Le président Moubarak lâché par l'armée

 |   |  267  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2011. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
L'Egypte s'est engagée davantage vers une transition politique après l'annonce par l'armée que la force ne sera pas employée contre la manifestation géante prévue mardi. Le président Moubarak a remanié son gouvernement sans convaincre et se trouve à présent très isolé.

L?armée egyptienne a décidé de ne pas utiliser la force contre les manifestants alors que se prépare une manifestation géante prévue ce mardi contre le régime du président Hosni Moubarak, selon un communiqué diffusé par la chaîne de télévision Al-Arabiya. Une semaine après le début d?une révolte sans précédent pour chasser le président Egyptien, qui a fait au moins 125 morts, le mouvement de contestation reste déterminé. Sous la pression de la rue, un nouveau gouvernement a été formé.

Le président Hosni Moubarak s?est séparé de son ministre de l?Intérieur, mais de nombreuses personnalités ont été reconduites. Sur le front économique, l?agence de notation Moody?s a dégradé d?un cran la note de l?Égypte, désormais ramenée à « Ba2 », et pourrait l?abaisser encore à moyen terme. Dans un communiqué, Moody?s a expliqué sa décision « par l?augmentation récente et significative du risque politique ».

L?agence a jugé « négative » la perspective d?évolution de cette note, se disant préoccupée par le fait qu?une réponse politique aux troubles pourrait conduire à une nouvelle dégradation de finances publiques « déjà faibles ». L?inquiétude a gagné les entreprises. Le cimentier français Lafarge a annoncé avoir cessé temporairement sa production en Égypte, tout comme son concurrent italien Italcementi. Même scénario pour le géant maritime et pétrolier danois A.P. Moeller-Maersk, qui a cessé provisoirement ses activités dans le pays.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 01/02/2011 à 15:44 :
Il n'y à aucun pays arabe qui vive sous un régime démocratique, et aucune démocratie ne s'en est jamais offusqué ,pourquoi?
a écrit le 01/02/2011 à 14:25 :
les dictatures chinoises et arabes tremblent, bientôt le grand soir...
Autant avoir le ventre vide avec la liberté plutôt qu'avec des coups de bâtons en plus!
a écrit le 01/02/2011 à 9:42 :
Qui manipule qui dans ces pays en révolte? Ils veulent la démocratie? Qu'est ce que la démocratie pour eux? Dire ce qu'ils ont envie de dire ou tout simplement manger et avoir un meilleur pouvoir d'achat? La démocratie de donne pas plus à manger qu'un autre type de régime. Quand Nasser prend le pouvoir il y a 18 millions d'habitants en égypte et aujourd'hui 85 millions avec une jeunesse pléthorique. Qui va leur fournir du travail demain? Pas nous, nous n'en avons déjà pas assez pour nos concitoyens, alors quel régime pourra nourrir toutes ces population? Personne et être libre avec le ventre vide n'a jamais résolu ce genre de situation dans laquelle se trouve le monde arabe dans sa majorité. Alors attention aux islamistes qui rodent car ils savent faire oublier la faim.
a écrit le 31/01/2011 à 22:03 :
La démocratie représentative n'est pas une démocratie. Aucun gouvernement démocratique n'apportera la prosperité aux égyptiens. Toute est du cinéma et l'Occident ne vit pas une démocratie mais une dictature masquée. La liberté ne s'acquert pas par la loi ou par un régime démocratique géré par des représentant qui font des alliances secrètes avec d'autres forces. La liberté s'acquiert par l'argent et le pouvoir. Le peuple n'as pas ces avantages, il vit dans une illusion qu'il est libre de faire et de dire ce qu'il veut, mais il n'a même pas les moyens pour allez en vacance. Beaucoup de pays rêvaient à la prosperité avec un changement de régime au pro occidental. Tous ces pays sont au bord de la pauvreté bien qu'ils sont démocratique depuis des années : Grece, Bulgarie, Rumanie, Ukraïne, Pays baltes. Aujourd'hui c'est le tour à l'Afrique de plonger dans le rêve de l'Amérique grâce à l'Amérique mais les choses ne pourront pas allez mieux mais pire. Ex: La Bulgarie est un pays au bord de la mère noire aussi grand que la Suisse, faisant partie de l'UE depuis 2007 et étant pro occidental (démocratique) depuis 1989. Aujourd'hui la mafia y fait la loi, le SMIC est de 90$/mois, le peuple s'est appauvri et le pays est passé du26 place au 89 place du clasement mondial.La criminalité a grampée et le chomage s'intensifie. Bon courage Egypte, Côte d Ivoire Tunisie et Algérie, mais ne rêvez pas trop. Inutile de vous dire que toutes ces manif sont l'oeuvre des services secret de l'Ouest.
a écrit le 31/01/2011 à 21:24 :
FAUX.
C EST DU MAQUILLAGE GROSSIER.
L ARMEE C EST MOUBARAK ET INVERSEMENT.
Réponse de le 01/02/2011 à 16:18 :
A mitah - Je partage votre point de vue. La tactique est bonne. Ce n'est pas l'intérêt de Moubarak d'avoir un bain de sang sur les mains.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :