Le coût des émissions obligataires italiennes progresse

 |   |  232  mots
Copyright Reuters
L'Italie est parvenue à lever 6,75 milliards d'euros sur le marché obligataire, mais à des taux en nette hausse dans un contexte de craintes de contagion de la crise de la dette en zone euro.

C?est dans un contexte de vives tensions sur les marchés obligataires que l?Italie procédait ce matin à une émission à un an. Immanquablement, l?opération a été conclue à des taux en nette progression. L'Italie a en effet émis mardi 6,75 milliards d'euros d'obligations à un taux de 3,67%. La précédente émission à un an, réalisée le 10 juin dernier, avait été bouclée à 2,147%. Il faut dire que depuis la fin de semaine passée, les craintes d?une contagion de la crise de la dette souveraine ont rattrapé l?Italie. Et les rendements des titres italiens se sont vivement tendus ces derniers jours. Au point d?établir de nouveaux records.

Le taux à dix ans a ainsi brièvement passé le cap des 6%, jusqu?à 6,016%, ce matin avant de faire marche arrière ensuite. A midi, il évoluait autour de 5,75%, contre 4,91% en début de semaine dernière. Encore à 3% il y a sept séances, le taux à deux ans a touché les 4,8% en cours de matinée.
Le taux de l?émission du jour n?était pas le seul indicateur de la méfiance des investisseurs vis-à-vis de l?Italie. Le taux de couverture de l?opération a lui aussi souffert : la demande des investisseurs a en effet représenté 1,55 fois l?offre de l?Etat Italien. Le 10 juin dernier, la précédente émission avait obtenu un ratio de 1,71.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :