Plan de rallonge budgétaire approuvé par le gouvernement japonais

 |   |  229  mots
Le Premier ministre Naoto Kan espère de ce plan un gain de 0,6% sur le PIB qui doit contribuer à lutter contre la déflation, mal endémique de l'archipel avec la dette qui atteint 200% du PIB.

Le gouvernement japonais a approuvé ce mardi le plan de relance via une rallonge budgétaire de 5.000 milliards de yens soit 44,5 milliards d'euros. Le Parlement doit maitenant donner son accord ce qui n'est pas totalement acquis. Le Parti Démocrate du Japon au pouvoir (PDJ, centre-gauche) est en effet minoritaire au Sénat et devra rallieer quelques voix de l'opposition.

Le Premier ministre Naoto Kan espère de ce plan un gain de 0,6% sur le PIB, Produit intérieur brut, qui doit contribuer à lutter contre la déflation, mal endémique de l'archipel avec la dette qui atteint 200% du PIB. "En instaurant rapidement ces mesures, nous voulons éviter de rechuter en récession comme le ralentissement économique en Europe et aux Etats-Unis pourrait nous y conduire", souligné le porte-parole du gouvernement, Yoshito Sengoku.

Ce plan prévoit notamment des aides massives  à l'activité dans les régions, au développement des infrastructures, au soutien des petites et moyennes entreprise, au système de soins et d'aide à la petite enfance, à l'emploi des jeunes, au développement de secteurs d'avenir, à l'approvisionnemment des entreprises japonaises en substances stratégiques, les fameuses "terres rares", métaux essentiels pour les secteurs de l'électronique et de l'automobile, que détient jalousement la Chine dont les importations nippones, provenant essentiellement de Chine qui en sevre le Japon en raison des tensions actuelles entre les deux pays.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :