Manifestation monstre des agriculteurs espagnols

 |   |  267  mots
"Contre la ruine", des milliers d'agriculteurs et d'éleveurs espagnols ont manifesté samedi, paralysant Madrid. Ils ont dénoncé des coûts de production trop élevée et des revenus en baisse et réclamé un soutien financier à leur secteur.

Des milliers d'agriculteurs et d'éleveurs espagnols ont manifesté samedi à Madrid. Défilant sous le thème "la campagne va à la ruine, mobilise-toi", il ont paralysé le centre de la capitale espagnole, dénonçant les prix trop bas de leurs produits et demandant au gouvernement d'agir rapidement pour soutenir leur activité.

Les trois organisations agricoles à l'origine de la manifestation, Asaja, Coag et Upa, ont vait valoir que les coûts de production avaient augmenté de 34% en Espagne entre 2003 et 2008, que les revenus agricoles réels avaient baissé de 26% et que 124.000 emplois avaient été perdus.

Ces organisations ont également dénoncé les pratiques "oligopolistiques" de la chaîne de distribution alimentaire et les prix élevés aux consommateurs. Outre des "prix justes" et une "régulation" des marchés, elles ont réclamé un plan de "financement" de leur secteur et une fiscalité adaptée.  Ces problématiques sont mot pour mot celles des agriculteurs français, qui ont  manifesté en octobre et septembre dernier, et obtenu un plan en soutien à leur secteur annoncé par Nicolas Sarkozy le 26 octobre.

L'Espagne, présidente de l'Union européenne en janvier

La ministre de l'Agriculture Elena Espinosa a déclaré que Madrid continuerait à faire pression pour le maintien du soutien financier à l'agriculture dans le cadre de la réforme de la Politique agricole commune (PAC) quand l'Espagne aura la présidence de l'UE au premier semestre 2010. "Nous voulons que l'agriculture et l'élevage continuent à être des secteurs stratégiques pour notre pays", a-t-elle souligné sur la radio publique RNE.

L'agriculture représente environ 3% du Produit intérieur brut (PIB) espagnol.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :