Accord européen sur les actifs toxiques des banques, pas de plan d'aide pour l'Europe de l'Est

 |   |  315  mots
Réunis à Bruxelles, les dirigeants européens ont trouvé un accord sur le traitement des actifs toxiques de banques. Par ailleurs, l'Union européenne s'est engagée à soutenir les pays d'Europe de l'Est en cas de besoin.

Les pays de l'Union européenne sont parvenus dimanche à un accord-cadre sur le traitement des actifs toxiques des banques, jugés responsables de la paralysie persistante du crédit, ont annoncé le président français Nicolas Sarkozy et celui de la Commission européenne. "La réunion a permis d'arriver à un accord sur le traitement des actifs toxiques" qui plombent les bilans des établissements, a annoncé le président français au cours d'un point de presse à l'issue du sommet européen.

Le président de la Commission européenne, José Manuel Barroso, a parlé de son côté d'un "accord global" sur "un cadre commun", précisant qu'une décision finale serait prise au prochain sommet des dirigeants européens les 19 et 20 mars. Cet accord porte "sur la manière de traiter les actifs toxiques", a-t-il ajouté. Il laisse à chaque Etat une "grande flexibilité sur la détermination des actifs éligibles" mais il procure un "cadre européen de façon à assurer le bon fonctionnement du marché intérieur" a ajouté pour sa part le président français. "Est-ce que cela veut dire que nous (la France) allons faire une bad bank (structure de défaisance pour récupérer les actifs bancaires douteux) ? Non", a-t-il ajouté.

Selon le Premier ministre tchèque Mirek Topolanek, qui préside l'Union européenne, a expliqué que les vingt-sept soutiendront au cas par cas les pays d'Europe de l'Est, qui seraient confrontés à de graves difficultés financières. Un grand plan d'aide, une idée défendue notamment par la Hongrie, est exclu en l'état. "Il est tout à fait clair que l'Union européenne ne laissera personne sur le bord de la route", a-t-il déclaré. "Cette idée de diviser l'Europe entre anciens pays membres et nouveaux pays membres, entre Est et Ouest (...) est une approche que nous avons clairement rejetée".

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
BONJOUR
LES PGD. PEBEREAU. BOUTON.PAUGET.PFIMLIN ET AUTRES.DEHORS CES BANQUIERS VOYOUS.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
et c'est POUR QUAND ? l'ACCORD POUR PUNIR les conseils d'administration et les cadres et les BANQUIERS VOYOUS
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
C'est n'importe quoi, cela ne veut rien dire, c'est du bla bla etc...
C'est quoi un accord global sur un cadre commun ???
Faire la masturbation intelectuelle et pondre des belles phrases bien creuses, nous pouvons tous vous en sortir tous les jours.
Au fait vu des résultats, est-il possible de savoir combien nous coutent toutes ces belles réunions????

a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Traduction : "On s'en tape complètement des dettes" "continuez tout va bien" "que les nouveaux arrivants (est) ce débrouillent" "Tout va s'arranger tout seul". Quelle bande de glands, la réalité c'est qu'ils n'ont aucunes idées pour calmer la spirale, il est clair qu'avec de tel débiles on peu clairement voir se dessiner la fin d'un époque avec de sérieuses conséquences.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
On se calme. Les banquier ne sont pas des voyous, sauf certains comme Madoff. Un accord cadre est très important car il définit ce que les états ont le droit de faire ou non pour éviter des catastrophes. Nous sommes membres de l'UE qui a des règles (heureusement) et seules d'autres règles permettent de déroger aux premières. C'est le fonctionnement normal des institutions, rien de plus ...
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
ces voyous banquiers devraient être mis en prison pour les empêcher de nuire . Ils continuent de spéculer avec leurs produits dérivés; nouvelles pertes assurées !!
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Et la foule ignare continue ses invectives!!!

L'existence de ces "actifs toxiques" bloque complètement le fonctionnement du crédit indispensable au fonctionnement de l'économie. Quels que soient les comptes à régler avec des "responsables", il est urgent de remettre la machine en route. N'oublions pas que cette crise est mondiale. Un pays et un gouvernement isolés ne peuvent rien faire d'efficace et la solution ne peut passer que par une démarche coordonnée MONDIALE.

Les états européens sont touchés par la crise à des degrés divers. A côté de la Hongrie, par exemple, nous vivons encore dans un relatif confort économique. La mise en faillite de ces états entrainerait une catastrophe majeure.

Alors, l'Union Européenne se concerte pour que ses membres agissent ensemble. Tous devraient s'en féliciter et c'est le contraire, à quelques exceptions près en ces lieux, qui se produit!

Gérer séparément ces actifs toxiques qui infectent out le système est sans doute la meilleure chose à faire et c'est ce qui couterait le;moins cher à la collectivité.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Soit on se tape des dettes (en espérant que l'on puisse toujours emprunter sur les marchés) soit tout coule, c'est au choix.
Le Pb ces sont les états-unis, s'ils ne peuvent plus emprunter, cessation de payement, crise systèmique aggravée.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Banquiers BANDITS DE GRANDS CHEMINS - CE NE SONT QUE DES INCAPABLES EGOCENTRIQUES ET PRETENTIEUX - ils démontrent tous les jours combien ils sont NULS, bons à rien, mauvais à tout... IL Y LONGTEMPS qu'il ne faut plus les écouter, LAISSONS LES BANQUIERS FAIRE LEURS ORGIES FINANCIERES ENTRE EUX et sortez vos sous des Banques très en vue, mais aussi de leur filiales qui seront lachées tot ou tard - METTEZ VOS SOUS A l'ABRIT , conseil de bons amis - EVITEZ LES BANQUES ELLES SONT EN VOIE DE FAILLITE !!!!
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Que chaque banque prenne en charge ses propres actifs pourris et s'il le faut quelle soit mise en faillite et puisque l'Etat veut jouer un rôle, qu'il reprenne la banque pour la reprivatiser après. Mais en aucun cas on ne doit accepter un arrrangement type CDR où les contribuables seront encore les cocus de la farce et les voyous type TAPIE s'en sotiront avec l'argent de ces "cochons de payants"

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :