La Chine relève le taux de change du yuan à un niveau record

 |   |  356  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2011. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
La Banque populaire de Chine (PBOC) a fixé mercredi un point pivot (médian) à un plus haut record pour la deuxième journée d'affilée, signe qu'elle souhaite voir sa monnaie s'apprécier un peu plus d'ici la fin de l'année.

Mais nombre d'intervenants se sont montrés réticents à l'idée de céder leurs dollars et estiment que le yuan dispose de peu de marge d'appréciation en début d'année prochaine du fait du ralentissement des exportations chinoises sur fond de crise de la dette de la zone euro.

Cette situation contraste fortement avec la fin de l'année dernière, où les entreprises se dépêchaient de changer leurs dollars en yuans dans la perspective d'une appréciation. Selon des traders, la décision du Trésor américain de ne pas accuser la Chine de manipulation sur sa monnaie n'a eu que peu d'impact sur les cours. "Tout le monde comprend que ni les Etats-Unis ni la Chine n'oseront lancer une guerre commerciale sur le front des changes", juge un trader d'une banque chinoise à Shanghai. "Donc la décision n'est pas une surprise pour nous et n'a eu aucun impact sur les transactions."

Sur le marché spot, le yuan s'échangeait autour de 6,3240 pour un dollar mercredi matin, en baisse par rapport aux 6,3226 yuans pour un dollar à la clôture la veille. La PBOC avait fixé le cours pivot de la devise chinoise à 6,3146, un niveau record, après un précédent pic historique la veille à 6,3152.

Les traders s'attendent à ce que le yuan reste stable sur les premiers mois de l'année, le temps que Pékin mesure l'impact du ralentissement économique mondial sur ses exportations et sa croissance.

Pour l'ensemble de 2012, la devise chinoise devrait s'apprécier d'environ 3%, en grande partie au second semestre, en raison des pressions de la part des Etats-Unis pour que Pékin réévalue sa monnaie pour rééquilibrer leurs échanges bilatéraux.

Cette appréciation est toutefois trop lente aux yeux de Washington. "Jusqu'à présent, les mouvements (du yuan) sont insuffisants, juge le Trésor américain dans son rapport semestriel.

"Le Trésor va surveiller étroitement le rythme de l'appréciation et faire campagne en faveur de réformes qui donneront (au yuan) une plus grande flexibilité, une égalité de traitement et une croissance tournée vers la demande intérieure."

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 28/12/2011 à 11:19 :
Les usa accusent toujours la chine de tricher en ne laissant pas le yuan assez se reévaluer.
Ne serait ce pas plutôt les Usa qui veulent tricher en forcant les chinois a accepter ainsi une forte dégringolade du dollar et donc de la valeur de leurs réserves dans cette monnaie ?
Le jour ou les américains diront aux chinois "nous vous demandons de réevaluer le yuan pour rendre les échanges commerciaux équitables, pas pour vous voler, ainsi nous vous proposons le deal suivant : vous n'intervenez plus pour encadrer le cours du yuan, et auparavant nous convertissons en yuan l'argent que nous vous devons en dollar", ce jour là on pourra faire crédit aux usa de leur bonne foi, pas avant.
Réponse de le 28/12/2011 à 22:15 :
d accord avec vous

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :