Le sommet européen débouche sur une aide de 158 milliards à la Grèce

L'interminable sommet européen, débuté ce jeudi en fin de matinée a finalement accouché d'un plan concret. Avec une aide de 158 milliards, dont 110 sous forme de prêt (FMI, Europe), et 50 milliards du privé. Pour les banques, au global, l'aide atteindra les 135 milliards sur 30 ans.

5 mn

Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2011. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)

Twitter Notre correspondante à Bruxelles, Florence Autret, a suivi la commission européene toute la journée. Retrouvez l'ambiance explosive du sommet en cliquant ici.

21h05 Après des heures de négociations, le sommet européen débouche sur un plan d'aide à 158 milliards d'euros, dont 109 milliards d'euros sous forme de prêts provenant des états membres de l'Europe et du FMI, et près de 50 milliards par le secteur privé. 40 miliards seront sur la base du volontariat et une dizaine de millions sous forme de rachat de dette. Pour les banques créancières, au total, l'effort est estimé à 135 milliards étalés sur 30 ans.

18h13 Le président de la Banque mondiale Robert Zoellick a renouvellé son refus d'intervenir en Grèce.   "Je suis satisfait de voir les pays de la zone euro réunis car il s'agit d'un problème qui a évolué vers une situation à risques et on peut voir que de nombreuses économies hors de la zone euro attendent avec inquiétude une solution efficace" mais il a précisé que "nous n'avons pas travaillé en Grèce depuis 30 ans, nous nous concentrons sur les pays en développement. La Grèce est un membre de l'Union européenne et bénéficie de son soutien".

17h30 Les marchés saluent les dernières nouvelles en provenance du siommet européen. Paris gagne 1,66%, Londres 0,88%, Francfort 0.95%, Milan de 3,76% et Madrid de 2,93%.

16h31 Le FMI annonce qu'un nouveau prêt du FMI à la Grève est encore "hypothétique". D'ailleurs, selon le porte-parole du FMI, "les autorités grecques n'ont pas demandé de nouveau programme du Fonds".

15h42 Selon l'AFP, un défaut sélectif de paiement de la part de la Grèce est "potentiellement inévitable", a estimé le ministre néerlandais des Finances Jan Kees de Jager.

15h10 Selon l'AFP, la déclaration finale de l'Union Européenne comprendra un allongement de la durée de ses prêts de 7 ans et demi à 15 ans "au minimum"  aux pays en difficulté comme la Grèce, l'Irlande et le Portugal, et réduire le taux d'intérêt qu'elle leur demande de 4,5% à 3,5%, selon un projet d'accord du sommet de Bruxelles. L'allongement prévu de la durée des prêts est "de 15 ans au minimum et peut aller jusqu'à 30 ans", a indiqué un autre diplomate.

14h39 Projet d'aller vers des prêts du FESF allongés et à taux plus bas. Le Fonds européen de stabilité financière ( FESF ) fournira à la Grèce, à l'Irlande et au Portugal des prêts à taux plus bas et pour des durées au moins doublées, selon les conclusions provisoires du sommet des chefs d'État et de gouvernement de la zone euro qui se tient jeudi à Bruxelles.

D'après le document que Reuters a pu consulter, la maturité des prêts sera allongée, passant de 7,5 ans à au moins quinze ans, tandis que les taux d'intérêt seront abaissés à environ 3,5%, contre autour de 4,5% à l'heure actuelle dans le cas de la Grèce et du Portugal.

14h03 "Les Français ont obtenu que le Fonds soit autorisé à l'avenir à acheter de la dette publique sur le marché obligataire secondaire", là où les investisseurs s'échangent les titres de dette publiques après leur première émission, a pour sa part indiqué une source européenne à l'AFP.

13h54 Le gouverneur de la Banque centrale de la Grèce, Georges Provopoulos ainsi que le président de l'Union des banques grecques Vassilils Rapanos seront présents au sommet.

13h40 Le sommet s'ouvre, retrouvez l'ambiance au coeur du sommet sur twitter avec notre correspondante à Bruxelles en cliquant ici.

13h27 La Grèce est devenue "insolvable"

Mais coup de tonnerre du côté de la BCE : selon Reuters, elle accepterait un défaut sélectif de la Grèce dans le cadre de la résolution de la crise de la dette souveraine du pays, a-t-on appris jeudi de sources gouvernementales et bancaires allemandes.

Pour le ministre britannique du Commerce Vince Cable, la Grèce est devenue "insolvable". Sur la chaîne de télévision Sky News,  il a déclaré : "ils sont clairement insolvables. C'est devenu évident depuis un certain temps, et les pays de la zone euro ne peuvent ignorer ce problème. Ils vont devoir reconnaître qu'une partie des dettes (devront être) effacées".

Le défaut sélectif se produirait, par exemple, si le Fonds européen de stabilité financière (FESF) était sollicité pour financer un rachat de dettes grecques, ont expliqué les sources.

Même son de cloche à l'AFP : la zone euro envisage dans un projet d'accord du sommet de Bruxelles de réduire le montant de la dette grecque, mais les solutions sur la table risquent d'être interprétées comme un défaut de paiement de la Grèce , a déclaré jeudi à l'AFP un diplomate européen.
Le texte posé sur la table des discussions jeudi matin, après un compromis franco-allemand trouvé dans la nuit à Berlin, "devrait réunir l'accord des partenaires sur la quasi-totalité des points", a-t-il ajouté.

Prié de dire si ces solutions aboutiraient à un allègement de la dette grecque et du poids des intérêts que doit verser le pays, ce diplomate a répondu: "oui".
Le montant global du second plan de sauvetage de la Grèce qui doit être défini jeudi n'a pas été chiffré, selon cette source. Le plan devrait avoisiner les 110 milliards d'euros, comme le premier mis en place l'an dernier, avait dit en juin le Premier ministre grec Georges Papandréou.

Pour comprendre tout l'historique de la crise que traverse la zone euro, cliquez ici.

Retrouvez tout au long de la journée les développements en direct du sommet européen.

5 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 81
à écrit le 23/07/2011 à 17:29
Signaler
La cause de la crise grecque n'est pas la montée des taux d?intérêts (c'est une conséquence) mais une mauvaise gestion du gouvernement grec qui a fait beaucoup trop de cadeaux aux plus riches. Ce sont ces riches qui doivent payer et non pas en partie...

à écrit le 22/07/2011 à 14:43
Signaler
aider les pays en difficulté financier c'est bien et qui va payer ce que donne le gouvernement français à la grece quand on demande une aide financiaire pour pouvoir travailler on a rien eux oui pourquoi on est moins inteeressant qu'eux?

à écrit le 22/07/2011 à 11:18
Signaler
Voila des solutions pour l'avenir de l'Europe , autrement dit ,il n'y aura pas d'autre sauvetage ,autrement dit encore, ce ne sera pas le cas pour le Portugal ou l'Irlande, soit! mais alors l'Europe ne survivra pas et il est temps de raisonner sur la...

à écrit le 22/07/2011 à 11:14
Signaler
Il va falloir nous laisser un peu tranquille avec la Grêce.... et avec les autres aussi. Il faudrait 616 milliards d'euros pour sauver les PIGS (tiens d'ailleurs cet acronyme on ne peux plus péjoratif de qui vient-il ?) ce qui ne représente que 4.31%...

à écrit le 22/07/2011 à 11:01
Signaler
le problème financier en général dans le monde, n'est que pour les admistrations et non pour les entreprises privées. Pour le privé c'est beaucoup plus simple, pas de fric, c'est la faillite directe, mort de chez mort!!!Mais pour la Grèce si l'état c...

à écrit le 22/07/2011 à 10:12
Signaler
Cela suffira-t-il A LONG TERME ? Faudrait que ce pays "change de fonds en comble" et arrête de gruger !

le 22/07/2011 à 11:09
Signaler
mimosa, vous avez comme d'habitude entière raison, mais qui selon vous serait capable d'arrèter ça, de distribuer à des pays étrangers qui sauras capable selon vous d'arrèter ça.

à écrit le 22/07/2011 à 9:40
Signaler
trop facile !!! Grece a des atouts et il faut les aider à en tirer des benefices...

le 22/07/2011 à 11:12
Signaler
pat si la Grece à des atouts pourquoi que çe pays demande de l'aide et qu'elle bénéfiçes on pourras en tirer de cette emprunt, si vous avez la réponse vous êtes fort, alors moi je suis un idiot.

le 22/07/2011 à 11:52
Signaler
Non Monsieur, l'homme n'a nul besoin d'argent pour respirer, manger, vivre en général!!!!! A la différence des animaux qui eux n'ont pas de compte en banque et VIVENT très bien, l'homme a soi disant un cerveau. Mais malheureusement il s'en sert très ...

le 22/07/2011 à 12:13
Signaler
a pat: vous avez entièrement raison, la Grèce a des atouts et ne vous inqiuétez pas pour la Grèce. Un armateur grecque à lui seul est capable de combler le déficit, ce n'est pas le déficite de la Grèce, mais le déficite du système qui a gérer la Grèc...

le 22/07/2011 à 12:33
Signaler
de toutes façons, même sans argent la nature vit et les légumes continus de pousser. Il suffit d'avoir le courage de les planter pour pouvoir les manger, même sans argent!!!!!!!!!!!!!!!!!!L'homme a inventé l'argent, la nature a inventé la nourriture!...

le 22/07/2011 à 13:45
Signaler
le problème Pierre ! c'est que les Armateurs ne paient pas l'impôt et que dans ce pays quasi tous grugent !il faut réformer totalement ce pays de Cigales .....

le 29/07/2011 à 13:48
Signaler
Pathinder, non ! ni fort ni idiot, l' économiste Daniel, dit que si tous les grecs avaient payés leurs impôts ils n'eurent été dans l'obligation d'emprunter dès le début. pour quels raisons Papandréou socialiste, chef européen, ne l'a-t-t-il pas fait...

à écrit le 22/07/2011 à 9:25
Signaler
LES VERTUS DE L'ARDOISE MAGIQUE Dans l'une de ses dernières chroniques audio diffusées sur la webradio indépendante AWI, Patrick Gorgeon, directeur de la rédaction, revient sur les définitions du mot « ardoise », y compris son sens familier qui r...

à écrit le 22/07/2011 à 9:07
Signaler
Que de pessimisme! La situation actuelle vient de 2 causes essentielles, dont l'une en cours de résolutiont: 1) Un état grec jusqu'alors irresponsable et gravement corrompu. M. Papandreou a ouvert la boîte de Pandorre en disant tout simplement l...

le 22/07/2011 à 11:28
Signaler
La Grèce corrompue, ok mais c'est aussi le cas des autres pays en déficit, dont la France, bien sur! En ce qui concerne les banquiers et autres financiers véreux ,ce sont eux qui tiennent les rênes de notre économie et nos gouvernants picorent dans l...

à écrit le 22/07/2011 à 8:48
Signaler
ELLE A BESOIN DE CONSCIENCE!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

à écrit le 22/07/2011 à 8:48
Signaler
c'est quoi toutes ces histoires de milliards? Quand l'homme arrive au monde, il est nu!!! Quand l'homme meurt, il est nu!!!! L'humanité n'a nulle besoin de milliards pour vivre!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

le 22/07/2011 à 11:19
Signaler
Pierre vous avez raison l'homme est nu et quand il meurt il se décompse en poussière, mais il faut bien vivre, se loger, s'habiller, se nourrir, travailler, et pour tout ça on ne vit pas de l'air du temps mais il faut de l'argent.

le 22/07/2011 à 13:16
Signaler
a Pathinder: vous etes vous posé la question, comment vivaient les hommes avant que l'argent ne soit inventé? Ils cueillaient, pêchaient enfin ils mangeaient!!!Un jour l'un d'entre eux en ramassant un fruit parterre a trouvé une pierre différente des...

à écrit le 22/07/2011 à 7:47
Signaler
Et qui croyez-vous qui va payer la participation des banques et assurances? Leurs clients bien sûr, préférablement les petits!! II ne faut pas prendre les enfants du Bon Dieu pour des canards sauvages....

le 22/07/2011 à 8:44
Signaler
Ce seront les actionnaires vraisemblablement. La réduction du bénéfice entrainera la baisse du dividende. Pour les clients les banques sont en situation concurrentielle et ne peuvent faire n'importe quoi (vous avez toute liberté pour changer de banqu...

le 22/07/2011 à 14:55
Signaler
Et qui vous dit que le bénéfice sera réduit ? Il devrait l'être depuis longtemps dès lors que la dette grecque ne vaut (valait) plus que 50% de sa valeur et que cette valeur devrait être au bilan....

le 22/07/2011 à 16:44
Signaler
Il y a des règles comptables internationales que les banques comme toutes les grandes sociétés respectent. Vous connaissez sans doute mal la comptabilité pour poser une telle question.

à écrit le 22/07/2011 à 7:45
Signaler
Quelqu?un peut il me dire si la Grèce est considérée en défaut par les agences de notations?

le 22/07/2011 à 8:44
Signaler
Pas encore mais preque ! Si la note de l'etat est DDD ! Alors c'est D=Defaut ! il y a 3 crans entre la note acutuelle est le defaut DDD

le 22/07/2011 à 9:37
Signaler
donc les agences ne ce sont pas encore prononcées sur ce sauvetage. il faut attendre.

à écrit le 22/07/2011 à 7:24
Signaler
DETTE GREC !souvenez vous des EMPRUNTS RUSSES , j'en ai conservé de ma grand -mère ..........................de l'argent virtuel dont on ne revera jamais le remboursement....... on nous prend vraiment pour des cruches .....l'euro est MORT, d'ici à 6 ...

à écrit le 22/07/2011 à 7:23
Signaler
INDIGNEZ-VOUS !

le 22/07/2011 à 8:45
Signaler
Pourquoi ? Il est vrai que je m'indigne de beaucoup de commentaires stupides.

le 22/07/2011 à 9:19
Signaler
S'indigner est la réponse des mous et des des geignards qui attendent des autres le courage des actes et la rigueur des analyses. Pathétique comme slogan.

le 22/07/2011 à 9:47
Signaler
Il est vrai que tout va pour le mieux en france... Non c'est vrai vous avez raison, contentons nous d'observer passivement la chute de l'Europe.

le 22/07/2011 à 11:22
Signaler
StephaneH j'ai l'impression qu'il vit dans un autre monde que le nôtre.

à écrit le 22/07/2011 à 7:20
Signaler
On change les règles du jeu a chaque fois que nécessaire pour ...les banques.. ----------------- Moi j'appelle cela : trouble à l'ordre social ! ---------------- Des monstres je vous dis des monstres ces gens là !

le 22/07/2011 à 8:46
Signaler
Savez vous que le monde bouge et qu'il faut s'adapter ?

à écrit le 22/07/2011 à 6:55
Signaler
et dans 6 mois rebelote, la Grèce sera de nouveau insolvable.... faisons en sorte que l'Europe fasse faillite et qu'on en parle plus.... de toute façon, que ce soit maintenant ou dans 10 ans, les dettes européennes seront rachetées par la Chine et no...

le 22/07/2011 à 7:40
Signaler
Pas de fatalisme, pas de defaitisme ! On peut s'en sortir : mais il faut le dire, les réformes seront importantes, non politiquement correcte, non électoralistes !!!! D'ailleurs non a la faillite, car elle signifie, votre ruine et la mienne par la...

le 22/07/2011 à 8:47
Signaler
Ce n'est pas avec le nez dans le sable que l'on s'en sort, mais en agissant. Une mentalité défaitiste aggrave le problème.

à écrit le 22/07/2011 à 6:45
Signaler
on sait tous que ces fonds ne profitent pas aux peuples mais aux banques étrangères dans qlq mois vous alllez voir , ils demandent un autre au dos des pauvres grecs

à écrit le 22/07/2011 à 6:44
Signaler
Suivons le conseil de Mr Cantonna retirons nos espèces des banques et des caisses d'épargnes avant qu'ils ferment les guichets !!

le 22/07/2011 à 8:49
Signaler
Cantonna en maitre à penser. On croit réver. Laissez le taper dans un ballon, il y aura toujours des attardés pour l'admirer.

le 22/07/2011 à 9:51
Signaler
Critiquer Cantona passe encore, mais faire passer les amateurs de football pour des attardés, c'est intolérable.

à écrit le 22/07/2011 à 6:14
Signaler
Poudre aux yeux. il fallait absolument sauver les banques allemandes et françaises. La Grèce = tonneau danaïdes. Suite au prochain numéro.

le 22/07/2011 à 9:07
Signaler
Vous vous trompez,c'est la BCE qui possède 50% de la dette grecque.

à écrit le 22/07/2011 à 5:08
Signaler
On parle toujours d'aide, mais c'est un prêt et non pas une aide que l'on propose à la Grèce et pas à taux zero, autant que je sache!

le 22/07/2011 à 6:28
Signaler
C'est un prêt d'aide... Manquerait plus qu'on le leur donne, ce fric ! (Bien que ce soit ce qui se passe puisqu'ils ne rembourseront jamais).

le 22/07/2011 à 8:37
Signaler
un prêt jamais remboursé , ou remboursé en monnaie de singe dévaluée, ça s'appelle un don .. ou une perte sèche

à écrit le 22/07/2011 à 4:54
Signaler
MDR. Les banques ne sortiront pas un cent. RDV dans moins de 3 mois pour la suite. Nos soit-disant élites ne sont que des clowns grostesques, même pas désopilants à la solde de leurs patrons les banquiers.

le 22/07/2011 à 7:04
Signaler
je suis d'accord la finance commande le monde les politiques obeissent

à écrit le 21/07/2011 à 22:42
Signaler
Comme toujours le diable se cache dans les détails. Et j'ai regardé les détails sur bloomberg. Il semblerait que la participations des banques consiste à échanger de la dette grecque contre de la dette entièrement garantie par des "zéros coupons noté...

le 22/07/2011 à 6:31
Signaler
+1 Carabistouilles, carambouilles, embrouilles et magouilles. On change le nom de ce qui se passe, et hop.

le 22/07/2011 à 7:30
Signaler
Interressant. Si vous avez raison, c'est d'un cynisme effrayant. Tout a fait d'accord avec votre "QUESTION IMPORTANTE AUX JOURNALISME."

à écrit le 21/07/2011 à 21:32
Signaler
Dette de la Grèce! ils sont dans l'incapacité de rembourser , même dans quinze ans pire encore , ce pays va continuer de s'enfoncer .......... quant à l 'Euro, il disparaitra en 2012...... juste aprés les élections , on nous présentera la facture ,...

à écrit le 21/07/2011 à 20:56
Signaler
voila la future génération va payer pour l'ensemble des ces erreurs. Il valait mieux arreter tout de suite et laisser la Grèce seule se débrouiller.

à écrit le 21/07/2011 à 20:34
Signaler
un aveugle le verrait ,une bande organisée de spéculateurs cherche a faire tomber les pays de la zone euro les anglais sont plus endettés que nous ;et ace que je sache les marchés financiers n'attaquent pas la livre

à écrit le 21/07/2011 à 20:19
Signaler
Il est mignon Sarko, il nous annonce de la rigueur. Si elle avait été mise en pratique plus tôt, on n'en serait pas là aujourd'hui ! Et la rigueur pour tout le monde, hommes politiques compris ! Dernier budget à l'équilibre en France ? 1980 ! Indig...

le 21/07/2011 à 22:44
Signaler
Je pense qu'on nous a complètement roulés dans la farine, cf ma "question importante plus haut". Ne nous laissons pas noyer dans les détails techniques, et indignons nous, comme les grecs, les espagnols, et beaucoup d'autres.

le 22/07/2011 à 6:38
Signaler
Sarko, Sarko, il a bon dos ! Ça a commencé avec Mitterand et NOUS (électeurs) avons élus ceux qui nous promettaient tout ce que la société réclamait sans se demander si elle en avait les moyens. Gestion commune à la petite semaine.

le 22/07/2011 à 6:55
Signaler
Il faut bien reconnaître que Mme Lagarde plus grand avocat de cabinets américians continue de défendre les intérêts des fonds de pension obscurs et des banquiers voyous américains en premier lieu et de leurs tentaculaires annexes mondiales de ces fon...

à écrit le 21/07/2011 à 17:59
Signaler
rassurés veut dire alimentés... Mais cela ne trompe plus personne.

à écrit le 21/07/2011 à 16:33
Signaler
Pour que le défaut de paiement de la Grèce ne soit pas un coup d'épée dans l'eau il faudrait que au moins 80 à 90% de la dette soit annulée. Sinon tout recommence à la prochaine échéance. Il faut qu'il reste une dette remboursable par la Grèce sans q...

le 21/07/2011 à 21:13
Signaler
Heu ... vous êtes bien gentil mais c'est de mon argent dont vous parlez là. Si vous avez envie d'annuler les dettes des autres avec votre argent, c'est votre problème. Ne m'invitez pas à une table où l'on mange mal !

le 22/07/2011 à 6:39
Signaler
Non, bien sûr, pas de néo-colonialisme, laissons la place à la Chine en Grèce comme en Afrique.

à écrit le 21/07/2011 à 16:10
Signaler
Les grands perdants du Jour: Contador bien sûr, et Trichet et la BCE; cette dernière désormais détient du papier dont les états et leurs gouvernants ont décidé qu'ils préféraient la satisfaction politique de leurs électorats, que de défendre mordicus...

le 22/07/2011 à 6:40
Signaler
On ne prête qu'aux riches... Qui prête aux pauvres, prête à rire !

à écrit le 21/07/2011 à 15:17
Signaler
Tout cela pour sauver les banques ainsi que la réputation des technocrates qui ont tout laissé aller à vau l'eau... Les vacances passées, tout repartira de plus belle.

le 21/07/2011 à 20:41
Signaler
Que trop vrai. 270Mds? pour ne pas remettre en cause les choix de l'élite progressiste et les bonus des banquirers.

à écrit le 21/07/2011 à 14:25
Signaler
La Grêce comme l'Europe ne sera pas: "FLUCTUAT NEC MERGITUR"; mais "ALEA JACTA EST. MORITURI TE SALUTANT". Courage à tout le monde. Les prochains temps vont être très durs.

le 21/07/2011 à 21:18
Signaler
Certes c'est vraiment triste d'etre entre ds l'U.E. ns allons le payer tres cher -

à écrit le 21/07/2011 à 12:36
Signaler
Quelle personne sensée peut croire que la Grèce est sauvé, ne peut pas plonger, entrainant toute l'Europe avec elle; avant que ce soit l'Esapgne, le Portugal, l'Irlande, l'Italie, la France, la Belgique (sans gouvernement)??? Sans parler des Etats-Un...

le 21/07/2011 à 12:59
Signaler
@Loulou de russie La guerre froide est terminée ! Quelle imagination débordante

le 21/07/2011 à 13:07
Signaler
l'avenir façon Mad Max !!! j'ai déjà le blouson de cuir, le chien et la moto ... j'attends !!

à écrit le 21/07/2011 à 11:25
Signaler
pourquoi en france attendre que les agences de notation nous dégradent pour faire des économies. Je doute beaucoup de leur impartialité pour que ce ne soit pas déjà fait. notre Sarko en donneur de leçon !!!!!!!!!!!!!!!!!!

le 21/07/2011 à 17:03
Signaler
les socialos ne sont guère mieux voire pires : il suffit de regarder l'état des finances de nos régions

le 21/07/2011 à 20:01
Signaler
au contraire les collectivités locales se portent plutôt bien

le 22/07/2011 à 7:37
Signaler
@HRV: TOTALEMENT FAUX! Comme en Espagne les régions françaises (et les grandes vilels) ont une dette colossale à force de vivre de fçon somptuaire... façon ancien régime. Il suffit de faire la somme des immeubles des CR.

le 22/07/2011 à 10:15
Signaler
arrêtez de vous chamailler ! l'état s'est aussi désengagé et les régions ont récupéré les "dépenses" après c'est une question de gestion : il y a des bons et des moins bons... cela ne résoudra pas l'énorme déficit de la Grèce : un pays à réformer to...

à écrit le 21/07/2011 à 10:34
Signaler
on y arrive enfin !!! après avoir gaspillé quelques milliards d'euros et beaucoup de temps on arrive enfin à se dire que la seule solution réaliste est de faire un défaut partiel ... encore quelques mois de tergiversations pour le Portugal et l' Ita...

le 21/07/2011 à 12:38
Signaler
Encore trop "fades" ces mots! Ce n'est pas un défaut partiel, mais un défaut total; en attendant celui d'autres pays...

le 21/07/2011 à 12:47
Signaler
il ne fallait pas s'attendre à autre chose! avec quoi ils auraient pu rembourser? Maintenant nous dans l'obligation de prêter encore une fois! la seul chose qui va se passer, et bien la ruine ! l'euros à deux doigts de couler!!!!!

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.