Ce qu'il faut savoir de l'actualité internationale ce lundi 9 avril

 |   |  972  mots
Copyright AFP
Copyright AFP (Crédits : AFP)
Mali, attentat près d'une église au Nigeria, mineurs péruviens, primaire républicaine américaine et Birmanie: ce qu'il faut savoir de l'actualité internationale ce lundi matin 9 avril.

Au Mali, le président Touré démissionne...

Le président malien Amadou Toumani Touré, renversé le 22 mars, a démissionné hier, ouvrant la voie au départ des putschistes et à l'arrivée d'un président de transition, - le président de l'Assemblée nationale, Dioncounda Traoré -, qui aura pour premier défi de tenter de pacifier le Nord aux mains des rebelles touareg et d'islamistes armés. Cette démission fait suite à l'"accord-cadre" conclu jeudi entre la junte et la médiation de la Communauté économique des Etats d'Afrique de l'Ouest (Cédéao).

Dans le Nord du Mali, c'est la confusion. Le Mouvement national de libération de l'Azawad (MNLA), principal mouvement de la rébellion touareg, a proclamé vendredi l'indépendance du Nord, une déclaration rejetée par toute la communauté internationale. Le MNLA semble cependant supplanté par les islamistes du mouvement rival Ansar Dine d'Iyad Ag Ghaly, appuyé par Aqmi, tandis qu'un nouveau groupe armé a annoncé sa création hier: le "Front de libération nationale de l'Azawad" (FLNA), qui revendique 500 éléments.

...pendant ce temps-là, des islamistes revendiquent des enlèvements

Un groupe dissident d'Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi) a par ailleurs revendiqué l'enlèvement du consul d'Algérie et de six membres de sa mission jeudi à Gao, dans le Nord-Est du Mali, ce qui porte à vingt le nombre d'otages de jihadistes dans le Sahel.

En Syrie, Bachar Al-Assad demande "des garanties"

Le régime du président syrien Bachar al-Assad a annoncé hier qu'il ne retirerait pas ses troupes des villes à moins de "garanties écrites" de l'opposition, des conditions jugées "inacceptables" par la France à deux jours de la date limite fixée par l'ONU. Kofi Annan, émissaire spécial de l'ONU et de la Ligue arabe sur la Syrie, s'est dit "choqué par (la) montée de la violence et des atrocités dans plusieurs villes et villages de Syrie", où les violences ont fait hier au moins 51 morts, selon l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH).

Les mineurs péruviens toujours bloqués

Des éboulements à répétition ont retardé hier la délivrance de neuf mineurs, piégés dans une mine de cuivre du sud du Pérou depuis quatre jours, dont la sortie n'était escomptée que d'ici deux ou trois jours. Les neuf hommes sont prisonniers sous terre depuis qu'un éboulement rocheux s'est produit jeudi à 250 mètres dans une galerie de la mine artisanale de cuivre Cabeza de Negro, dans la région d'Ica, à 325 km au sud de Lima. Les secouristes avancent péniblement en déblayant manuellement les roches qui provoquent de nouveaux éboulements. Les mineurs sont alimentés en oxygène, en eau et en aliments liquides à travers un tube métallique par lequel ils communiquent aussi avec les sauveteurs. 

Au Nigeria, un attentat le dimanche de Pâques a fait 20 morts et 30 blessés

Vingt personnes ont été tuées et une trentaine blessées le dimanche de Pâques par un attentat à la bombe près d'une église de Kaduna, dans le nord du Nigeria, pays le plus peuplé d'Afrique en proie à de fréquentes attaques d'islamistes. L'attentat n'a pas été revendiqué. Mais le groupe islamiste nigérian Boko Haram avait mené une série d'attaques contre des églises et d'autres sites à l'occasion de Noël dernier. La plus meurtrière avait visé une église proche de la capitale fédérale Abuja et fait 44 morts.

USA : Newt Gingrinch reconnaît la probable victoire à l'investiture républicaine de son adversaire Mitt Romney

Newt Gingrich, l'ancien président de la Chambre des représentants, loin au troisième rang dans la course à l'investiture républicaine pour l'élection présidentielle de novembre, a estimé dimanche que son rival Mitt Romney, le favori, sera le probable opposant à Barack Obama. "Je pense qu'il faut être réaliste, étant donné la taille de son organisation (de campagne) et le nombre d'élections primaires qu'il a remportées, il (Mitt Romney) est de loin celui qui est le choix républicain le plus probable", a-t-il déclaré dans une interview à la chaîne FoxNews. "S'il obtient les 1.144 délégués --nombre nécessaires pour obtenir l'investiture-- je le soutiendrai et ferai tout ce que je peux cette automne pour l'aider à battre Obama", a ajouté Newt Gingrich.

A ce jour Mitt Romney a remporté 655 délégués contre 272 seulement pour Rick Santorum qui arrivé à la seconde place et 140 pour Newt Gingrich, selon le site spécialisé RealClearPolitics. Ron Paul, le candidat libertaire ferme la marche avec 67 délégués. 

Aung San Suu Kyi entrera au parlement le 23 avril

La chef de file de l'opposition birmane Aung San Suu Kyi, élue députée lors des dernières élections partielles, siègera pour la première fois à la chambre basse du parlement le 23 avril, a indiqué ce lundi un porte-parole de son parti. La lauréate du prix Nobel de la paix, députée de la circonscription rurale de Kawhmu, près de Rangoun, y fera sa première apparition comme représentante du peuple, a indiqué à l'AFP Nyan Win, porte-parole de la Ligue nationale pour la démocratie (LND).

Aung San Suu Kyi a passé 15 ans en résidence surveillée lors des vingt dernières années, mais a été invitée à revenir dans le jeu politique légal par le régime du président et ancien général Thein Sein, au pouvoir depuis un an. Ce scrutin était considéré comme un test de la sincérité des réformes du nouveau régime et a été salué par la communauté internationale. Pour montrer leur satisfaction, les Etats-Unis se sont engagés à "alléger" les restrictions pesant sur les investissements en Birmanie et à nommer rapidement un ambassadeur.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 09/04/2012 à 13:19 :
Une fois de plus; que cela plaise ou non, je vais être encore le "vilain canard".
Aujourd'hui, on fait tout un plat du lancement d'une fusée Nord-Coréenne, d'un essai nucléaire sous-terrain de ce même pays et des intentions iraniennes dans ce domaine. Cela pourrait être évité. Malheureusement, le contexte ne s'y prête pas.
Tout pays refusant d'être soumis aux désirs de la mafia USA-OTAN doit protéger sa population (Charles De Gaulle appelait cela: Dissuasion). Je vais répéter ce que j'ai déjà écrit (en français comme en anglais): La meilleure qualité d'un être-humain est de reconnaître ses erreurs. Hors, en 1945, nous en avons fait une monstrueuse qui, après le premier essai fit très peur à son concepteur (Mr Openhemer). Celui-ci nous avertit d'avoir sortit un monstre de sa boîte. Alors qu'il y avait d'autres alternatives pour arrêter la guerre, les américains utilisèrent cette arme (deux fois). La "grande gueule" de Mc Arthur aurait pu inviter les dirigeants à voir un essai nucléaire et préciser que si le Japon n'abdiquait pas dans les 48 heures, une de ces bombes tomberait sur le palais de l'empereur (pas sur des innocents). Pour l'Amérique, cela servit à faire peur au monde entier et à commencer son hégémonie. Imaginez ce que nous serions tous devenus si l'URSS n'avait pas consciemment ou inconsciemment compensé et malheureusement permit d' instaurer l'équilibre de la terreur... Il n'y a pas d'alternative; après les accidents déjà vécus, l'énergie nucléaire civile comme militaire est trop dangereuse. On doit l'interdire partout, car tôt ou tard, elle exterminera l'espèce humaine (et les autres). Cela peut se faire par accident ou terrorisme ou par la réaction de mauvais perdants; par exemple: si la mafia USA-OTAN perd son influence et donne cet armement à des cinglés comme Saakashvili. Ce qui a été fait avec Israël. On doit aussi tenir compte des réactions de leaders incompétents comme notre Sarkozy qui n'a aucune notion de ce qu'est cette énergie (rappelez-vous le débat avec Ségolène Royal: tout aussi nulle).
Donc, sachant qu'il n'est jamais trop tard pour bien faire; il serait temps de parler de dénucléarisation totale et voir la France montrer le Bon-Exemple. Jean-Claude Meslin

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :