Moral des ménages : les pays qui se reprennent et ceux qui dépriment

 |   |  575  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2011. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
En dépit de signes économiques négatifs, les indices de confiance des ménages français et allemands sont en hausse. En revanche, cet indicateur plonge aux États-Unis.

La crise financière les touche de plein fouet, avec des signes de récession qui apparaissent, pourtant, Allemands et Français ont légèrement repris confiance en octobre. 

En France, l'indicateur établi par l'Insee gagne 2 points par rapport à septembre et atteint 82. Les économistes interrogés par Reuters prévoyaient 79 voire 78 dans le pire des cas. Tombé à 77 en octobre 2008, ce baromètre du moral des consommateurs était remonté à 91 début 2010. Il évolue depuis septembre 2007 en dessous de sa moyenne historique de 100. Les dix-sept économistes et analystes interrogés par l'agence Reuters prévoyaient en moyenne un chiffre de 79 et les estimations les plus pessimistes le donnaient à 78

Les Français plus confiants sur leur situation personnelle, se préparent à épargner

"L'opinion des ménages sur leur situation financière personnelle passée et future progresse", souligne l'Insee dans un communiqué.  "Les ménages sont également plus nombreux qu'en septembre à considérer comme opportun de faire des achats importants", est-il aussi écrit. 

Toutefois, cette amélioration ne débouchera pas nécessairement sur une hausse de la consommation puisque "les ménages jugent que le moment est plus favorable qu'en septembre pour épargner", ajoute l'Insee. L'indice correspondant à l'épargne grimpe de 2 points après avoir diminué de 8 points au cours de l'été.

En octobre, les ménages sont également moins nombreux à anticiper une augmentation du chômage. Cet indicateur perd 12 points après une forte hausse cet été (+23 points entre juillet et septembre). L'enquête de l'Insee est réalisée chaque mois (sauf en août) par téléphone auprès d'environ 2.000 ménages.

Les Allemands confiants pour leur portefeuille, moins pour l'économie dans son ensemble

Le moral semble également revenir Outre-Rhin, où le sentiment des consommateurs pour novembre est légèrement en hausse grâce à la solidité du marché du travail, qui a dopé les anticipations de revenus malgré la morosité des perspectives économiques, a annoncé l'institut GfK.

Cet indicateur avancé, calculé sur la base d'une enquête auprès d'environ 2.000 personnes, ressort à 5,3 pour novembre après 5,2 en octobre, contre un niveau de 5,1 attendu par les économistes interrogés par Reuters.

Le sous-indice des anticipations de revenu et de dépenses affiche également une légère hausse, ce qui pourrait suggèrer que la consommation va continuer de soutenir la première économie de la zone euro.

Toutefois, la situation économique dans son ensemble inquiète un peu plus. L'indice reflétant cette anticipation globale est tombé à son plus bas niveau depuis plus de deux ans, à -6,2 contre 4,8 en octobre et 5,6 il y a un an.

Les Américains retrouvent leur pessimisme de 2009

Du côté des Etats-Unis, le pessimiste des consommateurs est bien plus marqué. Le moral des ménages américains tombe en octobre à son niveau le plus bas depuis mars 2009. L'indice de confiance des consommateurs publié mardi par le Conference Board a chuté de 6,6 points par rapport à septembre, pour s'établir à 39,8.

"La confiance des consommateurs est maintenant de retour à des niveaux constatés pour la dernière fois pendant la récession de 2008-2009", écrit le Conference Board dans un communiqué. "Les attentes des consommateurs, qui s'étaient améliorées en septembre, ont effacé tous leurs gains du mois précédent et ont même diminué, à mesure que progressaient les inquiétudes relatives à la conjoncture des affaires, à l'évolution du marché de l'emploi et à leurs perspectives de revenus", ajoute cet institut de conjoncture privé.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 27/12/2011 à 17:39 :
Et dire qu'il y en a qui s?amusent à expertiser le moral des français pendant que le français en est à se demander comment il va finir le mois.
a écrit le 26/10/2011 à 11:12 :
ON PARLE DE RECESSION ET LES FRANÇAIS ONT LE MORAL ET SONT OPTIMISTES... FAITES MOI RIRE ET COMMENT VOULEZ VOUS EPARGNER ALORS LA PLUPART DES FRANÇAIS MOYENS ONT DÉJÀ DU MAL À BOUCLER LE BUDGET MENSUEL.... "J'ETOUFFE DE RIRE"
Réponse de le 19/11/2011 à 9:29 :
ALORS ARRETES DE PAYER TON ABONNEMENT A TON TELEPHONE DERNIER CRIS, VIRES TON ECRAN PLASMA ET ACHETES DU SOPALIN. TU VERRAS TU FERAS DES ECONOMIES
a écrit le 25/10/2011 à 17:23 :
je sais pas ou ils vont chercher les personnes interrogées, sûrement à l'UMP ou chez les très riches. plus personne ne consomme, tout le monde se fait dessus...........
du sang et des larmes
a écrit le 25/10/2011 à 15:58 :
Bah là je ne sais pas où il vont chercher les sondage mais autour de moi le moral est très bas. plus personne ne dépense de sous pour le plaisir.
Réponse de le 25/10/2011 à 17:13 :
Pareil, ils ont du interroger des lycees du 16 eme arrondissement abreuves par leurs parents
Réponse de le 25/10/2011 à 17:22 :
autour de mois la moitiee sont en vacance. ou conge. ou rtt . que cela continue

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :