Hausse des impôts : débat en France, réalité en Grande-Bretagne

 |   |  169  mots
La tranche marginale de l'impôt sur le revenu outre-Manche passe en effet de 40% à 50%. Cela concerne les contribuables britanniques qui gagnent plus de 150.000 livres par an

Alors qu'en France, le débat fait rage, notamment au sein de la majorité sur l'évolution de la fiscalité, notamment face aux déficits - le président du groupe UMP à l'Assemblée nationale, Jean-François Copé propose de fusionner impôt sur le revenu et CSG-CRDS - , au Royaume-Uni, l'heure n'est plus aux discussions.

C'est en effet ce mardi 6 avril qu'entre en vigueur la nouvelle légilsation qui voit l'imposition des contribuables les plus riches faire un bond.

La tranche marginale de l'impôt sur le revenu outre-Manche passe en effet de 40% à 50%. Cela concerne les contribuables britanniques qui gagnent plus de 150.000 livres par an soit 1% de ceux qui payent l'impôt en Grande-Bretagne.

Cette évolution intervient alors qu'à quelques semaines des élections législatives au Royaume-Uni, le parti travailliste ("Labour") du Premier ministre Gordon Brown resserre l'écart avec les libéraux ("Tories"). Pour suivre toutes ces informations sur nos voisins anglais, retrouvez sur latribune.fr le British Blog du correspondant de La Tribune à Londres Eric Albert.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 06/04/2010 à 13:40 :
Pour info : suite aux hausses d'impôts, les entreprises installées en Grande-Bretagne prennent la direction ... de la Suisse !
a écrit le 06/04/2010 à 11:22 :
où sont ceux qui nous bassinaient, avec un coût de la vie, soit-disant meilleur et des impôts moindres en angleterre?
non seulement ils vont payer dasn une tranche plus élevée qu'en france,
sans oublier, qu'ils doivent financer leur santé (très cher là bas)
l'école de leurs enfants(encore plus cher!) leur retraite ( ceux qui capitalisait ont vu leurs actions divisée par 2 en un an!)
leur logement (prêt à 30 ans très courant outre manche!) et ainsi de suite, (péage urbain à londre,...)
l'angleterre, va de mal en pis, et ce n'est pas prêt de s'arranger, ils ont déjà vendu presque tous leurs "bijoux de famille"
il est temps d'alterner, si on veut pas finir comme eux. mais bizarrement en commençant aussi par taxer le 1% qui se gavent (170 000 euros/an) soit en gros 17 SMIC, plus en 1 mois qu' un smicard en 1 an!
a écrit le 06/04/2010 à 6:57 :
vite venez en france ....

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :