La Fed ne perçoit pas encore de risque de reprise de l'inflation

 |   |  437  mots
Après deux jours de discussion, la Fed vient de décider qu'elle ne touchera pas à son taux directeur. Mais elle a surtout annoncé que l'inflation va rester encore contenue pendant "un certain temps".

La Banque centrale américaine vient de rendre son verdict après deux jours de discussions. Comme prévu, la Fed ne touche pas à son taux directeur. Elle a indiqué que ce dernier devrait rester "extrêmement bas", entre 0 et 0,25%, pendant une "longue période". C'est le niveau auquel il est fixé depuis décembre.

Selon elle, l'économie doit rester faible et l'inflation "contenue" encore un certain temps. "Le rythme de contraction de l'économie ralentit", mais l'activité économique devrait rester faible pendant un temps" encore, a écrit le Comité de politique monétaire (FOMC) de la banque centrale. "Bien que les prix de l'énergie et des autres matières premières aient augmenté récemment", la faiblesse de l'activité "devrait amortir les pressions sur les prix", écrit le Comité, prévoyant que "l'inflation restera contenue pendant un certain temps".

De plus, la Fed a annoncé qu'elle allait conserver en l'état sa politique anti-crise et n'évoque plus la déflation. En effet, la Banque centrale a constaté un ralentissement de la récession aux Etats-Unis et a laissé entendre que le risque de déflation avait diminué. Elle a également confirmé le calendrier et le montant de son programme de rachats d'emprunts sur les marchés financiers, une mesure non-conventionnelle destinée à favoriser le crédit. La Fed va donc continuer à agir sur les marchés comme elle le fait depuis plusieurs mois pour assurer le flux du crédit.

Pour Jim Awad, directeur exécutif chez Zephyr Management, "cela n'a aucun effet sur le marché, à la rigueur un effet légèrement défavorable parce que la Fed est un petit peu plus prudente que ne l'était le marché. Je m'attendais à ce qu'elle tienne un discours un peu plus positif sur l'économie. Le fait qu'elle souligne les faiblesses est un peu décevant pour moi, et pour le marché."

En revanche, selon Michael Woolfolk, stratege devises chez Bank of New York-Mellon "C'est exacterment ce que nous attendions. C'est certainement plus subtil que ce beaucoup de gens espéraient mais cela représente néanmoins un message clair sur le fait que l'inflation et l'économie vont rester faibles pendant un certain temps".

Marc Pado, stratege USA chez Cantor Fitzgerald & Co abonde dans le même sens : " Même si l'on assiste à un début de ventes sur la nouvelle dans l'immédiat, je pense que c'est exactement ce que le marché voulait entendre. La Fed va maintenir sa politique pour conserver des taux bas et elle attendra que la reprise soit réellement engagée avant de la modifier."

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Quand la FED va percevoir les signes d'inflation, il sera trop tard !

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :