Bactérie Eceh : la réunion des ministres de l'Agriculture de l'UE avancée

Les ministres de l'Union européenne sont convoqués mardi à Luxembourg pour une réunion extraordinaire sur la bactérie Eceh. Ils doivent évoquer les aides aux producteurs de légumes et la sécurité sanitaire.
Copyright Reuters

Pour gérer la crise de la bactérie tueuse Eceh, la réunion des ministres de l'Agriculture européens a été avancée de dix jours. Les vingt-sept ministres, ainsi que les commissaires européens à l'Agriculture et à la Santé, Dacian Ciolos et John Dalli, doivent discuter, ce mardi 7 juin, de sécurité alimentaire et des aides éventuelles accordées aux producteurs de légumes. Ces derniers sont touchés par la crainte, au début de la crise en Allemagne, d'une propagation de la bactérie par les concombres, tomates ou salades.

Les recherches sur la source d'infection continuent
Ces derniers ne sont plus considérés comme la source de l'infection qui a causé la mort de 22 personnes et atteint quelque 2.000 autres en Europe. Les soupçons se portent désormais sur des graines germées provenant d'une exploitation au nord de l'Allemagne. Toutefois, rien n'est encore certain et des résultats de tests doivent être rendu public ce lundi dans l'après-midi. Ce lundi aussi une réunion des ministres de la Santé doit se tenir à Luxembourg.

Un avertissement sur ces graines germées pourrait être lancé prochainement. L'Espagne a déjà annoncé qu'elle demandait une révision du système d'alerte. "Il faut agir pour éviter que ce type de situation se renouvelle, car nous avons subi des préjudices graves et irréparables", a ainsi déclaré la ministre espagnole de la Santé, Leire Pajin.

Colère des agriculteurs
Le préjudice subi par les agriculteurs sera l'autre sujet de concertation des ministres lors de la rencontre de mardi. Les producteurs allemands, néerlandais, belges, portugais mais aussi français réclament des aides pour compenser leurs pertes.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 2
à écrit le 07/06/2011 à 6:52
Signaler
comme toujours , on va accabler le "BIO" et pousser les désinfections par la ""chimie"" et ça va marcher , encore une fois . Et, les marchands de m.... vont être heureux !

le 07/06/2011 à 11:19
Signaler
je ne pense pas que cela va accabler le bio... mais juste démontrer que le bio n'est pas LE BIEN face à l'agriculture de 90% des agriculteurs, qui serait elle, LE MAL.....

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.