La croissance allemande devrait approcher les 2,5% l'an prochain

 |   |  123  mots
Copyright Reuters
Le gouvernement allemand anticipe un ralentissement de la croissance en 2011 à 1,8%, contre 3,4% en 2010 et après une contraction de 4,7% en 2009 mais il pourrait revoir sa copie à la mi-janvier.

La croissance économique de l'Allemagne devrait atteindre 2,4% en 2011, soit le double du rythme moyen des 15 dernières années, estime la chambre de commerce allemande, la DIHK.

La première économie européenne bénéficiera d'une croissance de l'emploi et des dépenses des ménages, a déclaré le président de la DIHK, Hans Heinrich Driftmann, lors d'un entretien accordé à Reuters.

"La reprise s'auto-entretient, en particulier parce que les entreprises investissent à nouveau considérablement en Allemagne", a-t-il souligné.

Le gouvernement allemand anticipe de son côté un ralentissement de la croissance en 2011 à 1,8%, contre 3,4% en 2010 et après une contraction de 4,7% en 2009.

On s'attend à ce que le ministre allemand de l'Economie Rainer Brüderle révise à la mi-janvier cette prévision.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 30/12/2010 à 8:46 :
L' Allemagne est le pays qui a su, grâce a son industrie et son économie performante mais aussi à ses exportations, excédentaires en permanence, vers les autres pays de l' UE, le plus profiter des accords européens et de l'Euro.
S'il est vrai que les versements de l' Allemagne vers l'UE sont de façon absolue, mais non par personne, les plus importants puisque c'est le pays qui compte le plus d'habitants, cette contribution ne représente qu'une infime partie du profit que tire l'économie allemande de L' UE et de l'Euro.
Cependant ce qui semble inquiétant c'est le réveil du nationalisme Allemand, surtout depuis la réunification, et qui semble être orchestré et voulu par une partie des Médias.
On ne peut exclure que le monde du Capital allemand, espérant tirer avantage de ce nationalisme par une sorte de chantage sur les autres pays EURO en en brandissant la menace, en soit aussi en partie responsable. Les Médias étant controllées en Allemagne, comme presque partout, par le capital.
C' est un jeu très dangereux et qui a couté cher autant à l' Allemagne qu'à l'Europe dans le passé.
C' est l' histoire de l' apprenti sorcier, que les Allemands devraient pourtant connaître.
Il serait dans l'intérêt de tous, y compris de l' Allemagne, de ne pas céder à ce chantage, cela ne ferait que renforcer le nationalisme.
a écrit le 27/12/2010 à 14:30 :
Pas avec un baril de petrole a $100 comme il semble se diriger ...
a écrit le 27/12/2010 à 13:25 :
L'économie allemande, grace à ses exportations, a beaucoup profité de la politique d'endettement de certains pays de la zone Euro.
Des 2011 ces pays afin de réduire leur déficit budgétaire, devront limiter leur consommation et aussi leurs importations. Ceci devrait avoir des répercussion sur l'économie en général mais particulièrement allemande, premier pays exportateur de la zone Euro.
La remontée des taux d'intérêt en Chine et dans d'autres pays en général ne va pas arranger les choses. On ne peut pas complétement exclure la possibilité d'un changement des habitudes des consommateurs dans les pays sur endettés, qui plus tôt que d'acheter « Made in Germany » achèteraient par solidarité nationale des produits locaux.
Je pense que les prévisions optimistes du gouvernement allemand sont destinées en partie à relancer la consommation intérieure. « Self-Fulfilling Prophecy «  = prophétie auto-réalisatrice

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :