Pékin redoute une forte inflation en 2010

 |  | 175 mots
Lecture 1 min.
(Crédits : © 2009 Thomson Reuters)
La Banque centrale de Chine a confirmé ce vendredi la ligne défendue par la commission de régulation bancaire. Pour limiter les risques d'inflation, les banques chinoises sont priées de prêter "de façon équilibrée" en 2010.

Comment éviter la surchauffe de l'économie ? C'est le mot d'ordre du moment à Pékin comme à Shanghai ou Canton. Dans une étude trimestrielle publié ce vendredi sur son site internet, la Banque Centrale de Chine souligne que la hausse des prix des matières premières ainsi que la demande intérieure croissante rendra plus délicat le maintien d'une stabilité des prix. Elle invite donc les banques à accorder leurs prêts "de façon équilibrée".

Mercredi déjà, la Commission de régulation bancaire avait appelé les banques chinoises à assurer une croissance du crédit "mesurée et stable", afin d'éviter une montée en puissance du risque de créances douteuses.

La Banque centrale de chine a par ailleurs à nouveau insisté sur le fait qu'elle effectuerait un "contrôle monétaire modérément souple". Le risque inflationniste est pris très au sérieux par les économistes. Interrogé par Bloomberg, Liu Li-Gang, économiste chez Australia & New Zealand Banking Group estime que les prix à la consommation pourraient progresser de 6.7% en 2010.
 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :