Le Japon à l'heure des comptes

 |   |  240  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2011. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Les experts commencent à donner des chiffres sur le manque à gagner des industriels mais aussi de l'économie japonaise après la catastrophe du 11 mars

Mauvaise nouvelle et pour le secteur des semi-conducteurs et pour l'économie japonaise : un quotidien japonais a fixé à  47 milliards de dollars le manque à gagner pour le Japon de l'arrêt de la production nipponne de semi conducteurs.

Les industriels ont arrêté ou réduit leur production en raison de dégâts provoqués par le séisme et le tsunami dans le nord-est du Japon le 11 mars dernier.

L'un des plus importants groupe de semi-conducteurs japonais, Renesas Electronics, a notamment été lourdement pénalisé par la catastrophe. Son usine a dû fermer depuis. 

Le Japon vit à l'heure de l'estimation des dégâts. Les experts sont aujourd'hui chargés de préciser les montants qui seront nécessaires à la reconstruction de toute cette partie du pays, alors que le dernier tremblement de terre intervenu en fin de semaine dernière n'a pas provoqué de réels dégâts. Si les assureurs ont déjà évalué entre 25 et 35 milliards de dollards l'impact sur leurs groupes, les industriels font aujourd'hui leur compte. L'industrie automobile sera également lourdement touchée, le Japon fournissant de très nombreux équipements.

Un problème qui touche aussi bien les industriels eux-mêmes que le Japon qui va voir la part de ses exportations sévèrement réduite. D'autant que tous les pays du monde entier se mefient maintenant de tous les produits en provenance de l'archipel en raison des risques de radioactivité.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :