DSK estime qu'Athènes aura du mal à tenir ses objectifs

 |   |  196  mots
Dominique Strauss-Kahn invité à l'Assemblée nationale grecque. Copyright Reuters
Dominique Strauss-Kahn invité à l'Assemblée nationale grecque. Copyright Reuters (Crédits : Reuters)
S'exprimant à Athènes devant les députés, le directeur général du FMI, Dominique Strauss-Kahn n'a pas caché ses inquiétudes quant à la capacité d'Athènes à tenir ses objectifs pour 2011.

Pour sa première visite à Athènes depuis la mise en place du plan de sauvetage de 110 milliards d'euros octroyé en mai par le FMI et l'Union européenne, Dominique Strauss-Kahn n'a pas fait dans la langue de bois."Concernant 2011, les objectifs sont difficiles à atteindre, car (...) le système est fait de telle manière que les possibilités de contrôle sont limitées" a observé le directeur général du Fonds monétaire international (FMI) qui s'exprimait devant le parlement grec.

Dominique Strauss-Kahn reconnaît néanmoins que le plan de réduction des déficits engagé par la Grèce est sur la bonne voie. Le gouvernement s'est engagée à la mi-novembre à prendre de nouvelles mesures afin de ramener son déficit budgétaire à 7,4% de son produit intérieur brut (PIB) l'an prochain pour satisfaire aux modalités de l'aide de l'UE et du FMI.

Premier pays de la zone euro à bénéficier d'un plan de sauvetage international, bientôt suivi par l'Irlande, la Grèce a dû mettre en oeuvre, en contrepartie, un plan d'austérité incluant des coupes budgétaires, des hausses d'impôts et des réformes structurelles.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 09/12/2010 à 15:32 :
DSK a certainement raison mais il ya des paroles auxquelles on réfléchit avant de les dires. Il risque de contribuer ainsi à relancer la spéculation contre l'?. Cela va peut être faire plaisir aux spéculateurs mais pas aux instances européennes.
Pour le peuple son arrivée au pouvoir en 2012 peut faire craindre le pire. mais cela rassurera les marché et le triple A
La vraie question est DSK est-il de gauche?
Réponse de le 10/12/2010 à 11:56 :
DSK n'est pas de gauche, c'est un opportuniste comme tous les h et f politiques, mais il est compétent, c'est un vrai économiste, ni Sciences Po, ni ENA....ça peut aider...à suivre
a écrit le 08/12/2010 à 16:29 :
On va tout droit vers une restructuration de la dette souveraine de la Grèce pour commencer. Sauve qui peut pour les épargnants car les contrats d'assurance vie en euros sont majoritairement investis en dettes souveraines...A suivre!
a écrit le 07/12/2010 à 22:19 :
dehors !!!!!!!!!!!!
a écrit le 07/12/2010 à 20:58 :
DSK est-il toujours au parti socialiste ? Le remarquable travail qu'il réalise au sein du FMI consiste à obliger des gouvernements à écraser d'impôts le petit peuple. Est-il vraiment le meilleur candidat des socialistes français ?
Réponse de le 08/12/2010 à 10:04 :
C'est un caméléon: il retournera sa veste le moment venu pour paraître un bon socialiste. Souvenez-vous la campagne des législatives qui a porté Jospin et Aubry au pouvoir: il défendait les emplois jeunes et les 35 heures pour résorber le chômage.
Réponse de le 08/12/2010 à 16:33 :
petit peuple d'accord mais tout le monde a fraudé en Grèce. Qui ne connaît pas ds son entourage le travail au noir...Il faut lutter contre le travail au noir organisé et la fraude fiscale, c'est une nécessité même en France!!!!
a écrit le 07/12/2010 à 19:47 :
"DSK estime qu'Athenes aura du mal a tenir ses objectifs". Quel genie economique ce DSK ! Si d'aventure il quitte le FMI pour la candidature a la presidence , je me porte candidat au poste de directeur generale du FMI. J' avais fait la meme estimation il y a des mois au temps ou le meme DSK exprimait sa pleine confiance en l'avenir de la Grece.Il a de la chance que le ridicule ne tue pas, Mr le directeur generale du FMI.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :