Resserrement des dépenses militaires mondiales en 2010

 |   |  422  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : © 2009 Thomson Reuters)
Les dépenses militaires dans le monde en 2010 ont ralenti sous l'effet de la crise. Toutefois, si cette tendance est nette pour les grandes puissances militaires, elle l'est moins pour les plus petits pays qui cherchent à accroître leur potentiel.

L'Institut international de recherche pour la paix de Stockholm (Sipri), qui présentait ce lundi 11 avril un rapport sur les dépenses militaires dans le monde, a enregistré dans ce secteur la plus faible hausse (1,3% au niveau mondial) depuis son premier rapport de 2001. La tendance n'est pas la même partout et pour les pays qui dépensent beaucoup dans le secteur de la défense, la crise semble peser avec retard sur les budgets militaires.

Net recul des dépenses en Europe

En 2010, les budgets militaires ont baissé de 2,8% en Europe. Parmi les poids lourds de la défense, la France se démarque avec une diminution notoire de ses dépenses militaires : -8,4% par rapport à 2009. En Allemagne et au Royaume-Uni, la baisse n'excède pas 1,5%. Mais ces chiffres reflètent des contraintes budgétaires plus fortes après la crise financière. "Les objectifs que se sont fixés ces pays pour les années à venir, une baisse des dépenses de l'ordre de 1% à 2%, ne devraient pas être remis en cause par l'intervention militaire en Libye si elle se termine dans les prochains mois", précise Sam Perlo-Freeman responsable du rapport du Sipri.

Ralentissement des dépenses aux Etats-Unis

Les dépenses des Etats-Unis ont faiblement augmenté en 2010 : 2,8% contre 7,1% en moyenne sur les huit dernières années. Mais ce ralentissement n'a pas suffi à contenir la part grandissante de ce poste de dépense, puisqu'en 2010 la défense représentait 4,8% du PIB contre seulement 3,1% neuf ans plus tôt. Le retrait prochain des troupes en Irak et Afghanistan devrait mécaniquement permettre de contenir la hausse des dépenses d'ici à 2012. Pour autant, les secteurs militaires et de la sécurité intérieur bénéficient d'un traitement privilégié puisqu'ils ne devraient pas être soumis aux mesures de gel de budget en 2012.

Une plus forte croissance des dépenses pour les petites puissances militaires

La Chine a également limité la hausse de ses dépenses militaires à 3,8% en 2010, le gouvernement ayant décidé de tenir compte de la plus faible croissance de son économie en 2009. L'Afrique et l'Amérique du Sud se distinguent avec une hausse des dépenses supérieure à 5%. Le retour à la croissance économique en Amérique latine et la hausse du prix du pétrole ont favorisé cette tendance. Le Brésil, qui a pesé pour beaucoup dans la hausse des dépenses du continent sud-américain, s'est notamment équipé d'avions et d'hélicoptères de combat avec la volonté d'accroître sa place dans les affaires internationales.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 18/11/2011 à 13:23 :
"La Chine a également limité la hausse de ses dépenses militaires à 3,8% en 2010" lorsqu'on sait que son PIB augmente de plus de 10% en réel par an, on comprend que le complexe militaro-industriel américain s'inquiète pour son avenir.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :