Avec un moral au plus haut, les Américains consomment toujours plus

 |   |  344  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2010. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Outre-Atlantique, le moral des consommateurs a atteint son plus haut niveau depuis juin. Le montant de leurs dépenses a progressé pour le cinquième mois consécutif en novembre.

Le moral des ménages s'est amélioré en décembre aux Etats-Unis, s'établissant à un plus haut depuis juin, avec des perspectives favorables pour l'emploi et de soldes importants chez les détaillants, selon l'enquête mensuelle Thomson Reuters-Université du Michigan publiée jeudi.

L'indice du sentiment des consommateurs ressort à 74,5 contre 71,6 en novembre, légèrement en-deçà du consensus des analystes interrogés par Reuters qui l'attendaient à 74,7. "Les informations sur les développements économiques récents sont globalement plus favorables que jamais sur les six dernières années", souligne Richard Curtin, directeur de l'étude.

27% des personnes interrogées ont cité spontanément l'amélioration attendue du marché de l'emploi, un pourcentage jamais atteint depuis 1983, a-t-il noté.

L'indice mesurant le jugement des consommateurs sur la situation économique générale actuelle s'inscrit à 85,3 contre 82,1 en novembre. Les analystes tablaient sur 86.

L'indice des anticipations des consommateurs, qui donne une tendance des dépenses des ménages à venir, atteint lui aussi son plus haut niveau depuis juin à 67,5 (conforme au consensus) contre 64,8 en novembre. Les Américains ne semblent pas non plus redouter le spectre de l'inflation. Ils tablent sur 3% à un an et sur 2,8% sur cinq ans.

Ce sondage confirme les statistiques du jour. Le gouvernement américain a fait savoir ce jeudi que les dépenses de consommation avaient progressé pour le cinquième mois consécutif en novembre et que les revenus avaient, enux, augmenté légèrement plus qu'attendu.

Selon le département du Commerce, les dépenses ont augmenté de 0,4% après avoir été révisées de 0,7% en octobre. Les économistes interrogés par l'agence Reuters s'attendaient à ce que les dépenses, qui soutiennent pour environ 70% de l'activité économique américaine, progressent de 0,5% en novembre après une estimation initiale à +0,4% en octobre.

Les dépenses de consommation ont été soutenues par une hausse de 0,3% des revenus, soit légèrement plus que les 0,2% attendus par les analystes. En octobre, les revenus avaient progressé de 0,4%. Le taux d'épargne a reculé de 5,3% le mois dernier après un recul de 5,4% en octobre.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 24/12/2010 à 16:01 :
Les Américains s'étaient déjà lourdement endettés pour s'acheter des logements alors qu'ils n'en avaient pas les moyens et à travers la crise des subprimes nos banques se sont endettées à leur tour et nous avons dû les sauver par le biais de nos impôts...alors pourquoi ne pas continuer puisque le monde entier règle leurs dettes!
a écrit le 24/12/2010 à 14:11 :
Le "MORAL" des ménages!! Pourquoi pas, puisque le n'importe quoi est d'usage en économie, le "tablier", la "fourchette" ou le "grenier" des ménages?
a écrit le 24/12/2010 à 10:22 :
Les Américains consomment de plus en plus à crédit et la Chine vend de plus en plus en livrant le bien et le financement ! Idiocratie en en grandeur réelle !
Réponse de le 24/12/2010 à 14:11 :
@ Eiffel: tout à fait d'accord. J'habite en Amérique du Nord et tous les gens que je connais augmentent la dette de leurs cartes de crédit. Mais attention, car il faudra bien payer un jour !
a écrit le 24/12/2010 à 6:53 :
Comment font ils pour dépenser plus ? Le chômage y est bien réel et la situation économique de ce pays n'est pas favorable...A croire que l'état jette l'argent par hélicoptère sur les populations....Ou peut-être que c'est consécutif aux fêtes de fin d'années...

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :