Les autorités de la zone euro ont accepté la demande d'assistance financière du Portugal

 |  | 192 mots
Lecture 1 min.
Copyright Reuters
Le plan qui devrait s'étendre sur trois ans devrait représenter 80 milliards d'euros

 Les autorités de la zone euro ont accepté la demande d'assistance financière du Portugal et pensent aboutir à  un accord sur un programme de réforme d'ici à la mi-mai.

Elles ont également précisé que le plan, qui devrait s'étendre sur trois ans, pourrait représenter environ 80 milliards d'euros et que l'Union européenne en prendrait comme pour la Grèce et l'Irlande les deux tiers à sa charge, le reste incombant au Fonds monétaire international.

Ce dernier a fait savoir vendredi qu'il avait reçu une demande d'assistance financière du Portugal. "Nous sommes prêts à agir avec diligence concernant cette demande et à tenir rapidement des discussions avec le gouvernement portugais, ainsi qu'avec la Commission européenne et la Banque centrale européenne, sur un programme économique soutenu par les principaux partis politiques", a dit le directeur général du FMI Dominique Strauss-Kahn dans un communiqué.

Le programme comprend trois parties : : un plan d'ajustement budgétaire ambitieux ; des réformes structurelles visant à restaurer la compétitivité de l'économie portugaise accompagnées d'un programme de privatisations ; des mesures pour assurer la liquidité et la solvabilité du secteur financier.
 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 09/04/2011 à 11:52 :
Il y avait ce que je nomme "l'effet Veblen" effectif dès la fin de la dernière guerre mondiale à savoir la guerre monétaire qui consite à survaloriser en cartel les devises de 2 zones : la vieille europe et les USA tout en dévalorisant à presque rien toutes celles du reste du monde. L'effet attendu, nous l'avons sous nos yeux : ces zones sont désormais liées et riches; les autres sont pauvres et dispersées. Ce processus a pris fin en 2004 au niveau géopolitique. Mais... il se reproduit au niveau désormais du redécoupage nouveau de micro économie intra zone. Le nouvel effet Veblen européen a alors pour mission d'enrichir la France et l'Allemagne au détriment de la "provincialisation" appauvrie des espaces -anciennements pays- restants. L'Irlande aura été le premier complice, le Portugal la première victime, l'Espagne en sera la seconde avant tant d'autres. Vous avez dit éthique économique ?
Réponse de le 09/04/2011 à 21:52 :
Tout a fait d'accord
Réponse de le 10/04/2011 à 11:05 :
on parie que l'espagne ne fera pas appel au fond européen pour faire face à des taux d'emprunts élevés !

arreter de comparer l'espagne à la grece le portugal ou l'irlande
l' economie espagnole c'est 1400 millards d'euros pour 45 millions d'habitant ,4 éme économie de l'euro et 8éme puisssance mondiale
Réponse de le 12/04/2011 à 7:59 :
L ESPAGNE VA TOMBER LES MARCHES VONT L ETTOUFFER

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :