Londres s'attaque à la retraite des fonctionnaires

 |   |  349  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : DR)
Un rapport remis cette semaine au Premier ministre propose de réduire la retraite des fonctionnaires, et d'en augmenter l'âge de départ de 60 à 65 ans.

Alors que des dizaines de milliers d'employés de la fonction publique sont en train de perdre leur emploi à cause de la cure d'austérité en cours au Royaume-Uni, ils vont avoir une raison supplémentaire de s'inquiéter. John Hutton, ancien ministre travailliste des Retraites, et chargé d'un rapport par les conservateurs sur le sujet, doit remettre ce jeudi ses travaux.

Comme ailleurs dans le monde occidental, les nouvelles vont être mauvaises pour les six millions de fonctionnaires et employés du service public britannique (le secteur privé est régi suivant un autre système).

Changement explosif

A cause de l'allongement de l'espérance de vie, John Hutton va proposer de baser le calcul des retraites sur la moyenne des revenus, plutôt que sur le salaire final, comme c'est le cas actuellement. Cela reviendrait à une claire réduction des traitements. Autre changement explosif : l'âge de la retraite devrait passer à 65 ans, contre une moyenne de 60 ans actuellement (les retraites sont différentes selon les secteurs). Cela reviendrait à un alignement sur le secteur privé. Dernière bombe : le calcul des retraites serait aligné sur l'indice des prix à la consommation et non plus l'indice des prix des ventes au détail, qui a tendance à être inférieur. Cela serait l'équivalent d'une baisse de 15% sur l'ensemble d'une carrière.

Ces recommandations sont en soi politiquement explosives. Mais les syndicats craignent que George Osborne, le chancelier de l'Echiquier, ne décide d'aller encore plus loin. "La crainte est que le gouvernement ne choisisse que ce qui l'arrange dans ces recommandations", estime Gail Cartmail, vice-secrétaire général de Unite, principal syndicat britannique.

John Hutton, dans son rapport intermédiaire en octobre, avait en effet précisé que la réforme ne devait pas être trop violente, dans la mesure où les employés de la fonction publique ne bénéficient pas de retraites en or : 90 % d'entre eux touchent actuellement moins de 20.000 euros par an (la moyenne est cependant faussée par les employés qui n'ont fait qu'une partie de leur carrière dans la fonction publique).

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 13/03/2011 à 9:21 :
et si on s'attaquait plutot aux banquiers , c beaucoup plus rigolo de s'attaquer a plus fort que soi , plutot que de taper sur les plus faibles .
Réponse de le 13/03/2011 à 17:19 :
@ Perceval: tu peux pas changer la nature humaine :-)
a écrit le 13/03/2011 à 8:26 :
Les Britanniques sont plus intéressés aux difficultés actuelles qu'aux mariages royaux !
a écrit le 12/03/2011 à 15:37 :
Allo? Madame LAGARDE? Nos fonctionnaires d'Etat côtisent d'une manière parfaitement fictive puisqu'ils n'ont pas de caisse de retraite. Que pensez-vous de cette initiative anglaise? Merci de nous répondre d'une manière moins ridicule que celle de votre prestation sur la hausse du pétrole? Accessoirement, rendez public une estimation du bénéfice que vous espérez de cette hausse ... dont vous auriez pu faire profiter vos concitoyens.
Réponse de le 12/03/2011 à 23:53 :
Les fonctionnaires ils cotisent ou ils cotisent pas ? si ils cotisent une caisse de retraite spécifique c'est mieux c'est sûr (pour savoir ou on en est) ... mais on ne peut pas reprocher à Madame Lagarde de ne pas l'avoir mis en place (cet état de fait existe depuis 50 ans) et c'est peut être la seule a être compétente au gouvernement depuis longtemps ... d'ailleurs c'est vrai je serais intéressé d'avoir son point de vue.
a écrit le 12/03/2011 à 14:00 :
Facile de tomber sur les fonctionnaires. Mais rassurez vous le Pacte pour l'euro va toucher toute les catégories sociales.Vous viendrez pleurer après. Ce qu'il faut au contraire c'est un pacte des Peuples d'Europe
Réponse de le 12/03/2011 à 15:29 :
"le pacte pour l'euro va toucher toutes les catégories sociales" pourriez développer avec des arguments. svp. merci.
a écrit le 12/03/2011 à 9:22 :
Il est vrai qu'en France on fait exactement l'inverse, lorsque la personne est en surpoids, on lui donne encore des frites, des cheesburgers de la glace en pensant que son poids va diminuer avec ce traitement, c'est le travailler moins pour gagner plus, c'est l'équation à la française.

Les Anglais ont compris que pour maigrir, et bien il fallait diminuer les calories ou faire plus d'exercice, toute cette graisse doit disparaître, mais c'est encore embêtant, car on peut manger autant que l'on veut et on grossit à vue d'oeil, tandis que l'on peut ne rien manger et le corps s'adapte.

En France on a choisit la recette inverse de celle des Anglais, jusqu'à ce que le corps explose, que les marchés financiers fassent comprendre que c'est fini, mais il n'y a que Mme Lagarde qui veut cadenasser les instituts de notation, vous savez la fable du Chinois et de la lune.
Réponse de le 13/03/2011 à 15:38 :
@tomibiker: "que les marchés financiers fassent comprendre que c'est fini" !!!! mais les marchés financiers comprennent RIEN !!! a part réagir connement à l'actualité et nous forcer à acheter des subprimes ...depuis 3 ans ils ont fait quoi ??? et maintenant ils rejettent la faute sur les fonctionnaires, les chômeurs et les petits salariés qui travaillent pas assez !! Tout cela pour pouvoir se reprendre des bonus monstrueux sur la croissance !! C'est juste honteux !! cela devient révoltant.
a écrit le 12/03/2011 à 8:22 :
Regardez les anglais, ils sont pragmatiques. On devrait faire pareil en France.
Réponse de le 12/03/2011 à 21:41 :
Les Anglais sont bien gentils ... ils acceptent de renflouer leurs banques (qui ont déconné gravement) , puis ils votent pour un gouvernement qui pour renflouer les caisses de l'état (vases communiquant) se venge sur la fonction publique anglaise ... pragmatique ?? je ne sais pas ... astucieux je dirais ...
a écrit le 12/03/2011 à 7:24 :
Comme quoi, mais il suffit d'observer pour le savoir, ailleurs que chez nous on ne se contente pas de mots et on passe aux actes. Est-ce vraiment en France que nous avons inclus dans notre devise le mot égalité? Curieux, tout de même, ailleurs on ne le dit pas: on le fait! J'attend les cris d'orfraie qui vont me vilipender.
Réponse de le 12/03/2011 à 8:39 :
Ce réjouir du malheur des uns pour de basses idéologies populistes électoralistes. Ca vous va comme cris d'orfraie... Vous ne tiendriez pas le même discours si dans cet article on remplaçait public par privé et vice versa... Lire qu'un grand pays ne peut plus venir en aide à ceux qui l'ont servi toute leur vie avec abnégation pour l'intérêt général ; moi ça me donne de la tristesse et ça m'inspire le déclin...
Réponse de le 12/03/2011 à 9:25 :
Et oui: le déclin des nations vieillissantes qui n'ont su que s'embourgeoiser dans leur période post-soixante-huitarde, en vivant du fruit du travail de leurs enfants nés et à naître (pour s'assurer leur propre retraite: pas celle qu'ils ont gagnée, mais celle qu'ils estiment mériter en faisant acte de présence 35 heures par semaine!). La nausé, vous dis-je! L'intérêt général? Mon cul! Leurs avantages catégoriels, oui! Et qu'il s'agisse du privé ou du public.
Réponse de le 12/03/2011 à 9:27 :
Entièrement d'accord avec vous. En même temps, certains disent que la crise actuelle serait la résultante d'un cerveau brillant, d'origine britannique, et qui aurait inspiré la création des CDS, qui sont à l'origine de la crise de 2008 : Blythe Masthers... A trop vouloir jouer les apprentis sorciers en jouant avec la monnaie, les anglo-saxons s'en mordent aujourd'hui les doigts, et font subir les conséquences de leur imprudence aux autres peuples de la planète....
Réponse de le 13/03/2011 à 7:30 :
Harry Pother n'est il pas anglais? :))
Réponse de le 13/03/2011 à 13:32 :
Je suis retraité du privé, 214 trimestres cotisés et payés. Je propose 3 000 euros/mois/personne au maximum pour que nos enfants aient moins de charges sur leurs salaires et parce qu'à leur âge ils ont besoin d'acheter! ..........et ainsi relancer l'économie...............

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :