Les marchés augmentent encore la pression sur la dette de la Grèce et du Portugal

Les credit default swaps (CDS) sur la dette grecque et sur celle du Portugal atteignent ce mardi de nouveaux records. Les incertitudes sur les prêts de l'Allemagne à Athènes nourrissent les inquiétudes.

Le coût de la protection contre un risque de défaut de la Grèce a atteint mardi un nouveau record après qu'un expert allemand eut déclaré que Berlin pouvait encore refuser de débloquer une aide pour Athènes. Les credit default swaps (CDS) à cinq ans sur la dette grecque ont grimpé à 718 points de base, un nouveau record, portant à 718.000 euros le coût de la protection sur 10 millions d'euros d'emprunts d'Etat grecs contre 708.000 euros lundi à la clôture de New York, selon les chiffres de CMA DataVision.
 

Un expert budgétaire du FDP, parti membre de la coalition au pouvoir en Allemagne, a déclaré mardi que la Grèce pourrait se voir refuser une aide financière si les mesures mises en oeuvre étaient insuffisantes pour réduire son déficit budgétaire.
 

"Il faudra peut-être dire non si la Grèce ne remplit pas les conditions et si le pays veut simplement obtenir des conditions plus favorables auprès de la zone euro qu'auprès des banques", a déclaré Jürgen Koppelin sur les ondes de la radio Deutschlandfunk.
 

Les CDS du Portugal ont également inscrit un nouveau record à 316,6 points de base, contre 311 pdb lundi, face aux craintes grandissantes d'une contagion de la crise grecque. Le coût de protection contre un risque de défaut de l'Irlande et de l'Espagne a également progressé.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 1
à écrit le 27/04/2010 à 12:05
Signaler
ouf la france est encore sauve, car il faut dire qu'avec un deficit chronique depuis plus de 30ans, un etat plethorique qui crée la croissance à lui tout seul, des reformes ridicules depuis 10ans qui se succedent( on aime prendre son temps jusqu'à l'...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.