L'éco match du jour : France - Angleterre

 |   |  767  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters
Une des particularités du monde sportif est qu'il ne reconnaît pas toujours l'existence du Royaume-Uni, pourtant fondé en droit par l'acte d'Union de 1701. Il nous faut donc faire un accroc à une parfaite rigueur en prenant en compte les chiffres de ce pays plutôt que ceux des entités qui le composent. Ce qui ne l'empêche pas de mener une bataille acharnée contre la France, son meilleur ennemi.


La croissance : France 1 - Angleterre 0

La France n'a pas enregistré une grande année de croissance en 2011, mais elle a connu un bon début d'année qui lui a permis d'inscrire une hausse de 1,71 % de son PIB proche de la croissance de la zone euro. A l'inverse, le Royaume-Uni continue de souffrir de sa dépendance vis-à-vis de la finance et des mesures d'austérité du gouvernement. La croissance n'a été que de 0,66 % en 2011. Avantage France.

Le PIB par habitant : France 1 - Angleterre 1

Le duel entre les deux pays a longtemps été assez serré sur ce plan. Mais les Britanniques ont connu dans les années 2000 une croissance plus forte et une augmentation plus faible de leur population. Aujourd'hui, leur PIB par habitant atteint 39.089 dollars contre 33.156 dollars pour la France. Egalisation anglaise.
 

Inflation : France 2 - Angleterre 1

La France a connu un taux d'inflation assez faible l'an passé à 2,29 %, même s'il est supérieur aux sacro-saints 2 % préconisés par la BCE. En revanche, le Royaume-Uni a connu un coup de chaud sur ses prix, avec une inflation à 4,45 %, notamment en raison de la politique très accommodante de la Banque d'Angleterre. Les Bleus reprennent l'avantage.
 

Croissance des exportations : France 3 - Angleterre 1

Le commerce extérieur est une grande faiblesse de la France. Mais ceci ne signifie pas que le pays exporte peu. Les ventes à l'étranger ont ainsi progressé de 5,04 % en 2011, ce qui est sans doute insuffisant pour créer de la croissance, mais qui est suffisant pour devancer un Royaume-Uni dans un état de désindustrialisation très avancé. L'an passé, les exports britanniques ont progressé de seulement 4,59 %. La France conforte son avance.
 

Chômage : France 3 - Angleterre 2

La France souffre de son marché du travail. Le chômage est la principale conséquence de la crise et la première préoccupation des Français. A 9,68 % en 2011 en moyenne, le taux de chômage français est préoccupant et supérieur aux 8 % du Royaume-Uni. L'Angleterre réduit le score.
 

Déficit des administrations publiques : France 4 - Angleterre 2

On sait que la France a un problème de gestion de son déficit public. La crise de 2008-2009 l'a creusé fortement. La lente décrue a cependant commencé en 2011 grâce à la croissance. Le déficit français a atteint 5,33 % du PIB. C'est un peu mieux que les Britanniques qui accuse un déficit de 5,82 % du PIB en raison notamment du coûteux sauvetage de leur système financier. Nouvelle avance française.
 

Dette publique : France 4 - Angleterre 3

Là encore, les deux pays affichent des problèmes similaires. Le stock français de dettes est cependant plus lourd avec 86,26 % du PIB en 2011, contre 82,50 % pour le Royaume-Uni. L'Angleterre réduit à nouveau le score.
 

Taux de fécondité : France 5 - Angleterre 3

C'est le point fort de la France, qui dispose du deuxième taux de fécondité le plus fort des 16 pays qualifiés avec 1,99 enfant par femme. Les Britanniques ont une natalité assez dynamique, mais elle reste inférieure à 1,87 enfant par femme. La France élargit son avance.
 

Espérance de vie : France 6 - Angleterre 3

La France figure parmi les pays disposant de la meilleure espérance de vie selon les projections des Nations Unies pour 2010-2015 : 81,5 ans en moyenne. Le Royaume-Uni est derrière, à 80 ans, en raison d'une espérance plus faible pour les femmes (82 ans contre 85 ans), malgré l'exemple de la Reine. Les Bleus ne peuvent plus être rejoints.
 

Evolution de la monnaie face au dollar sur un an : France 6 - Angleterre 4

L'euro est la monnaie de la France. Il a beaucoup baissé, même s'il montre, compte tenu de la crise, une bonne résistance . Avec un recul sur un an de 14,4 %, il fait moins bien cependant que la livre sterling, qui n'a reculé que de 5,49 % sur un an. Beaucoup d'actifs européens sont venus se réfugier à Londres. L'Angleterre pour l'honneur.
 

Classement UEFA des clubs : France 6 - Angleterre 5

L'Angleterre dispose du championnat le plus riche et le plus efficace d'Europe. Chelsea est devenu champion d'Europe cette année, s'inscrivant dans la tradition de Manchester United et de Liverpool. Rien d'étonnant à ce que le pays soit premier du classement UEFA des clubs. La France se traîne loin derrière avec des clubs qui ne peuvent pas jouer les premiers rôles en Europe. Elle doit se contenter de la 6ème place.
 

RESULTAT :
Victoire française dans un match finalement serré. La France a pu s'appuyer sur sa croissance et sa démographie pour l'emporter sur des Anglais qui ne manquent pas de points forts.

(Sources : Banque mondiale, Bloomberg, UEFA, Nations Unies)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 12/06/2012 à 10:57 :
Selon La Tribune "Une des particularités du monde sportif est qu'il ne reconnaît pas toujours l'existence du Royaume-Uni" :
FAUX !
C'est uniquement le monde du football et du rugby. En athlétisme, les Anglais, Ecossais, Gallois et Nord-Irlandais concourent sous GBR (Grand-Bretagne).
a écrit le 11/06/2012 à 17:25 :
Je trouve ce parallele eco tout au long de l euro vraiment excellent ! :-D
a écrit le 11/06/2012 à 15:36 :
Question assistés, la France a largement l'avantage sur l'Angleterre !
Réponse de le 11/06/2012 à 15:45 :
+1
Réponse de le 11/06/2012 à 16:40 :
Il faudrait définir le terme ! la vie pour l anglais moyen est cependant bien plus difficile que pour le français moyen.

Peu importe car tous oublieront leurs soucis ce soir, grâce aux volutes de ce nouvel opium des peuples qu'est le football :)

France 3 Angleterre 1
a écrit le 11/06/2012 à 15:14 :
Acte d'Union ---> 1800, entré en vigueur 1er janvier 1801
a écrit le 11/06/2012 à 14:11 :
Hello!
Please, wait and see....the match is today at 5:00 pm british time.....
Kind regards......
a écrit le 11/06/2012 à 13:07 :
On ne s'arrange pas chez LaTribune !!!!

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :