Moody's dégrade la note souveraine de l'Egypte

 |   |  258  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : © 2009 Thomson Reuters)
L'agence de notation Moody's a abaissé ce lundi la note souveraine de l'Egypte d'un cran et pourrait la dégrader à nouveau.

Moody' s a annoncé ce lundi avoir abaissé d'un cran la note souveraine de l'Egypte et l'avoir assortie d'une perspective négative, après les manifestations demandant le départ du chef de l'Etat. La note est ramenée à Ba2, notamment en raison d'une hausse importante du risque politique, précise Moody's, qui notait auparavant l'Egypte Ba1 avec une perspective stable.

La perspective négative signifie que l'agence de notation pourrait encore abaisser cette note à un horizon de 18 mois. Des milliers de personnes ont une nouvelle fois bravé le couvre-feu dimanche pour réclamer le départ du président Hosni Moubarak, au pouvoir depuis 30 ans. 

Dans son communiqué, Moody's souligne le niveau élevé aussi bien du chômage que de l'inflation ainsi que la grande pauvreté qui règne dans le pays. Ces faits, soulignent l'agence, conjugués à un désir de changement politique, ont nourri un sentiment de frustration au sein de la population.

Pour répondre à ce mécontentement, il y a une forte probabilité de relâchement de la politique budgétaire, souligne Moody's pour expliquer l'abaissement de sa note. Selon Moody's, le déficit budgétaire représente 8% du produit intérieur brut, alors que le déficit médian des pays notés en catégorie Ba est de 4%.

 

 

La tension très vive en Egypte inquiète. Barack Obama ne semble plus soutenir Hosni  Moubarak, le groupe Lafarge ainsi que le Crédit Agricole rapatrient des centaines de personnes et certains pays demandent à leurs citoyens en vacances de quitter le pays.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 31/01/2011 à 8:49 :
Les agences de notation préfèrent donc de bons vieux dictateurs confits dans leur jus à toute tentative de démocratisation. Les masques tombent...
a écrit le 31/01/2011 à 8:41 :
Elles sont extraordinaire quand même ces agences de notations : Non seulement elles sont juges et partis mais en plus elles dictent ce que l'on a droit de faire ou pas .
La tunisie chasse Benhali hop on degrade.
L'Egypte veut faire la meme chose avec moubarak :rebelote
Et si il y a contagion en Europe???
Ont ils fait la meme chose avec l'Islande qui change de constitution???

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :