Inquiétude dans le monde après l'offensive terrestre de Gaza

 |   |  1159  mots
L'offensive israélienne dans la bande de Gaza a provoqué dimanche des réactions d'inquiétude et des appels au cessez-le-feu partout dans le monde. Alliés indéfectibles d'Israël, les États-Unis ont empêché l'adoption d'un texte au Conseil de sécurité de l'ONU sur l'offensive et se sont simplement prononcés pour "un cessez-le-feu durable"

L'offensive israélienne dans la bande de Gaza a provoqué dimanche des réactions d'inquiétude et des appels au cessez-le-feu partout dans le monde. Après plusieurs capitales européennes samedi (Paris, Londres, Madrid....), des manifestations contre l'offensive israélienne ont encore rassemblé ce dimanche des dizaines de milliers de Marocains à Rabat, près de 5.000 Libyens à Tripoli et autant d'Australiens à Sydney et Melbourne. Des dizaines de milliers de Turcs ont défilé à Istanbul, à l'appel d'un petit parti islamiste, qui a revendiqué 700.000 manifestants. Des milliers d'islamistes ont également manifesté en Indonésie, plus grand pays musulman de la planète.


Les efforts pour trouver une solution diplomatique reposaient sur deux missions distinctes, l'une européenne, l'autre menée par le président français Nicolas Sarkozy, et sur un émissaire russe, dépêché en urgence dimanche dans la région. Alliés indéfectibles d'Israël, les Etats-Unis ont empêché l'adoption d'un texte au Conseil de sécurité de l'ONU sur l'offensive samedi soir et se sont simplement prononcés pour "un cessez-le-feu durable", "le plus vite possible". Mais, a averti Washington, celui-ci ne doit pas permettre un retour au statu quo ante, où Israël subissait des tirs de roquettes de la bande de Gaza contrôlée par le mouvement islamiste.


Les troupes israéliennes sont entrées dans la bande de Gaza samedi soir, après huit jours de bombardements, pour tenter de mettre fin à ces tirs de roquettes contre l'Etat hébreu. La délégation européenne pilotée par le ministre tchèque des Affaires étrangères Karel Schwarzenberg a appelé dimanche à Prague au cessez-le-feu entre les deux parties. Le droit d'Israël à l'auto-défense "n'autorise pas des actions qui affectent massivement les civils", avait jugé plus tôt la présidence tchèque de l'Union européenne. En cas d'accord, l'Union européenne est prête à contribuer à une mission d'observateurs internationaux pour le maintien de la paix, a fait savoir le Haut représentant pour la politique extérieure de l'UE, Javier Solana.
 

Alors que le président Sarkozy se rend lundi et mardi en tournée au Proche-Orient pour tenter de débloquer la situation, la France a "condamné l'offensive terrestre israélienne contre Gaza, comme elle condamne la poursuite des tirs de roquettes". Pour la France, comme pour la Norvège et la Suède, l'escalade militaire complique ses efforts, et ceux de l'Union européenne, des membres du Quartette et des Etats de la région pour faire cesser les combats. Jugeant le "moment très dangereux", le Premier ministre britannique Gordon Brown a estimé justement qu'il fallait "immédiatement" "travailler encore plus dur pour un cessez-le-feu immédiat".


Si l'Espagne a "exhorté" Israël à mettre fin à son offensive terrestre", d'autres voix en Europe se sont faites plus compréhensives à son égard.
"Condamner Israël ne rime à rien car il faut traiter la question des deux côtés. (...) Tant que les attaques à la roquette continuent, Israël dira toujours: +nous ne pouvons pas accepter cela+ et je le comprends", a déclaré le Premier ministre néerlandais Jan Peter Balkenende. De même, l'Allemagne a souhaité un cessez-le-feu qui garantisse "la sécurité à long terme d'Israël", en mettant notamment fin aux attaques à la roquette du Hamas et à la contrebande d'armes dans la bande de Gaza. La Russie, "extrêmement préoccupée", a envoyé, dès dimanche, un émissaire dans la région pour contribuer aux efforts diplomatiques visant à obtenir un cessez-le-feu.


Le Conseil de sécurité de l'ONU a discuté pendant quatre heures samedi soir de la situation à Gaza sans pouvoir s'entendre sur un texte appelant à un arrêt des hostilités, en raison de l'opposition des Etats-Unis. "Ce qui s'est passé au Conseil de sécurité est une farce qui montre l'ampleur de la domination sur ses décisions exercée par l'Amérique et l'occupant sioniste", a réagi le mouvement islamiste Hamas. Avant même la réunion d'urgence du Conseil de sécurité, le secrétaire général de l'ONU Ban Ki-moon avait demandé la fin immédiate de l'offensive terrestre israélienne.
 

Qualifiant l'entrée des chars israéliens dans la bande de Gaza "d'agression effroyable", l'Egypte, incontournable dans les négociations, a convoqué les ambassadeurs des cinq pays membres permanents du Conseil de sécurité pour protester contre l'absence de résolution de l'ONU. De nombreuses voix se sont élevées, dont celles de la Chine, du Pakistan, de la Jordanie et de la Grèce, pour appeler à l'arrêt immédiat des opérations militaires. Le pape Benoît XVI a également appelé à une "action immédiate pour mettre fin à la situation actuelle tragique", en déplorant "le refus du dialogue" qui aboutit à ses situations qui "accablent" les populations. La Turquie a "condamné" et jugé "inacceptable" le lancement de l'opération terrestre, qui, pour le Japon, ne fera "qu'aggraver" la situation. Le Premier ministre algérien Ahmed Ouyahia a accusé l'Etat hébreu de commettre des "crimes contre l'humanité" contre la population de Gaza, tandis que le président du parlement iranien Ali Larijani prédisait que la bande de Gaza deviendrait un "cimetière" pour les Israéliens.

 

Nicolas Sarkozy au Proche-Orient pour "chercher les chemins de la paix"

 Nicolas Sarkozy se rend lundi et mardi au Proche-Orient pour tenter de "trouver les chemins de la paix". Le président français avait annoncé son initiative lors de ses voeux aux Français le 31 décembre, indiquant qu'il se rendrait au Moyen Orient "dès lundi parce que c'est la vocation de la France de chercher partout les chemins de la paix". Au cours d'une tournée éclair au programme très serré, le chef de l'Etat se rendra dans quatre pays et dans le territoire palestinien de Cisjordanie. Lundi, il déjeunera à Charm el-Cheikh (sud de l'Egypte) avec Hosni Moubarak, le président égyptien avec lequel il copréside l'Union pour la Méditerranée, puis rencontrera le président de l'Autorité palestinienne, Mahmoud Abbas, à Ramallah, avant un dîner de travail à Jérusalem avec Ehud Olmert, Premier ministre israélien. Mardi, il rencontrera les présidents syrien Bachar al-Assad à Damas, puis libanais Michel Sleimane à Beyrouth. Il ira ensuite présenter ses voeux aux soldats français de la Finul dans le sud du Liban, comme programmé à l'origine. Il sera rejoint à cette étape par ses responsables gouvernementaux de la défense, Hervé Morin et Jean-Marie Bockel.
Nicolas Sarkozy, qui a passé les rênes de l'UE à Prague le 1er janvier, avait proposé aux Tchèques de l'accompagner au Proche-Orient. Ceux-ci ont préféré envoyer dans la région leur ministre des Affaires étrangères, Karel Schwarzenberg, (de dimanche à mardi) avec ses homologues suédois et français, Carl Bildt et Bernard Kouchner, ainsi que la commissaire européenne aux Relations extérieures, Benita Ferrero-Waldner. La délégation se joindra à Nicolas Sarkozy à Ramallah.
 
 
 
 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 23/07/2014 à 2:16 :
Pendant que ces deux peuples se font la guerre. Les autres rigolent devant leurs postes de télévision.Ca ne les concerne pas ou bien ils s’en fiche éperdument.
C’est lâche et c’est dommage, en même temps.
a écrit le 23/07/2014 à 2:15 :
A chaque fois qu’il y’a des gens de bonne volonté des deux cotes qui essayent malgré tout de construire la paix. Il y’a toujours d’autres qui veulent déclencher une guerre, quelque soit le prétexte.
A chaque fois qu’il y’a un mort soldat ou civil, il y’a une maman qui pleure, quelque soit sa nationalité’ Israélienne ou Palestinienne .Ce sont définitivement les seules a être les plus touchées. Une maman, c’est une maman, elle pleure quelque soit sa religion, musulmane, juive ou autre.
Il est temps d’apprendre aux enfants de cette région : qu’on est tous des humains et que chaque un a le droit indéniable à l’existence et d’avoir s a propre religion. Tous ensembles essayant de construire la paix avant qu’il ne soit trop tard.
Ceux qui veulent déclencher des guerres parfois même sous des prétextes fictifs, qui avec un minimum de bon sens et de sagesse, on aurait pu les éviter. Ces frivoles haineux, qui veulent tout déclencher sont justement ceux qui savent au préalable, qu’ils ne vont pas les faire ou les subir.
Ce qui se passe dans cette région ce n’est pas la responsabilité exclusive des deux peuples Israélien et Palestinien mais plutôt celle du monde entier. S’il lui reste un petit peu de dignité pour la race humaine. Les guerres ne mènent nulle part, l’histoire la déjà` prouvée. On finit toujours par les regretter.
La haine et la vengeance ne sont pas des solutions durables et définitives. Peuple du monde, faisant un effort et essayant de trouver une solution stable et éternelle pour cette région et ses peuples, qui en souffrent profondément et qui sont définitivement les plus concernes’.
On est tous des humains et chaque un a le droit à une existence pacifique. On est tous des enfants de Dieu. Faisant preuve de sagesse avant qu’il ne soit trop tard.
Que Dieu le tout puissant puisse sauvegarder cette région et ses peuples. Les autres c’est les autres tout simplement. Ils assistent en spectateurs, passifs.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Les critiques ne concernent pas le droit à la défense, droit universel, mais bien les victimes civils qui n'ont pas l'air d'interessé Tsahal. Rappelons-le ,Tsahal ne tue pas les enfants , mais ses F 16 si.

Notre armée est pure (...), elle ne tue pas d?enfants. Nous avons une conscience et des valeurs et, à cause de notre morale, il y a peu de victimes [palestiniennes]. » Ainsi parlent, sans être contredits, des généraux israéliens dans « Tsahal », le film réalisé par Claude Lanzmann neuf ans après « Shoah »? (Novembre 1994.)
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Mon commentaire n'est pas passé

Sarko quand tu nous tiens
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Pas une seule roquette, ni fusée ni Kassam Afganne
ne s'est écrasée sur le sol Français et pourtant la France combat le terrorisme Afgan
Et en Israël il en pleut tout les jours et il n'aurait pas le droit de se défendre
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Le loup et l'agneau

La raison du plus fort est toujours la meilleure :
Nous l'allons montrer tout à l'heure.
Un Agneau se désaltérait
Dans le courant d'une onde pure.
Un Loup survient à jeun, qui cherchait aventure,
Et que la faim en ces lieux attirait.
Qui te rend si hardi de troubler mon breuvage ?
Dit cet animal plein de rage :
Tu seras châtié de ta témérité.
Sire, répond l'Agneau, que Votre Majesté
Ne se mette pas en colère ;
Mais plutôt qu'elle considère
Que je me vas désaltérant
Dans le courant,
Plus de vingt pas au-dessous d'Elle ;
Et que par conséquent, en aucune façon,
Je ne puis troubler sa boisson.
Tu la troubles, reprit cette bête cruelle,
Et je sais que de moi tu médis l'an passé.
Comment l'aurais-je fait si je n'étais pas né ?
Reprit l'Agneau ; je tette encor ma mère
Si ce n'est toi, c'est donc ton frère.
Je n'en ai point. C'est donc quelqu'un des tiens :
Car vous ne m'épargnez guère,
Vous, vos Bergers et vos Chiens.
On me l'a dit : il faut que je me venge."
Là-dessus, au fond des forêts
Le loup l'emporte et puis le mange,
Sans autre forme de procès.
LAFONTAINE
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
ça gaze dur à gaza
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Si bien sûr vous pouvez,vous savez on vous pardonne tout depuis 40-45,vous auriez tort de ne pas
en profiter pour tuer quelques gosses et femmes dans gaza (en plus c'est tellement sans risque)
De toute façon ,le premier qui n'est pas d'accord avec vous ,on te lui colle un procés pour révisionnisme,négationnisme ou tout ce que vous voudrez.

Si ça tombe ses sauvages sont à 2 ou 3 siècle d'avoir l'arme atomique, on n'est jamais trop prudent.

a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
ouvrir la limite de ghaza pour el djihad moi et tout les algerien et spacialement les bou-saadien.vive ghaza el hora.khalil et corbo.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
israel que fait elle a gaza ? que fait au golan ? QUE SONT DEVENUS LES DIFFERENTS ACCORDS DE PAIX ISRAEL VEUT EXTERMINER LES PALESTIENS ! QU'ELLE HONTE !DES AVIONS DE TOUT TYPES DES CHARS ARMEMENT SOPHISTIQUE POUR COMBATTRE 1 PEUPLE POSSEDANT DES PETARDS ET L OCCIDENT PARTICULIEREMENT LA GRANDE AMERIQUE ISRAEL A LE DROIT DE SE DEFENDRE HEUREUSEMENT IL YA LE BON DIEU !!!!!!!
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
musiquesolo oh terroriste , vous occupez le territoire palestinien vous tuez des milliers d'enfants des civils vous faites l'embargot total sur la population et vous dites que vous etes victimes
l'affaire est claire actuellement le monde entier a vu votre barbarie votre sauvagerie vous etes 1 etat terroriste
et le monde entier a vu qu'il y a des juifs ds le monde entier qui sont contre l'etat immaginaire de sioniste
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Saadi je n'ai absolument rien compris à ton poème, mais j'imagine que le "loup" c'est Israël dans ton esprit...
Je suis toujours extrêmement surpris de voir que le génocide des Musulmans en Bosnie n'a ému personne alors qu'il a fait des dizaines de milliers de victimes, mais que dès qu'Israël réplique à des attaques du Hamas et visant les responsables dudit Hamas, tout le monde crie au meurtre... Si les Israéliens voulaient vraiment toucher les civils, croyez vous vraiment qu'il n'y aurait "que" 500 victimes (dont, au passage, une bonne moitié sont des terroristes avérés...)?? Est-ce qu'il ne serait pas plus simple et plus discret, pour détruire Gaza, de couper l'eau potable et l'électricité, fournis par Israël?? Ne trouvez vous pas incroyablement louche que les responsables du Hamas, sachant qu'ils vont être visés, se cachent au milieu des habitants, souvent entourés de femmes et d'enfants, au "risque" de les entraîner dans leur mort?? Ne trouvez vous pas injuste que le Hamas vise intentionnellement des civils Israéliens et se cache derrière des civils Palestiniens, mais que les Israéliens en soient blâmés??
Sachant tout cela, dites moi qui a vraiment le sang de tous ces gens sur les mains?? Ce n'est pas parce qu'on est soit-disant plus faible qu'on est le gentil de l'histoire, et la communication/marketing des mouvements terroristes, fidèlement relayée sans aucun esprit critique par notre presse nationale, a vite fait de faire rentrer dans le langage courant des expressions telles que "l'ennemi sioniste", sans les guillemets, ou de faire passer des terroristes de la pire espèce pour des "chefs spirituels", des "dirigeants", faisant passer du même coup des mouvements terroristes comme le Hezbollah ou le Hamas pour des PME respectables...
Soyons sérieux 5 minutes, toutes les démocraties européennes blâment autant Palestiniens qu'Israéliens dans l'escalade de la violence, mais tous les pays arabes accusent Israël de "crimes de guerre", de "génocide", de "violation des droits de l'homme", alors qu'ils devraient commencer par balayer devant leur porte... Le simple fait de relayer ce type de propos est scandaleux, en plus d'entretenir la confusion et l'antisémitisme et de faire monter la pression dans notre pays.
Pour avoir été témoin de la manifestation ayant dégénéré à Opéra, je ne serais pas surpris si les agressions contre les juifs reprenaient de plus belle en France, au cri d'Allah Ouakbar, et ne commencez pas à m'insulter, quiconque était présent à Opéra ce jour là l'a entendu au moins 10 fois, comme il a pu entendre des jeunes se vanter au téléphone d'avoir brulé des voitures à plusieurs reprises. Ces comportements sont justement le résultat de cette désinformation, qui justifie l'agression de "l'ennemi sioniste", devenu une expression courante, merci les médias (BFM TV, je regarde fort dans votre direction...).
Je vous invite tous à réfléchir HONNETEMENT sur les causes du conflit, et sur la manière dont il est présenté, vous verrez probablement les choses (et vos médias) sous un jour bien différent...
A bon entendeur.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Le racisme a bon dos... Tyty, les statuts du Hamas parlent explicitement de la destruction d'Israël, la constitution Israélienne ne prévoit pas la destruction des Palestiniens. Par ailleurs, c'est le Hamas qui a rompu la trêve et donc déclenché la guerre. quand à la fin de ta phrase,je vous invite tous à relire mon post précédent... Khalil même remarque... Géoxien, la preuve qu'on ne pardonne rien à Israël c'est que la terre entière est en train de hurler au scandale et au meurtre quand Israël se défend. Le seul à qui on a collé un proçès pour négationisme, c'est Dieudonné, qui a effectivement mis en doute l'existence des chambres à gaz. Quand l'Iran a lancé un concours sur le thème du négationisme tous les juifs du monde se sont abstenu de commentaires... Pour info l'Iran a déjà un programme d'enrichissement d'uranium, on est donc loin des 2 ou 3 siècles, je pencherais plutôt pour 5 à 10 ans si on les laisse faire. En passant, la France est à portée de tir nucléaire de l'Iran, vous croyez qu'ils nous voient comme des amis?? Avec le voile interdit en France, l'excuse pour nous tomber dessus ensuite est déjà toute trouvée...
Quand à tuer des femmes et des enfants, vous savez pertinemment qu'ils ne sont pas visés par les attaques Israéliennes, je vous suggère d'appeler les terroristes du Hamas à arrêter de se cacher derrière des civils et vous verrez qu'il y aura tout de suite beaucoup moins de morts. Au passage, les femmes et enfants Israéliens sont visés intentionnellement par les roquettes Palestiniennes, et je ne vous entends pas pleurer pour eux, bizarre non??
Encore une fois, réfléchissez bien avant de parler, le soutien inconditionnel de certains à leurs "frères" (alors qu'ils n'ont aucun lien avec la Palestine...) frise le ridicule.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :