La Chine continue d'acheter massivement de la dette américaine

 |   |  323  mots
Malgré des réserves quant à la politique monétaire américaine ces derniers mois, le gouvernement chinois continue d'acheter de grandes quantités de bons du Trésor américain.

La Chine se retrouverait-elle prise au piège de sa propre politique monétaire? D'après le "Financial Times", la République populaire est en tout cas "prise au piège du dollar" et continue d'acheter massivement des bons du Trésor américain dont il est le premier détenteur étranger. Il en possède actuellement pour 768 milliards de dollars.

Le gouvernement chinois n'a pourtant pas caché ses réticences ces derniers mois, au sujet de la politique monétaire mise en place par Washington pour lutter contre la crise. Le Premier ministre, Wen Jiabao, a plusieurs fois fait part de ses craintes que la poursuite d'une politique de déficit public ne conduise à un effondrement du dollar.

Or, d'après le quotidien anglo-saxon, les actifs en dollars représentent 70% du Safe, le fonds d'investissement de la Chine à l'étranger. Le pays possède un quart de la dette américaine détenue par des investisseurs étrangers. Le marché de la dette américaine, qui est actuellement noté AAA, reste le seul suffisamment massif et liquide pour satisfaire la frénésie d'achat chinoise, selon le "Financial Times".

L'effondrement des deux grands acteurs du refinancement hypothécaire Freddie Mac et Fannie Mae il y a quelques mois a contraint les autorités chinoises à ajuster sa stratégie d'achat en privilégiant les titres à courte échéance plutôt que les obligations à maturité plus longue. Mais Pékin n'a jamais fondamentalement modifié sa stratégie en tournant le dos aux valeurs en dollars.

D'ailleurs, les économistes chinois n'ont pas vraiment une meilleure opinion des autres devises de référence dans le monde. Ils ont une perspective très négative sur la livre sterling et restent neutre sur l'euro. Même si le dollar est tombé à son plus bas niveau depuis le début de l'année en fin de semaine dernière, il reste une devise sûre pour Pékin.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Peut être que cet effet d'annonce va booster un peu, sur le ct uniquement, le dollar...


LBDP


http://leblogpatrimoine.blogspot.com/
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Ce qui caractérise le mieux Pékin c'est la politique de l'absurde
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
qui achète des dettes s'enrichit.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
VIVE LE MONDE MADE IN CHINA !!!!!!
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
relisez "l'art de la guerre" ou comment arnaquer son ennemi et gagner la guerre sans avoir à combattre.

ça sent l'effet d'annonce pour maintenir le dollar à un niveau élevé tandis que les mêmes chinois se débarrassent des leurs dollars en douce ( tant qu'il vaut quelque chose ).

A mon avis, les USA vont avoir un réveil difficile et ils auront du mal à s'asseoir pendant un bon moment.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Et si les biens des Americains etaient en passe d'appartenir aux Chinois? C'est peut-etre pour contrer cela que FIAT a ete appelee a la rescousse de l'industrie automobile americaine? Et nous, on en est ou?
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Pendant qu'en France on tergiverse encore sur le fait de travailler moins les Chinois démontrent leur sens aigu de la défense de leurs intérêts. Peut être que quand les Français se battront pour le dernier bout de viande ils comprendront que le monde est vaste et que repousser des décisions difficiles se paiera cash. Travaillez plus : pas le choix; augmenter l'âge de la retraite : pas le choix; une fonction publique plus efficace : pas le choix; ne pas taxer les investissements : pas le choix.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :