Berlin prépare un projet de loi pour mieux lutter contre les paradis fiscaux

Le gouvernement allemand préparerait des mesures plus drastiques pour lutter contre l'évasion fiscale dans les paradis fiscaux, selon un projet de loi du ministère des finances.

La pression monte sur les paradis fiscaux, à l'approche du sommet du G20. Le gouvernement allemand pourrait ainsi examiner ce mercredi en conseil des ministres un projet de loi renforçant les mesures pour lutter contre les paradis fiscaux, selon un document obtenu ce lundi par l'Agence France Presse (AFP). Le fisc pourra notamment exiger plus d'informations et accorder moins d'avantages aux contribuables ou entreprises qui investissent des capitaux dans des pays mis à l'index en tant que paradis fiscaux par l'OCDE (Organisation de coopération et de développement économiques) et l'Union européenne.

Le G20, sommet des grandes économies développées et en développement se tiendra le 2 avril à Londres, pour tenter de mieux réglementer la finance internationale et pour examiner également la question des paradis fiscaux. "Je me réjouis de voir à quel point le débat s'est animé" sur le sujet s'est réjoui le ministre allemand des Finances Peer Steinbrück.

Berlin avait déclenché les hostilités en octobre 2008 en demandant que la Suisse soit inscrite sur une liste noire des paradis fiscaux de l'OCDE, provoquant la fureur de Berne. Dimanche, la Suisse, le Luxembourg et l'Autriche se sont réunis pour rejeter toute idée d'abolition de leur secret bancaire, malgré les pressions internationales, et pour exiger d'être associés aux discussions préparatoires du G20 sur l'établissement de la liste noire.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 7
à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
Le risque du G20 avec la Suisse et Luxembourg c'est qu'ils risquent de se couper de leur principal soutien financier de leur économies, l'argent ira simplement ailleurs, la terre est grande et il y a de nombreux pays qui seront ravi de recevoir des i...

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
nous les ouvriers ont payent les impots directs et indirects les riches profitent de toutes nos richesses et meme l etat leurs donnent des millards pour leurs banques et eux mettent l

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
@Peter, et si les états redevenaient maitres de leur monaie plus besoins d'aller courrir après les "investisseurs", hedge fund, grandes fortunes ,etc. c'est fou même même dans une économie de marché avancée l'état doit rester maitre des règles du je...

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
Lorsque la pression fiscale est confiscatoire les capitaux vont ailleurs, et si les soupapes de réduction de pression, que représentent le Luxembourg, la Suisse, l´Autriche, etc... sont suprimés, les capitaux iront plus loin, hors de l´Europe. La sol...

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
T'as raison Ferraille sus aux patrons et aux riches qu'il accrocher sur un crochet de boucher et leur ouvrir le ventre. Ton discours simpliste et formater "Arlette" ne plaide pas dans ta compréhension du monde économique. Je te signale que gagner son...

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
Bravo ! Bravo ! Bravo ! Tous les pays civilisés doivent se liguer contre les pays voyous comme la Suisse !!!!

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
Certains prétendent que l'on ne devrait pas lever le secret bancaire en Suisse, en Autriche et au Luxembourg car leur citoyens paient des impôts, pas comme en Andorre ou à Monaco par exemple. Mais si, j'insiste, il faut lever le secret bancaire, car ...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.