Angela Merkel persiste dans son refus d'aider la Grèce

Dans un entretien diffusé sur la première chaîne Allemande, ARD, la chancelière a réaffirmé que rien n'obligeait l'Union à apporter une aide directe à l'un des ses membres mis en difficulté pour financer son déficit. Un discours visant avant tout à rassurer l'opinion publique allemande.
(Crédits : © 2009 Thomson Reuters)

"Nous avons un traité qui n'inclut pas de disposition pour aider les Etats, pour les sortir du pétrin. La meilleure façon d'aider la Grèce pour le moment est de dire clairement que la Grèce doit faire sa part du travail, comme elle le fait en ce moment." Dans l'entretien qu'elle a accordé à la première chaîne de télévison allemande, ARD, Angela Merkel a visiblement cherché à rassurer ses compatriotes majoritairement hostiles à toute aide financière de l'Allemagne à la Grèce. Ces derniers jours, les médias allemands avaient en effet laissé entendre que gouvernement avait prévu de réserver une enveloppe dans son budget 2010 afin de financer une éventuelle aide à la Grèce. "Ce n'est absolument pas le cas." a insisté la Chancelière avant de rappeler que la Commission européenne menait une inspection à Athènes afin de s'assurer que les mesures nécessaires sont prises.

"Il n'y a eu absolument aucune autre décision de prise. Je voudrais le dire clairement" a-t-elle martelé avant d'ajouter :  "La Grèce doit faire ce qui est nécessaire pour la Grèce. Mais c'est également important pour nous tous". Pour autant, Angela Merkel reconnaît que "'l'euro traverse certainement la phase la plus difficile depuis sa création" :  "C'est la raison pour laquelle il est si important que nous soyons conscients du fait que, d'une part il s'agit de notre devise commune, et d'autre part, qu'il est nécessaire de véritablement s'attaquer à la cause des problème à leurs racines" a ajouté la Chancelière. 
 

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 3
à écrit le 10/03/2010 à 13:38
Signaler
c vraimen nul de pa vouloir aider les pays en déteraisse c facile de dire il fo ke la grece fasse sa par mai elle manke dargen pour pouvoir travailler alors faites un effort si les gens ete tous comme vou on serai tous couvert de dètes se ne serai ...

à écrit le 03/03/2010 à 9:38
Signaler
J'aurais bien aimé que C. Lagarde nous tienne ce discours de la Chancelière A. Merkel, notre ministre de l'Economie est trop évasive on dirait qu'elle ne veut pas faire de mal à personne. Or il ne s'agit pas d'être gentil, il y a urgence ! Les franç...

à écrit le 01/03/2010 à 14:35
Signaler
Les grecs voudraient continuer à bien vivre à crédit sans bcp travailler et avec beaucoup de fonctionnaires ... Qui a 25 milliards d'euros a leur prêter a fonds perdu ? Merci pour eux

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.