Grippe A : vaccination prévue dès le 12 novembre pour 6 millions de personnes

 |   |  386  mots
(Crédits : © 2009 Thomson Reuters)
Après les personnels hospitaliers, c'est au tour de la population générale d'être invitée à se faire vacciner. Dans la première vague, qui concerne environ 6 millions de personnes, figurent l'entourage familial des nourrissons de moins de 6 mois, les professionnels de la petite enfance, les personnels de santé, et les sujets à risque de moins de 65 ans.

La campagne de vaccination contre la grippe A (H1N1) débutera le 12 novembre. Elle concernera dans un premier temps la quasi-totalité des personnels de santé, l'entourage familial des nourrissons de moins de 6 mois (qui eux-mêmes ne peuvent pas être vaccinés), les professionnels de la petite enfance, et les sujets à risque de moins de 65 ans (atteints de diabète, d'insuffisance cardiaque et respiratoire graves, de bronchite chronique obstructive, d'asthme), soit environ 6 millions de personnes, selon le ministère de la Santé ce mercredi.

Cette première liste de personnes qui seront invitées à se faire vacciner n'inclut pas les femmes enceintes, pour lesquelles les autorités sanitaires préfèrent attendre l'arrivée d'un vaccin sans adjuvant. La vaccination n'est pas obligatoire. Le schéma vaccinal prévoit deux injections à 3 semaines d'intervalle.

Seul le vaccin Pandemrix de GlaxoSmithKline (GSK) est aujourd'hui disponible : 4 millions de doses ont déjà été reçues et 2 millions de doses par semaine sont attendus à partir de la mi-novembre, a-t-on indiqué au ministère. Le vaccin de Novartis devrait arriver à partir du 15 novembre, en quantités plus limitées.

Faible adhésion des personnels hospitaliers

Le coup d'envoi de la vaccination avait déjà été donné, le 20 octobre, pour le personnel hospitalier et, depuis lundi, médecins, sages-femmes et infirmiers libéraux exposés à des patients grippés ou à risque peuvent aussi se faire vacciner dans les hôpitaux sans attendre l'ouverture des centres de vaccination le 12 novembre.

Force a été pour le ministère de reconnaître que "le taux d'adhésion" des personnels de santé des hôpitaux est resté "limité", même si une tendance à l'accélération a été constatée en début de semaine. Entre 40.000 et 50.000 hospitaliers - sur 800.000 personnes concernées - se seraient fait vacciner en deux semaines, selon les estimations du ministère.

Par ailleurs, selon une étude épidémiologique menée en Californie et publiée mardi dans le Journal of the American Medical Association (JAMA), aucune groupe d'âge ne serait à l'abri. En effet, dans l'échantillon qui a servi de base à cette étude, contrairement à ce qu'ont tendance à montrer les statistiques nationales américaines récentes, la mortalité dans les hôpitaux a été plus élevée chez les personnes de 50 ans et plus que chez les plus jeunes.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 09/11/2009 à 8:40 :
Selon le Docteur Mercola, médecin américain, le vaccin contient du thimerosal (mercure), de l'aluminium neurotoxique qui serait à l'origine de l'Alzeimer), Triton-x 100 détergent, Ethilène glycol antigel, betapropiolactone désinfectant, Nonoxinol pour stopper les maladies vévériennes, Octoxinol 9 spermicide vaginal. A quoi il faut ajouter le squalène, neurotoxique, inhibiteur de la fécondité.
Effets secondaires : allergies dangereuses, syndrome Guillain-Barré (paralysie grave, mortelle une fois sur vingt), encéphalite (inflammation du cerveau), désordes neurologiques, Thrombocytopenia (grave maladie du sang).
N'oubliez pas que certains veulent ramener la population mondiale à 1 milliard, sinon moins!!
a écrit le 08/11/2009 à 9:15 :
La question de la vaccination contre la grippe h1n1 se pose -t-elle vraiment pour les personnes en bonne santé ? Peut-être pas , cependant qu'en est- il pour les personnes considérés à risque qui sont soignées pour des ald de l'asthme ou autre ? Et quelle décision prendre lorsque ce sont nos propres enfants qui sont touchés par ces affections récurrentes ? Le vaccin est-il plus risqué que cette maladie ne l'est pour les plus faibles ? Autant de questions qui restent sans réponses car l'information demeure bien trop flou sur la grippe h1n1 et sur son vaccin .
a écrit le 06/11/2009 à 18:02 :
Toute cette propagande anti-vaccins ne serait-elle pas le fait d'une secte? Curieux qus Roseline Bachelot ne l'ait pas suggéré, comme l'avait fait Kouchner lorsque quelques personnes mieux averties que les autres avaient signalé les risques potentiels de la vaccination contre l'hépatite B en 1996. Cette fois-ci, grâce à Internet, trop de gens ont compris le stratagème pour faire croire qu'une secte est derrière la campagne anti-vaccination. A moins que, en dernier recours...
a écrit le 06/11/2009 à 8:31 :
Alex le risque c'est qu'à force de propagande, de culpabilisation envers les récalcitrants à la vaccination, les privation de liberté cela finisse par une militarisation de la vaccination qui la rende obligatoire, comme cela semble le devenir en Ukraine aprés que les médias vendus mannipulent l'opinion avec de fausses informations.
Et pour finir je vous invite à regarder cette vidéo comique mais peut etre bien explicite de ce qui nous attend :

http://www.jean-jacques-crevecoeur.com/index.php?option=com_content&view=category&layout=blog&id=121&Itemid=159
a écrit le 04/11/2009 à 23:10 :
sauf que la vaccination n'est pas et ne sera pas obligatoire...
a écrit le 04/11/2009 à 22:36 :
il me semble urgent de vacciner nos responsables politique en commençant par ceux de la maison de retraite dorée le sénat
a écrit le 04/11/2009 à 17:16 :
lachror je ne suis pas de ceux qui veulent que l'état intervienne en permanence dans la vie privée des gens justement. Et je réitère que ce vaccin est un poison et que son adjuvant est extrêmement nocif. Tous les scientifiques non affiliés aux labos mafieux de mèche avec le gouvernement le dénoncent, mais voila les médias complices ne relèguent pas leurs paroles, alors la propagande peut continuer et ainsi manipuler ton opinion comme cela semble être le cas.
Souviens toi de la précédemnte propagande pour le vaccin anti hépatite, résultat des centaines de gens ont été atteints par la scérose en plaque. Rappelles toi la propagande au sujet de la soi disante "pandémie" de la grippe aviaire, résultat seulement 605 morts supposés dans le monde entier de cette grippette. Alors pour cette nouvelle grippette a qui l'on préte de nombreux malades alors que ce n'est pas prouvé et qu'en plus on lui additionne les autres grippes saisonnière pour faire gonfler le chiffre et ainsi faire peur dans les chaumières, il ne faut pas compter sur moi pour que l'état me vaccine. Oui car c'est la le danger le but de tout ça et de trouver le motif à terme pour nous vacciner par la force au nom du bien "public" et du principe de précaution, bien sur le tout pour d'autres intérêts bien moins avouables...surtout ne nous laissons pas faire si cela arrive !!!
a écrit le 04/11/2009 à 15:51 :
Ceux qui trouvent toute cette histoire bizarre ont raison. Faire tout ce battage médiatique pour une petite grippe semble trop bizarre pour être honnête !
L'honnêteté : voilà ce que nous devrions attendre des responsables de cette campagne de vaccination. Pourquoi, cette campagne est-elle si importante ? Quels sont les enjeux ? Pourquoi devrions-nous risquer des effets secondaires à long terme et irréversibles pour éviter d'être un peu grippé pendant quelques jours et ensuite immunisé naturellement contre le H1N1 ?
De plus, un vaccin n'est que faiblement efficase contre le virus en question : ne l'oublions pas !
a écrit le 04/11/2009 à 15:28 :
pourquoi les - de 65 ans
a écrit le 04/11/2009 à 15:26 :
Des mensonges et une histoire de gros sous. La grippe A est moins virulente que la grippe saisonniere. On veut nous empoisonner. Citoyens ne vosu faites pas vacciner!
Quelle honte cette pro[agande et ses mensonges.
a écrit le 04/11/2009 à 15:00 :
Complètement d'accord avec fabjacky !
a écrit le 04/11/2009 à 14:46 :
Fabjacky : Arretes de regarder Xfiles....Y'a pas de poison de grand complots, et même si cette grippe n'est au final pas si méchante que cela, qu'aurait on dit si notre gouvernement n'avait rien fait (et dieu sait que je ne les aime pas ...) ? De toute façon la vaccination n'est pas obligatoire....
a écrit le 04/11/2009 à 13:47 :
Tout cela est faux et mensonger !!! Cette grippette bien moins dangereuse que la grippe classique ne nécessite aucune vaccination particulière, et encore moins ce poison extrêmement nocif que l'état veut nous injecter dans les veines !! surtout ne vous laissez pas abuser par cette propagande grossière, tout comme cela fut le cas avec la grippe aviaire qui n'a finalement fait que 605 morts dans le monde entier d'après l'OMS elle même. Restez maitre de votre corps comme de votre esprit !!

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :