Le FMI revoit nettement en baisse ses prévisions de croissance

 |   |  379  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : © 2010 Thomson Reuters)
Le Fonds monétaire international a nettement réduit ses prévisions pour la croissance mondiale, ce mardi, dans un contexte d'aggravation de la crise de la dette dans la zone euro qui devrait voir son PIB reculer de 0,5% cette année.

Le FMI table désormais sur une croissance mondiale de 3,3% en 2012, contre 4% lors de ses précédentes prévisions. Pour 2013, le Fonds prévoit un renforcement de la croissance mondiale à 3,9%.

Il estime toutefois qu'en cas d'aggravation de la crise européenne, son estimation pour cette année sera amputée d'environ deux points de pourcentage. "La reprise mondiale, qui était faible au départ, menace de caler", a commenté l'économiste en chef du FMI Olivier Blanchard lors d'une conférence de presse. "Le monde pourrait connaître une nouvelle récession" si la crise s'intensifie en Europe, a-t-il prévenu.

Le produit intérieur brut (PIB) des pays de la zone euro devrait reculer de 0,5% cette année avant de recommencer à croître en 2013 (de 0,8%).

Les pays d'Europe centrale et d'Europe de l'Est, qui entretiennent des liens importants avec les économies de la zone euro, seront particulièrement affectés par un ralentissement de la croissance. Les prévisions du FMI s'élèvent pour cette région à 1,1% en 2012 contre une précédente estimation à 2,7%.

Le FMI précise que l'activité économique ralentit mais ne s'effondre pas. Il maintient sa prévision de croissance de 1,8% pour les Etats-Unis cette année, mais réduit sa projection pour le Japon à 1,7% au lieu de 2,3%.

L'activité économique des pays avancés devrait croître de 1,5% en moyenne en 2012 et 2013, une hausse insuffisante pour permettre un reflux marqué du chômage.

Les émergents touchés aussi

En ce qui concerne les économies émergentes, le Fonds prévoit un ralentissement brutal du rythme de croissance, à 5,4% en 2012 contre 6,1% prévu en septembre. Il appelle les Etats concernés à concentrer leurs efforts sur des politiques de stimulation de leurs économies. La Chine devrait enregistrer une croissance de 8,2% cette année-là contre 9% en précédente estimation, puis de 8,8% en 2013.

L'ensemble des pays émergents asiatiques devrait connaître une progression de 7,3% en 2012 contre 8% prévu auparavant. Au Moyen-Orient et en Afrique du Nord, la croissance devrait s'accélérer, notamment en Libye.

Les cours mondiaux du pétrole ne devraient par ailleurs ralentir leur course que légèrement cette année, selon le FMI, qui maintient sa projection à 100 dollars le baril. Les cours des autres matières premières devraient en revanche reculer de 14%.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 24/01/2012 à 21:12 :
Filons vite.1%.On risque gros.
a écrit le 24/01/2012 à 20:28 :
Bref on va finir par partager .... je sais beurk !!!!! .... mais oui l'austérité et la décroissance on va la partager tous .. inévitablement
a écrit le 24/01/2012 à 18:15 :
Plus blanc que blanc, c'était déjà dur, mais pire que pire ... non, je ne vois pas ...
a écrit le 24/01/2012 à 18:06 :
Si tous les enfants du monde voulaient se serrer un peu la ceinture...
Réponse de le 24/01/2012 à 19:31 :
Allons ... soyons sérieux. Il me plairait ainsi que vous puissiez payer pour bosser. Pariseize.
a écrit le 24/01/2012 à 17:14 :
Peut être un mal pour un bien... sachant que probablement israéliens/américains/anglais ... vont se charger du dossier iranien, ca évitera peut être une envolée du pétrole qui bat déjà des record (chez nous de taxes) !
Réponse de le 24/01/2012 à 21:37 :
il ne manque plus que cela pour que le baril s'en aille au ciel. L'irak a été un gouffre financier , cette fois le danger est un champignon
a écrit le 24/01/2012 à 16:07 :
je viens de parler avec un important grossiste specialise en equipement industriel et ainsi que pour le second oeuvre du batiment son marche s annonce particulierement faible pour le 1 ier semestre 2012
Réponse de le 24/01/2012 à 17:20 :
Autrefois on faisait des prévisions sur deux trois ans .... maintenant 3 mois c'est déjà dur !
Réponse de le 25/01/2012 à 15:02 :
pour lui qui est sous traitant sans doute... mais sinon , je n'y crois pas vriament... le souci, est que les marches sont remportés souvent pas des gros.... et la , est le drame. !

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :