire le 7 décembre.

Parmi les trois candidats, l'un est archi connu puisqu'il s'agit de Nicolas Sarkozy, l'ancien président de la République, qui souhaite « repasser par la case UMP » pour mieux se positionner en vue de l'élection présidentielle de 2017. Les deux autres sont Bruno Le Maire, député de l'Eure et ancien ministre de... Nicolas Sarkozy et Hervé Mariton, député de la Drôme et ancien ministre de Jacques Chirac.
Certes, les trois hommes n'ont ni le même style ni la même personnalité. Certes ils divergent également sur les questions sociétales. Hervé Mariton, par exemple, proche du mouvement « La manif pour tous » affiche des opinions davantage « conservatrices » que ses deux concurrents.

En revanche, on va le voir, les trois hommes sont quasiment sur la même longueur d'onde pour les questions économiques. A noter, d'ailleurs, que Bruno Le Maire était le responsable du projet de l'UMP pour 2012 et que Hervé Mariton, lui, fût en 2014 le préposé au « nouveau » programme économique de l'UMP.

Haro sur les 35 heures

Nicolas Sarkozy l'a dit lors de ses différents meetings. Il veut "un nouveau code du travail" dans les six mois suivant l'alternance, augmenter le nombre d'heures travaillées dans la fonction publique, laisser aux entreprises la possibilité de « sortir des 35 heures par la négociation », revenir au non-remplacement d'un fonctionnaire sur deux partant en retraite et qualifie "d'évidence" un relèvement rapide de 62 à 63 ans de l'âge légal du départ à la retraite. Il plaide également pour la création "d'un nouveau contrat de cinq ans dans la fonction publique parce que la France ne peut plus recruter systématiquement sous le statut des fonctionnaires à vie". Ce contrat ne s'appliquerait pas à tous les postes, notamment les policiers et les enseignants. Il souhaite également revenir sur le jour de carence, une des plus "démagogiques" décisions de François Hollande.

Or que dit Hervé Mariton pour sa part ?... la même chose ou presque. Il préconise l'abrogation des 35 heures ; la remise en cause du statut à vie des fonctionnaires car « il ne serait pas choquant que les personnels publics soient plus nombreux sous contrat ». Le député de la Drôme milité aussi pour « une suppression radicale de l'ISF »...

Sur ce dernier point, Nicolas Sarkozy semble penser la même chose mais avance plus prudemment : «  La France est l'un des très rares pays européens à avoir un impôt sur la fortune. Cela crée-t-il chez nous les conditions d'un déséquilibre qui nuit à la croissance et à l'emploi ? Tout observateur de bon sens ne peut répondre que par l'affirmative. »

Et quand Hervé Mariton veut faire réaliser à l'Etat plus de 100 milliards d'euros d'économies dans la dépense publique, Nicolas Sarkozy, lui, prône que «d'ici à cinq ans, il ne soit plus possible de consacrer plus de 50 % du PIB à la dépense publique. Tout gouvernement qui atteindrait ce seuil se heurterait à l'interdiction d'augmenter la dette ou les impôts ».

Sarkozy et Le Maire regrettent  certaines de leurs actions passées

Bruno Le Maire est quasi en phase avec toutes ces propositions. Ainsi, il demande également une sortie définitive « et par la négociation du carcan des 35 heures" . Il milite aussi « pour une réforme du droit du travail trop protecteur, trop verrouillé, trop coûteux pour les PME et les TPE » et des seuils sociaux « qui imposent aux PME de plus de 20 ou de plus de 50 salariés des obligations supplémentaires ».

De même, le député de l'Eure plaide ouvertement pour « un système d'allocation chômage plus dégressif ». Sur les retraites, Bruno Le Maire avance un peu moins masqué que ses adversaires en préconisant un « alignement des régimes de retraites du public sur le privé et la suppression de tous les régimes spéciaux ».

A noter que lors d'un meeting, Bruno Le Maire a fait une sorte de mea culpa sur ce qui n'a pas été fait sous le quinquennat de Nicolas Sarkozy, dont il était le ministre de l'Agriculture :« nous n'avons pas été assez courageux pour faire les réformes nécessaires sur la simplification du code du travail, la suppression du cumul des mandats et leur limitation dans le temps pour favoriser l'émergence des jeunes, la réduction du nombre de parlementaires ».

Et comme en écho, Nicolas Sarkozy aussi a fait part de quelques regrets : "Avec le recul, je me dis que j'aurais été mieux inspiré de créer un bouclier de la dépense publique plutôt qu'un bouclier fiscal", ou encore "j'aurais dû avoir l'idée d'un Schengen II plut tôt ». De même, "j'avais voulu réformer le RMI pour en faire un véritable outil d'insertion. Martin Hirsch a voulu en faire un instrument de lutte contre la pauvreté. L'objectif était louable mais du coup, nous sommes passés à côté de l'insertion."

Bref, on le voit avec ce rapide tour d'horizon, ce n'est pas les questions économiques et sociales qui divisent réellement les trois hommes... Mais ce n'est pas réellement une surprise. Et ce n'est pas ce qui passionne le plus les militants UMP.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 23/11/2014 à 2:34 :
On a vu ce que donnait l'UMP au pouvoir (3 mandats d'affilé) : une catastrophe !
On est en train de voir ce que donne le centre (gauche?) actuellement : pas beaucoup mieux!

Sans aller dans les extrêmes qui ne semblent pas "équipés" pour réfléchir, il faudrait peut-être tenter une véritable politique progressiste et rationnelle qui ne se contente pas d'appliquer les dictats d'un parlement européen en manque d'inspiration.
Par exemple, quel patron serait assez demeuré pour céder ses activités rentables et ne garder que les déficitaires ? C'est pourtant ce que l'on a fait avec EDF, GDF, les autoroutes, France Télécom ...
Quand une entreprise est en déficit, soit elle réduit ses dépenses, soit on fait tout pour augmenter ses recettes.
La droite prône la gestion d'un état qui serait à l'image de celle de l'entreprise. Soit ! Donc, réduction drastique des salaires des ministres, des parlementaires, des sénateurs, des hauts fonctionnaires, suppression des doublons, nationalisation des anciennes entreprises d'état rentables, contribution des détenus, via le travail, aux coûts engendrés par leur peine, pénalisation lourde pour les tentatives d'évasion fiscale, retrait de la nationalité à ceux qui ne souhaitent plus payer d'impôts en France (comme aux états unis)...
Bref: faire feu de tout bois pour remettre le pays sur les rails.

On n'est plus dans le débat idéologique du type réglementation vs déréglementation. Il faut prendre des mesures pratiques et compréhensibles par les français.

Vous croyez que l'électeur moyen souhaite des débats stériles sur l'ISF, le mariage pour tous ou les 35 heures ?
L'ISF: il ne le paye pas
Le mariage pour tous : chacun fait ce qu'il veut
Les 35 heures: cela fait longtemps que les entreprises sont aux 39 voir aux 42 heures (payées, ou pas)

Le français moyen attend des politiques qu'ils l'écoute et qu'il propose des solutions pragmatiques pour lesquelles il puisse voter ou pas.

A bon entendeur ...
a écrit le 17/11/2014 à 14:10 :
Pourquoi n'occuper les planches que sur des problèmes de foyer? le bilan de Sarkosy toujours en attente avec une comptabilité de la campagne bien suivie et le reste à l'avenant…je plains tous ces partisans surtout les jeunes surreprésentés…
a écrit le 17/11/2014 à 8:47 :
D'accord sur rien sauf sur le programme économique décidé à Bruxelles!
a écrit le 16/11/2014 à 18:49 :
Au vu de leurs programme et idées, l' UMP ne serait-elle pas l'Union pour la Majorité Pétainiste ? Cela sonne bien, non ?
a écrit le 16/11/2014 à 13:04 :
MES PROPOSITIONS

Je propose pour clarifier des appellations différentes pour l'union civile:

Mariage pour les hétéros
Femiage pour les homos femmes
Homiage pour les homos hommes
(Vous pouvez apporter d'autres propositions !)

Avec les principes suivants:

Seule la Filiation réelle et complète devrait être retranscrite dans les actes d'État civils, ainsi :

Le père sera toujours le géniteur (père connu ou noté inconnu), la mère sera toujours la personne qui a effectivement portée l'enfant (connue le plus souvent....ou noté inconnue si et si seulement GPA à l'étranger avec mère porteuse inconnue !)

En cas d'adoption, l'on "ajoute" le nom des parents qui élèvent effectivement l'enfant sur l'Etat civil.

PMA (sauf maladie pour hétéros) et la GPA interdite en France.

PMA et GPA à l'étranger non régularisée en France sauf pour une adoption (en indiquant comme décrit ci-dessus le nom des géniteurs ET le nom des adoptants)

La finalité étant pour l'enfant de permettre de trouver ses véritables origines. Sans gommage hypocrite de situations souhaité par des adoptants qui veulent se faire passer pour les vrais géniteurs ET cacher la réalité.

Quand un enfant découvre à 20 ans que ses parents ne sont pas ses vrais parents et avec l'effet boomerang pour eux, c'est terrible. Histoire que j'ai personnellement connue....
Idem pour l'enfant qui recherche ses "vraies" origine et sans parler des recherches généalogiques difficiles, voire impossible et en tous cas polluées.
Réponse de le 16/11/2014 à 18:38 :
Union à la Mairie (HF HH FF) et mariage religieux dans l'établissement qui va bien si besoin (selon croyance, obligation familiale, ...).
Un enfant abandonné doit-il être élevé par d'autres ou laissé se débrouiller en forêt à chercher une louve pour téter ?
Je ne sais plus la proportion d'enfants qui ne sont pas avec leur vrai père (biologique). Faut-il être aimé ou savoir tout ? Une question pour le candidat. Il dira 'les deux', pour faire plaisir à tout le monde ?
Réponse de le 17/11/2014 à 8:30 :
D'autres propositions….. non une proposition déjà votée mariage pour tout le monde on s'enfout hétéros homos. L'homosexualité est une amour de bien des lustres cela n' a pas changé le monde comme voudrait le laisser croire les biens pensants souvent culs de bénitiers qui le jour où ils apprennent que leur ou un de leurs enfants est homos font soit une volte face avec intelligence et amour de parents responsables soit la pire des actions virer cet enfant= parents sans valeur, alors pourquoi nous faire ch.... avec des noms tordus ce qui peut être simple? Je suis un hétéro, chrétien et en plus que cela ne déplaise aux sarkosystes et maritonnistes un libéral convaincu. Les discours pour conquérir la présidence UMP est une chose pour être élu président de la France un autre discours est possible cela se fera en fonction des sondages, M. Sarkozy un spécialiste de ce type de gouvernance, et non des culs de bénitiers parfois adeptes de l’ Opus Dei, un truc plus proche des sectes que de la religion un livre écrit par une ancienne adepte montre l’endoctrinement de ce mouvement.
a écrit le 16/11/2014 à 10:09 :
intéressant votre commentaire avec un côté amusant vous associez le mot réformateur à grande G.... à défaut de vision économique, vous aimez les anciennes générations politiques celles qui depuis des décennies occupent avec force à défaut de brio pour la France, les antennes médiatiques. Les débats commencent mais quel débats de l'invective des coups bas et surtout de ce que les citoyens ne veulent plus la vase nauséabonde de la politique. J'espère que vous avez noté que vos poulains ont comme résultats incontestables une large participation aux 2000 milliards de dette et 5 millions de chômeurs et heureusement!!! la crise est passée pour faire croire que leur action a été gangrénée par cette crise même si celle-ci y a participé mesurée à environ 200 milliards loin du trou des 600 laissés en 2012. Nous avons en France un clonage politique car entre les 30 milliards d’impôts et plus de 22 taxes dont certaines comme sur les boissons sucrées sont assez anecdotiques, montrent la médiocrité  de la vision des besoins, mais également des amitiés politico/judicaire avec comme exemple le juge Courroye ou les fadettes à M. Guéant l’homme du liquide de fin de mois, quelques exemples de la non exemplarité tant vociférée par votre candidat M. Sarkozy, le clonage est patent entre les 40 milliards d’impôts de M. Hollande et sa course aux taxes etc etc . Alors pour avoir cru dans le discours très vendeur de M. Sarkozy en 2007 avec des engagements biens sur non tenus comme M. Hollande car tel est le politique français, votre poulain est le type même de politicien sans envergure ébloui par son égo qui en dehors de discours pathétiques sur ses opposants n‘ a jamais apporté de réelles solutions à notre pays. Sa RGPP une arnaque car le bilan est médiocre et en plus selon le rapport de l‘IGS sortie avant la présidentielle de 2012 qui conclu à une augmentation des dépenses liées au public de 10 milliards avec une croissance des effectifs de 6 pour cent rapport demandé par M. Fillon en 2011Je vous fais grâce également de la nomination!!!! de M. Sarkozy comme ambassadeur de Mme Merkel par nos amis allemands. Nous avons besoin de grandeur pas de misérabiliste politico politicienne dont souffre notre pays depuis 40 ans. M. Sarkozy mais également M. Fillon sont des hommes du passé qui depuis des décennies ont participé au déclin de notre pays et les chiffres de 2000 milliards de dette et 5 millions de chômeurs sont la pour rappeler qu’ils en sont des acteurs et non des moindre. La France libérale celle qui respecte les Hommes, pas celle de vos poulains qui n’ont aucune ligne directrice en dehors de vouloir la place à tous prix pour leur égo , n’est pas aveuglée par leurs discours plus souvent pour leur ambition personnelle ce qui fait des discours volatiles en fonction des circonstances et non de l’avenir de la France. La France a besoin de compétences pas de chef partis. La France vaut mieux que ce petit monde plus apte monter des financements douteux types Big…. Millions que de gouverner avec une vision économique de la France dans le monde, dans le respect des Institutions, des citoyens et des valeurs morales dont a besoin notre pays.
a écrit le 16/11/2014 à 10:08 :
Le Maire semble le plus honnête et pertinent. Il ne dit pas ce que certains veulent entendre (quitte à se contredire et à revenir sur des promesses, des positionnements) mais il dit ce qu'il pense, ce qu'il croit, ce qu'il veut faire, quel est son véritable positionnement. Je le connaissais peu mais cette élection du président de l'UMP l'a révélé. Il est constant et ne pense pas avant tout, à ses intérêts. Bref, il est cohérent, constructif et crédible. L'UMP a besoin d'un gars comme cela.
a écrit le 16/11/2014 à 10:06 :
Des gens qui ne parle que de "peccadille" parce ils n'ont que "le programme" imposé par Bruxelles!
a écrit le 16/11/2014 à 9:30 :
-Réformateur: Essayez de faire comme votre Pseudo. Réformez-vous et ouvrez les yeux. Dernier mensonge de votre Gourou: En temps qu' avocat, il sait parfaitement que dès qu'un seul mariage gay a été prononcé, on ne peut abroger la loi. Alors comme véritable parleur, OUI. Comme véritable leader, NON.
a écrit le 16/11/2014 à 4:47 :
Lorsque notre navire France coule, ce n'est pas du capitaine le moins réformateur dont nous avons besoin mais d'un véritable leader qui assume et tienne des réformes courageuses vis à vis de la dépense publique, du droit du travail, des impots et des retraites.

Les adhérents de l'UMP verront qui, entre les candidats à la primaire est le plus réformateur, le plus courageux et le plus tenace pour tenir ses engagements. Intuitivement pour des raisons d'âge et de volonté je pencherai plus pour François Fillon et Nicolas Sarkozy mais le débat commence à peine ..
Réponse de le 16/11/2014 à 7:27 :
Tout à fait d'accord!
Réponse de le 16/11/2014 à 10:11 :
On a déjà vu Sarkosy et Fillon ils n'ont rien réforme
Sarko resort ces promesses de 2007 sur le mariage hier sur les fonctionnaires etc
J'espère que l'UMP osera le vrai changement de génération en votant lemaire
Si il envoie Sarko devant les français on aura Marine lepen
Les français ne veulent plus le voir
a écrit le 15/11/2014 à 21:42 :
c est déjà la chienlit avec le retour de sarko c est la bérésina il na pas été capable de se réfréner dans ces dépenses de mégalomane assoiffer de pouvoir , que va t il faire encore augmenter sont salaire, acheter un autre avion il na pas tenu ces promesses tout comme hollande
Réponse de le 16/11/2014 à 7:06 :
Votre haine vous aveugle! Vous avez le droit de ne pas être d'accord avec lui mais aussi de ne pas dire d'inepties. Sarkozy avait officialisé les sommes au Black que touchaient ses prédécesseurs dans son salaire déclare. Il a juste augmenté donc...ses impots! Pas ses revenus. Concernant l'avion présidentiel, je ne vois pas ce qu'il y a de choquant!!
Bon weekend
a écrit le 15/11/2014 à 20:00 :
Je ne vais pas évoquer les belles!!!paroles économiques de nos politiques plus dans le discours que dans l’action nous connaissons la chanson du mensonge par contre RIEN sur les élus comme par exemple une représentation des collectivités plus faible en nombre avec une assemblée représentative type syndicats ou Medef ce qui permettrait de mettre fin à cette aberration nommer sénat qui n’a aucun poids législatif donc peu utile mais très couteux. Imposer aux élus de justifier leurs dépenses et d’interdire de gonfler leur patrimoine en achetant leur permanence avec l‘argent de l’indemnité représentative de frais de mandat mais également la fin des embauches femmes er enfants qui deviennent comme les élus des fonctionnaires ce qui fait que des familles entières vivent de l’argent public sans aucun service rendu car 2000 milliards de dette et 5 millions de chômeurs un triste record pour une association gauche droite montrent que les magouilles familiales rapportent aux élus mais pas à la France. . Un budget de l’Elysée bloqué aux alentours de 60 millions. Une limitation drastique des conseillers une limitation autour de 15, ministres et secrétaires d’état, une purge de grande ampleur dans les agences d’Etat la fin des conseils politiques pour caser les amis mais inutiles et couteux l’exemple le plus symbolique le Conseil Economique Social et Environnemental. L’obligation d’un audit financier de fin de mandat pour la totalité des postes politiques mairies, conseiller général, régions Etat……la fin des réserves parlementaires et ministérielles moins connues mais aussi au service de la magouille politique, la fin de cette aberration absolument inadmissible car basée sur l’appartenance à une caste plus mafieuse qu’au service de la France la RETRAITE DES ELUS, l’inéligibilité à vie des élus qui ont mis le doigt dans le pot de confiture avec deux beaux spécimens pour exemple M. Balkany et M. Guérini pour ne citer que les plus emblématiques. La fin de cette loi qui protège le Président loi votée pour le bon vouloir du roi fainéant agrémenté d’une bonne dose de magouille M. Chirac. L’UMP est un parti politique au service de son parti de ses adhérents qui ont mandats et qui pour l’instant devant le refus de mettre de la morale de l’honnêteté de la probité dans le monde politique reste une nébuleuse dont on peut douter de l’honnêteté l’affaire Big…millions est un très bon signe de cette mouvance politique plus près de Naples que du Vatican, Saint Siège souvent visité par les politiques qui ont besoin d’un pardon qu’ils ne peuvent avoir des citoyens en dehors des militants aveugles de tous ses partis. Les politiques ont du pain sur la planche pour passer d’une vision maffieuse de leur poste et pouvoir à une vision au service de la France. Allez M. Sazkozy, Le Maire, Mariton un peu de hauteur cessez de vous lover dans vos dorures, le citoyen en a assez de votre caste qui ne se refuse rien au contraire et cela avec l’argent des citoyens. Vous avez du pain sur la planche vos beaux!!!discours sont ne pas convaincants car vous maintenez la vie facile votre caste. Ne parlez pas de vos heures comme on l’attend souvent pour justifier l’injustifiable plus dans les inaugurations, les blablas de l’assemblée ou de vos réunions dans les circonscriptions réunions entre amis à défaut d’informer tous les citoyens et encore vos visites dans vos circonscriptions sont tellement à discrétion qu’elles en deviennent un évènement annuel, ne parlons pas du concours kilométriques pour les vœux avec toujours le même discours insipide.
Réponse de le 16/11/2014 à 11:43 :
Hé oui ! comme les fonctionnaires, il faut taper dans le dur donc faire des économies sur les avantages et privilèges des parlementaires. Il faut réformer d'urgence la monarchie et ses vassaux !!!
a écrit le 15/11/2014 à 18:02 :
Sarko est vraiment focalisé sur la baisse de l'impôt des riches, bouclier fiscal, maintenant suppression de l'ISF.
a écrit le 15/11/2014 à 18:02 :
Un has been et 2 "guignols"...Suffisant pour un cirque comme l'UMP. Et à la sortie, pas beaucoup de spectateurs, tellement le spectacle est mauvais.
a écrit le 15/11/2014 à 12:34 :
J'ai du mal à suivre les militants UMP

proposer Sarkosy avec les mêmes promesses qu'en 2007 et des casseroles aux fesses

Une affaire bigmalion ou il va obligatoirement etre responsable et qui reflète son mépris des règles de base de notre pays
Les français veulent du neuf
Au moins lemaire ça tournerait la page de toute une époque bien triste
Réponse de le 15/11/2014 à 12:51 :
Lemaire est effectivement ce qui se rapproche de plus "neuf" à l'UMP mais c'est loin d'être gagné pour lui. La petite cour de Sarkosy lui mettra suffisement de bâtons dans les roues pour que le nabot passe.
Sincèrement je ne suis pas de droite mais je respecte tout à fait quelqu'un qui le soit. Par contre, et je pense vous rejoindre là dessus, je ne comprend ni ne respecte le fait que l'on puisse être Sarkosyste avec toutes les casserolles qu'il se traine, avec son mépris des gens, son appétence à ruiner la France (merci pour la dette !), son égocentrisme, son côté "people" et bling-bling. Je pense sincerement que les personnes qui le supportent réellement et vigoureusement seront les mêmes qui salueront avec le sourire sincère, le prochain dictateur adepte du culte de la personnalité.
a écrit le 15/11/2014 à 11:18 :
Pas étonnant qu'ils ne s'entendent que sur l'économie : c'est là où ils sont le plus nuls.
Et çà tombe mal : c'est là où est le problème.
a écrit le 15/11/2014 à 11:10 :
Il n'y a rien d'intéressant dans leur programme économique puisqu'il ignore le role de l'énergie. Zéro.
Réponse de le 15/11/2014 à 12:42 :
Ca y est il va revenir nous casser les pieds avec son énergie lui... Quand comprendrez vous que ça ne sert à rien de radoter sur le sujet dans des commentaires d'un site internet ? Si celà vous tient vraiement à coeur bougez vous ! Dépensez votre énergie, justement, au lieu de rester assis bêtement derrière votre écran.
Réponse de le 15/11/2014 à 13:10 :
@Chich. Je cherchent des contradicteurs pour mieux exprimer mon opinion. Pouvez-vous en faire parti?. Merci d'avance
Réponse de le 16/11/2014 à 10:12 :
L'énergie ne crée pas de consommateur!
Réponse de le 16/11/2014 à 11:06 :
Je vous conseille de regarder la vidéo sur la taxe carbone des jéco de Lyon. Vous passerez un moment agréable avec Christian de Perthuis et vous comprendrez la nécessité de la recherche d'un consensus par le pouvoir politique. Merci.
a écrit le 15/11/2014 à 10:34 :
La Tribune titre dans les termes suivants : "Candidats à la présidence de l'UMP : d'accord sur rien... sauf sur l'économie"
il ne faudrait pas oublier que les 3 candidats sont aussi d'accord pour perpétuer les mensonges sur tout qui sont le coeur du mouvement UMP ; cela dit, il faut bien admettre que les socialistes et l'UDI sont en compétition ardente avec l'UMP s'agissant de mentir au Peuple de France.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :