Protectionnisme : la Chine répond à l'Europe en taxant acier et boulons

 |   |  216  mots
La Chine a répondu aux mesures anti-dumping de l'Union Européenne sur les chaussures en annonçant l'instauration de mesures similaires sur les boulons, les clous et l'acier importés d'Europe.

En représailles aux mesures anti-dumping prises par l'Union européenne (UE), la Chine annonce, ce mercredi, des mesures identiques sur les clous et boulons en acier européens. La veille, Bruxelles a en effet annoncé la prolongation des taxes anti-dumping sur les chaussures chinoises à dessus de cuir.

Selon une étude, les producteurs chinois de certains types de boulons ou de joints en acier ont subi des pertes liées au dumping d'entreprises européennes. C'est en tout cas l'argument invoqué par le ministère chinois du Commerce pour obliger les importateurs de boulons et clous en acier en provenance des 27 pays de l'UE de verser une caution à compter du 27 décembre 2009. Cette dernière sera calculée en fonction de la différence entre le prix normal et celui pratiqué en Chine. Elle pourra atteindre jusqu'à 24,6%.

Cette décision intervient au lendemain de l'annonce par l'Union européenne de la poursuite pour 15 mois des mesures anti-dumping sur les chaussures à dessus de cuir en provenance de Chine et du Vietnam. Ces taxes sont de 10% pour les chaussures importées du Vietnam, et entre 9,7% et 16,5% pour celles provenant de Chine. Elles avaient été introduites en octobre 2006, initialement pour deux ans.

La Chine, mécontente, annonce qu'elle portera l'affaire devant l'OMC, selon le ministère chinois du Commerce.
 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 18/01/2010 à 17:00 :
Comment se manifeste la taxe de la chine sur l'acier et les boulons?

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :