L'Ukraine choisit un ancien espion pour diriger ses finances

 |   |  501  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : via Bloomberg)
Valeri Khorochovski, nouveau ministre des Finances, devra veiller au remboursement des prêts du FMI.

Jeu de chaises tournantes ou réorientation de la politique économique du pays ? Le président ukrainien Viktor Ianoukovitch a accepté, mercredi, la démission du ministre desFinances, Fiodor Iarochenko, dans un geste qui laisse pour l'instant les commentateurs dans l'expectative. En quittant son poste, Fiodor Iarochenko a cité des "problèmes", sans les expliciter, et a souhaité à son successeur "de faire moins d'erreurs et de travailler de manière plus efficace". Le départ de ce proche du Premier ministre Mykola Azarov, 64 ans et vétéran du gouvernement, pourrait signifier une perte d'influence de ce dernier.

La presse ukrainienne interprète la nomination du chef des services secrets, Valeri Khorochovski, comme une montée en puissance d'un autre clan, formé autour du milliardaire Dmitro Firtach, connu pour ses liens étroits avec Gazprom. Loin d'être un handicap, diriger les structures de sécurité constitue plutôt un tremplin idéal pour accéder aux plus hautes fonctions de l'État dans cette région du monde. L'exemple donné par le voisin russe Vladimir Poutine, qui a dirigé les services secrets (FSB, ex-KGB) avant de devenir Premier ministre, puis président, semble être suivi par le pouvoir ukrainien. Viktor Ianoukovitch, qui n'a pas hésité à faire emprisonner pour sept ans la principale figure de l'opposition, Youlia Timochenko, est accusé de construire une verticale du pouvoir très peu démocratique et façonnée sur le modèle russe.

Sur le plan économique, l'Ukraine continue de souffrir des mêmes maux : extrême concentration du pouvoir entre les mains d'oligarques, déficit budgétaire généré par la dépendance envers le gaz russe, la corruption et le vieillissement des infrastructures. Toutefois, la situation budgétaire s'est améliorée au cours de l'année passée avec une réduction du déficit à 3% du PIB, contre 11,4% en 2010. L'Ukraine doit rembourser 3,7 millions de dollars au FMI au cours de cette année, dont 200 millions d'intérêts, indique un rapport du FMI. Les premiers versements devront être effectués dès février, avec le gros entre août et novembre. Les remboursements vont encore augmenter en 2013, avant de décroître. En 2008,e FMI avait décidé de prêter 15,3 milliards de dollars à l'Ukraine, frappé de plein fouet par la crise financière globale. En 2009, le PIB du pays s'était violemment contracté de 15,1%. La croissance est depuis revenue (4,2% en 2010 et 5,2% l'année dernière, selon un chiffre révélé mercredi par le Premier ministre). Le gouvernement se félicite, en outre, d'avoir maintenu une inflation à 4,6%, un chiffre inhabituellement bas pour l'Ukraine.

La banque centrale est parvenue à maintenir un degré de liquidités convenable tout en évitant une pression sur la devise nationale, la grivna. "La banque centrale a autorisé les banques à ne placer que 70% de leurs réserves obligatoires sur ses propres comptes spéciaux, ce qui a permis de libérer autour de 400 millions d'euros de liquidités", note Anastasia Golovatch, chez Renaissance Capital à Kiev.

 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 21/01/2012 à 9:23 :
L'Ukraine choisit un ancien espion pour diriger ses finances/ Je ne vois pas en quoi ça nous interesse: qu'il choisi qui il veut ce monsieur, il n'a pas à demander àa la Tribune ou à la France si un ancien espion leur convient ou pas. Ca s'appel souverainneté
Réponse de le 22/01/2012 à 9:11 :
Attention à vos propos cher monsieur , la souveraineté nationale est un gros mot en Europe occidentale, c'est une insulte du passé =)
a écrit le 20/01/2012 à 11:21 :
Au moins il connait qui sont les véritables instigateurs du 11 septembre et de la crise économique mondial, tant en Europe qu'au USA. Les Ukrainiens sont russes jamais il n'accepterons de rentrer dans la zone euro, et d'ailleurs les actualités leurs donnent raison. Quand à la révolution orange financée par le USA, Loulia Tymochenko est en prison pour avoir été financé entre autres par des fonds US non déclaré, l'Ukraine ne sera jamais un vassal des USA comme la Géorgie dont le président à été formé au USA et a conquis le pouvoir avec une révolution orange "aussi", et qui avait déclaré la guerre à l'Ossétie du sud avec l'appui des USA, avec les milliers de morts qui en ont découlés, les USA impérialiste provoquent des troubles sur la planète entière pour assoir leur domination. Longue vie à l'Ukraine pays magnifique, à visiter absolument.
Réponse de le 20/01/2012 à 15:19 :
Je suis d'accord avec vous mais j'émets quelques reserves sur certains points, notamment la population d'Ukraine de l'Ouest (Lvov, Oujgorod) qui parle couramment polonais et ne parle pas russe et qui donc se tourne naturellement vers l'Europe. La "petite" Russie est un pays magnifique, prendre le temps de le parcourir dans tous les sens, de rencontrer les gens, de simplement prendre le temps et le rythme local et on tombe amoureux de ce pays si riche culturellement et geographiquement
Réponse de le 20/01/2012 à 21:50 :
C'est vrai, mais la plus belle pays du monde c'est sa voisine, Roumania.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :