L'Europe pense avoir assez d'argent pour pouvoir aider d'autres pays de la zone euro

 |   |  155  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters
Jean-Claude Juncker, président de l'Eurogroupe, estime que "pour le moment, nous ne voyons pas l'utilité de revoir nos contributions à la hausse".

Le directeur général de la Facilité européenne de stabilité financière (FESF) a déclaré que ce fonds "zone euro" avait suffisamment de capacités en l'état pour aider un autre pays après l'Irlande.

"Certains redoutent que nous n'ayons pas suffisamment de capacités. Je tiens à dire que cela est faux", a-t-il déclaré à l'issue de la réunion de l'Eurogroupe.

Jean-Claude Juncker, le président de l'Eurogroupe, a de son côté ajouté que "pour le moment, nous ne voyons pas l'utilité de revoir nos contributions à la hausse".

Les ministres des finances des pays de la zone euro et de l'Union européenne sont réunis ces lundi et mardi pour un Eurogroupe et un Ecofin afin d'avancer vers des solutions pérennes pour éviter des crises comme celles qu'ont connu successivement la Grèce et l'Irlande et qui menace maintenant le Portugal voire l'Espagne selon l'image des dominos.

 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 07/12/2010 à 18:55 :
N'est-ce pas comme un Mensonge d'Etat ? Hier , la dispute a été nette sur des manipulations financières afin de mutualiser le coût d'assistances qu'imposerait la situation délabrée de quelques économies européennes . La langue de bois du président de l'Euro-groupe heurte . Aujourd'hui le salvateur DG du FMI demande un moratoire sur la dernière assistance à la Grèce qui ne date que de 6 mois ; quel échec donc !
Et de surcroît , il enfonce la porte ouverte de l'inconsistance de l'euro-groupe faute de traiter en amont les problèmes économiques fondamentaux et celui du gouvernement de l drôle d'Union . Son admonestation à l'endroit des Européens est un texte creux comme un tambour tant raisonne un ya-ka incantatoire vague sans même de méthode Coué . Restructurez et faites de la croissance clame-t-il le bougre ! Comment ? Mystère .
Juncker pense et DSK aussi,mais pas pareil . Pour qui chacun glose-t-il ?
a écrit le 07/12/2010 à 15:35 :
Le grand principe de tous les politiques reste:
"C'est pas parce qu'il n'y a pas d'argent qu'il ne faut pas le dépenser!"
a écrit le 07/12/2010 à 14:34 :
c'est plus razzia sur la schnouf c'est razzia sur les etats. les speculateur speculent se remplissent les poches via la bourse basées suivez mon regard SVP ceux la memes qui ne veulent pas de l'euro et il faut payer ces fonds là en donnant un monumental tour de vis sans comtrparties de ceux qui speculent . Cantona lui a retiré symboliquement 1500 euros d'une banque Française pauvre footbaleur je les croyaient plus riches etonnant non ! c'est du foutage de gueule comme on en a rarement vu ou plutot trop vu reveilleé vous sinon euros ou frans le resultat sera le meme il vous restera les yeux pour pleurer ........................
a écrit le 07/12/2010 à 12:02 :
Il apparait de plus en plus clairement que seule la création d'une gouvernance économique de l'UE - reportée lors de l"adoption des Traités de Maastricht et de Lisbonne - peut garantir la perennité de la zone EURO .

Une révison partielle des Traités à cet effet doit être préparée dès à présent afin d'être prête pour l'échéance de 2014 (renouvellement des Institutions) . Les éléments de cette révision sont simples et bien connus .

Leur mise en chantier rapide serait le signal aux marchés de la volonté politique de l'Eurogroupe de renforcer durablement la zone Euro sur les plans monétaire , financier et économique .

Si certains des Etats de l'UE 27 devaient s'opposer à cette réforme , celle-ci pourrrait - dans un premier temps - être initiée par les 16 Etats membres de l'Eurogroupe via un Traité séparé (type Schengen) .

Jean-Guy GIRAUD / Président / UEF FRANCE
Réponse de le 07/12/2010 à 18:23 :
Juste un petit détail (je sais, insignifiant), les peuples européens n'en veulent pas.
a écrit le 07/12/2010 à 9:25 :
Enfin, avoir ou non assez d'azrgent pour aider les pays en digfficulté ne regle absolument pas les causes de ces maux.... L'euro est en grande parti responsable de cet etat de fait, cette monnaie construite suites aux desiderata allemand ne va pas pour les pays qui ont une economie et une industrie plus faible qu'eux et nous en faisons parti egalement., La seule solution serait de garder l'euro en monnaie commune et que chaque pays revienne a sa propre monnaie nationale, capable de dévaluation, de relance economique etc
La possibilité pronée par beaucoup de partis ultra europeiste de faire converger les fiscalités et les régimes sociaux de tous les états de la zone euro est utopiste, quel régime adopté? ceux des allemands, la majorité des français n'en voudront pas, ceux de la France? les autres états européens ne sont pas assez fous pour adopter notre modèle social en échec ainsi que notre fiscalité oppressante et inefficace....
a écrit le 07/12/2010 à 9:24 :
Il va bientot la voir l'utilite, Juncker.Il faut lire "Desole mais l' Allemegnagne refuse, pour l'instant, de mettre la main au portefeuille."
a écrit le 07/12/2010 à 8:26 :
Les medias n'ont pas relayé l'info comme quoi l'Etat francais n'avait pas pu payer encore les derniers salaires 2010 des policiers et infirmieres... Ceux ci n'avaient pas ete inclus dans le budget 2010 ...
Réponse de le 07/12/2010 à 8:34 :
Nous vous renvoyons à l'article sur latribune.fr sur l'Etat qui fait les fonds de tiroir pour payer les fonctionnaires.
a écrit le 07/12/2010 à 7:49 :
Gardez en pour la France... avec un budget n'ayant pas permis de payer 12 mois de salaires, ca sent pas bon... sauf pour C. Lagarde...

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :