Le Portugal à nouveau confronté à la récession

 |   |  375  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2011. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Après un premier recul de 0,6% au quatrième trimestre, le PIB a de nouveau chuté de 0,7% au premier trimestre.

Le produit intérieur brut (PIB) du Portugal s'est contracté de 0,7% au premier trimestre par rapport au trois mois précédents, ce qui marque le retour du pays dans la récession.

Selon l'Institut national de la statistique (Ine), le PIB du pays a même décru plus que prévu au quatrième trimestre 2010. Cette baisse avait été estimée initialement à 0,3%. L'institut parle désormais d'une chute de 0,6%.

 

Ce nouveau ralentissement de l'économie était largement anticipé par les économistes, en raison des effets récessifs des nouvelles mesures d'austérité mises en place en janvier (baisse des salaires et hausse de TVA, notamment) pour tenter de réduire un déficit public de 9,1% du PIB l'an dernier (après 10% en 2009). Mais les analystes tablaient néanmoins sur une contraction limitée à 0,3% au premier trimestre, voire sur une stagnation.

Pas de reprise avant 2013

Ce retour de la récession, dont le Portugal était sorti fin 2009, intervient avant même la mise en application des nouvelles mesures de rigueur prévues en échange de l'aide financière de 78 milliards d'euros, négociée au début du mois entre le gouvernement socialiste démissionnaire, l'UE et le FMI.

Le programme d'austérité exigé en échange de ce prêt sur trois ans doit être entériné lundi par les ministres européens des Finances. Il pourrait entraîner une contraction de l'économie de 2% en 2011, puis en 2012, avait indiqué début mai le ministre portugais des Finances Fernando Teixeira dos Santos, une reprise de l'activité étant attendue en 2013.

Bruxelles estime que le PIB devrait baisser de 2,2% en 2011

Vendredi, la Commission européenne a de son côté publié ses prévisions de printemps actualisées, anticipant un recul de 2,2% du produit intérieur brut portugais en 2011, ramené à 1,8% en 2012. Cette baisse "traduit un recul accentué de la demande interne, du à la diminution des dépenses de consommation et, dans une moindre mesure, de l'investissement", écrit l'Ine, qui relève en revanche la contribution "élevée" des exportations, en hausse de 17% au premier trimestre. Dans cette première estimation des résultats du premier trimestre, l'Ine a revu en nette hausse le recul du PIB enregistré au quatrième trimestre 2010, à 0,6% contre 0,3% précédemment annoncé.

 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 09/07/2011 à 20:12 :
...Ce ne sera surement pas avec l augmentation des impots prévus que ce foutut pays pourra renouer avec la croissance...et plus le bosse,plus on crêve...pour rien...ou plutôt pour payer nos chére amis créancier...
a écrit le 14/05/2011 à 5:22 :
Sérieusement, vous vous attendiez à quoi ?
a écrit le 13/05/2011 à 15:56 :
Avec le système actuel nous allons a une catastrophe et le fin de l'UE et de l'Euro.
Merci François, ton copain Helmuth nous a eus et vous nous avez foutus dans la merde.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :