Le pétrole en route vers les 100 dollars le baril

 |   |  425  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters
Profitant d'un regain d'optimisme sur la croissance et des anticipations d'inflation mondiale, le brut est au plus haut depuis octobre 2008. Réunis aux Caire ce week-end, les membres de l'Organisation des pays arabes exportateurs de pétrole estiment possible que le baril franchisse prochainement les 100 dollars le baril.

L'économie mondiale peut supporter un baril de pétrole aux alentours de 100 dollars. Voilà, en substance, ce qu'a affirmé ce week-end le ministre koweïtien du Pétrole. Un point de vue partagé par plusieurs représentants de l'OPAEP (Organisation des pays arabes exportateurs de pétrole) qui se sont retrouvés au Caire le 25 décembre à l'occasion de leur réunion annuelle. Ainsi le représentant iranien au sein de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole, Mohammad Ali Khatibi, a également jugé dimanche que le marché était équilibré et que le baril pourrait atteindre ce seuil fatidique.

En fin de semaine dernière, les cours du pétrole ont atteint leur plus haut niveau depuis plus de deux ans. Après avoir touché en séance son plus haut niveau depuis le 2 octobre 2008, à 94,74 dollars le baril, le cours du Brent pour livraison février a finalement abandonné une partie de ses gains vendredi. Le Brent a lui clôturé en baisse de 48 cents, à 93,77 dollars, soit un gain de 2,3 % sur la semaine. Sur le Nymex new-yorkais, fermé vendredi en raison des fêtes, le baril de WTI avait clôturé la veille sur un gain hebdomadaire de 3,7 % à 91,51 dollars, après avoir atteint en séance 91,63 dollars, un niveau qui n'avait plus été observé depuis le 7 octobre 2008.

Le seuil de 100 dollars

Ce phénomène n'est pas lié à une dépréciation du dollar, resté relativement stable cette semaine face aux grandes monnaies mondiales. Ressortie en hausse jeudi à son plus haut niveau depuis juin, la confiance des consommateurs américains a donné un second souffle à la hausse des prix du pétrole, nourrie par les perspectives inflationnistes mondiales. Les derniers chiffres de l'inflation chinoise publiés en décembre ont ainsi fait ressortir une progression des prix de 5,1 % en novembre. Également de la partie, la vague de froid qui sévit en Europe a incité les intervenants à miser sur une croissance sensible de la demande de fioul domestique.

Depuis le début de l'année, les cours du pétrole ont bondi de 20 % à Londres et de 15 % à New-York. Cette dynamique devrait se poursuivre étant donné le statu quo de sa production, annoncé le 11 décembre dernier à Quito par l'OPEP (Organisation des pays producteurs de pétrole), qui représente 40 % de la production mondiale. La prochaine réunion de l'OPEP doit se tenir en juin 2011. Le ministre irakien du Pétrole, Abdoul Karim Louaibi, a toutefois laissé entendre qu'une réunion extraordinaire pourrait avoir lieu d'ici là si les « conditions de marché » venaient à être modifiées.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 27/12/2010 à 12:25 :
les gens vont enfin se serrer la ceinture, moins acheter de jouets et guirlandes chinoises , car leur argent sera plutôt "investi" en essence ou gasoil ! _ _ faut abaisser le pouvoir d'achat de la nombreuse classe moyenne , et ainsi iréduire nos achats chinois ou allemands, ou en voyages en Tunisie ou Egypte ou caraibes ! _ _ et puis les taxes sur l'essence rentrent dans les poches de l'Etat , ce qui est bien car faut réduire nos déficits publics!
Réponse de le 27/12/2010 à 13:48 :
Vous êtes sérieux là?

Les gens travaillent donc pour financer l'état et combler leurs conneries et leur opulence.

Je dis non, quand on en sera là, j'arrêterais de travailler et me ferais entretenir par les aides nationales.
a écrit le 27/12/2010 à 12:17 :
faut doubler d'urgence notre parc de centrales nucléaires et passer à la voiture électrique ! _ _ _ je suggère que la Caisse des dépots lance un grand emprunt (type Baladur) pour financer cette mutation de notre société !
Réponse de le 27/12/2010 à 14:25 :
Regardez oil smoke & mirrors sur dailymotion .Vous constaterez que même en triplant l'énergie nucléaire on va droit dans la guerre du pétrole ( on y est déjà d'ailleurs)
Réponse de le 27/12/2010 à 16:19 :
Plus de centrales ??!! Faut vraiment être humain pour dire une bêtise pareille !
a écrit le 27/12/2010 à 12:12 :
ce n'est que de raison que le baril atteigne les 100 dollars. ainsi ce prix permettra d'inciter à plus de gestion durable de ces ressources fossiles et de conduire aussi à l'exploitation des ressources découvertes mais non encore mises en exploitation. tous sujets qui sont abordés au fond par Yves Mathieu, un géologue, dans "le dernier siècle du pétrole" aux Editions Technip. à lire sans modération.
a écrit le 27/12/2010 à 11:25 :
Il est évident que nous devons changer nos modes de consommation dès maintenant et en toute occasion. Ainsi hier, j'ai fait du ski de fond avec skis au pied en partant de chez moi, directement dans les champs et forêts au lieu de dépenser du carburant et aller en montagne. Certes, il n'y avait pas beaucoup de relief, mais on s'y fait !
a écrit le 27/12/2010 à 9:59 :
en cette période ou tous nos ministres sauf juppé et NK sont sur le terrain, ou sont les autres ??? personne ne parle du prix des carburants qui sont au niveau le plus haut, bien sur la tipp va surement augmenter au 01 01 2011, il faut bien financer les régions, et c'est le silence le plus complet, le super président du pouvoir d'achat ne s'occupe pes des problèmes triviaux, augmentation du gaz de l'electricité, des assurances, des carburants, que fait madame lagarde; il est exact que l'augmentation des prix augmenter le P I B et qu'elle pourra ainsi dire que tous les espoirs de relance sont permis
a écrit le 27/12/2010 à 9:57 :
Vite !
Une politique de sortie de l'ère pétrolière est nécessaire.
On est repartis comme à l'été 2008... sans une crise pour faire chuter les cours...
Qu?est-ce qu'on ferra quand les cours atteindront 100... 200... 300 $ ?
On regarde le prix de notre essence grimper à 2... 3... 5... ? le litre ?
C'est ça la question : Accepteriez-vous dans un futur proche de payer le plein à 150?
Réponse de le 27/12/2010 à 16:21 :
Il y a le VELOMOBILE que j'utilise depuis plusieurs années.
a écrit le 27/12/2010 à 9:39 :
Le jour où l'on découvrira que l'on a atteint le peak oil (dans ces 5 prochaines années probablement), ça ne sera plus 100 dollars le baril... Ce liquide exceptionnel vaut actuellement moins que du Coca Cola !

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :