La Slovénie porte un millionnaire de centre-gauche au pouvoir

 |   |  389  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2011. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Le populaire maire de Ljubljana, Zoran Jankovic, a créé la surprise dimanche en arrivant en tête des élections législatives anticipées en Slovénie. Le pays sera dirigé par un millionnaire de centre-gauche ayant fait ses classes comme homme d'affaires avant de se lancer en politique.

Proche du premier président de la Slovénie indépendante, Milan Kucan, Zoran Jankovic est perçu comme un homme de gauche, un brin populiste. Son parti Slovénie Positive, créé il y a seulement deux mois dans la perspective des élections législatives anticipées, se veut au centre-gauche sur l'échiquier politique.

Il se définit davantage comme un entrepreneur que comme un homme politique. Il a dirigé pendant de longues années la chaîne publique de supermarchés Mercator et en a fait une entreprise rentable.

Il a aussi beaucoup transformé Ljubljana en tant que maire de la capitale, qu'il dit gérer "comme une entreprise" en modernisant le système des transports en commun, en construisant des milliers de nouveaux appartements ou encore en dotant la ville d'un complexe sportif moderne.

Et il entend gérer le pays de la même façon. Quand ses rivaux politiques "parlent de ce qui doit être fait, ils parlent de manière très théorique, mais ce qui est crucial, c'est de rétablir la confiance de la population et d'augmenter la compétitivité de la Slovénie ", déclarait-il encore dimanche, à la sortie de son bureau de vote.

Et, dès dimanche soir, après l'annonce de sa victoire, il n'a pas hésité à rappeler son engagement de campagne: "A la fin de la législature, la Slovénie renouera avec une croissance de 4%". "Le résultat du vote montre que les citoyens slovènes veulent un autre Etat, différent: ils ont eu Janez Jansa (ndlr: conservateur) et Borut Pahor (ndlr: social-démocrate), maintenant ils veulent un Etat démocratique, mais aussi efficace".

Jankovic : "Ils ont voté pour une nouvelle Slovénie , solidaire et sociale, qui va vers le succès"

Avec sa victoire, Zoran Jankovic a en grande partie réussi à effacer ce que beaucoup considéraient comme étant des handicaps sérieux: il est né Serbe, il est maire de Ljubljana, la capitale honnie par la province, et ses deux fils avaient beaucoup fait jaser dans la presse en raison d'accusations de fraude fiscale. Mais, il s'est publiquement toujours montré solidaire d'eux, même si ses amis politiques eussent préféré qu'il prenne ses distances: "Ils sont et seront toujours mes fils et je les défendrai", a-t-il dit.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 05/12/2011 à 16:13 :
L'économie du pays étant basée sur les exportations, il était primordial de mettre un homme de terrain au pouvoir. On peut lui reprocher son manque d'expérience politique mais après tout, est-ce réellement un mal? La Slovénie était, il y a encore 3 ans, montrée en exemple pour sa gestion et sa compétitivité. Les marchés français, allemands, italiens s'étant fortement ralentis, il faudra que le nouveau 1er ministre assainisse les finances publiques et modernise l'administration et s'attaque à la réforme des retraites pour diminuer la dette du pays (qui est soit dit en passant, deux fois inférieure à celle de la France) et relance une industrie en perte de vitesse, faute de gestion efficace.
a écrit le 05/12/2011 à 13:47 :
Bravoo la Slovenie la aumoins ils savent que le pays sera bien gérè.
a écrit le 05/12/2011 à 13:45 :
LA CROATIE passant a gauche il est évident qu ils vont devoir faire des économies vu que les dirigeants des pays ou la gauche est majoritaire il y a toujours des ministres dépensiers aussi je leurs souhaite bon courage.
a écrit le 05/12/2011 à 13:40 :
La croatIIe passant a gauche ils vont devoir faire des economies car on sait par expétience que la gauche a toujours été dépensière. aussi je leurs souhaite bon courage.
a écrit le 05/12/2011 à 13:37 :
C'est la solution que je préconisai depuis bien longtemps les pays ne devraient plus etre dirigés par des politiques qui sont tous des depensiers et que ces pays les soient dirigés par des hjommes d économie ou des financiers car seuls ils savent ce que c'est que la valeur de l argent.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :