Un parachute de 44 millions de dollars après... une journée de travail

Vingt quatre heures seulement après avoir pris ses fonctions de PDG de Duke Energy, Bill Johnson a démissionné. L'ex-nouveau PDG repart avec un beau parachute qui valorise son heure de travail à 5,5 millions de dollars.
Copyright Reuters

Quand Duke Energy annonce sa fusion avec Progress Energy l'année dernière pour former l'un des plus gros fournisseurs d'éléctricité aux Etats-Unis (14,5 milliards de dollars de chiffre d'affaires en 2011),  les deux entreprises se mettent d'accord sur le futur management : le président exécutif de Progress, Bill Johnson serait le directeur exécutif de la nouvelle entité. Le 27 juin, Bill Johnson signe donc un contrat de trois ans à la tête de Duke Energy.

La fusion entrant en vigueur le 2 juillet 2012, Bill Johnson devient le nouveau président-directeur général de Duke Energy. Mais surprise, le 3 juillet 2012 à minuit, Bill Johnson "démissionne". Et, surprise encore, le tout juste nouvel ex-PDG de Duke Energy repart avec un joli pactole. Le conseil d'administration de l'entreprise a décidé de lui accorder un parachute doré de près 44,4 millions de dollars (36 millions d'euros) pour... "son travail et ses efforts". Cela inclus, entre autre, 7,4 millions de dollars d'indemnités, un bonus de près de 1,4 millions dollars, 1,5 millions de dollars de "sommes forfaitaires". 

Si on considère que Bill Johnson a travaillé huit heures en tant que PDG de Duke Energy, alors son salaire horaire serait de 5,5 millions de dollars (4.5 millions d'euros). Soit 765 000 fois le salaire minimum en cours au Etats-Unis, qui est actuellement de 7,25 dollars (5.89 euros) par heure. Pour la petite histoire, beaucoup de journalistes américains doutent de la "démission" de Bill Johnson et parlent de... licenciement.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 27
à écrit le 11/07/2012 à 23:57
Signaler
Lamentable!!!!!!!!

à écrit le 11/07/2012 à 6:13
Signaler
La justice sociale n'a rien a voir avec le bolchévisme messieurs at mesdames les prodroites par inconscience très certainement il suffit d'être renseigné sur la façon dont le système monétaire avec la complicité des banques que dit-je la dictature de...

à écrit le 11/07/2012 à 0:11
Signaler
eh bien moi à sa place j'aurais honte.

le 11/07/2012 à 14:59
Signaler
Moi je dis BRAVO, tan mieux pour lui !

à écrit le 11/07/2012 à 0:06
Signaler
LUTTE CONTRE L'HIPPOPHAGIE NON ! UN CHEVAL CA NE SE MANGE PAS ! Obtenez un autocollant gratuit en écrivant à : AEC Résidence La Pléiade 98, rue de Canteleu 59000 LILLE Joindre une enveloppe timbrée pour le retour du courrier. M...

le 11/07/2012 à 13:47
Signaler
Si le cheval ça se mange et c'est même très bon !

le 11/07/2012 à 15:04
Signaler
je boycotterai ton site aec !!! on mange des escargot et des grenouilles...pourquoi pas le cheval ???

à écrit le 10/07/2012 à 22:53
Signaler
je reponds à tom si des gens touchaient moins d'indemnitées ou de salaires il y aurait une meilleur repartition de l'argent dans l'entreprise et donc moins d'aide d'etat à verser ainsi que moins d'impot à reverser pour aider les bas salaires et donc ...

à écrit le 10/07/2012 à 20:53
Signaler
pas sûr que son travail ait duré des années mais apparemment plutôt à convaincre certains actionnaire à accepter la fusion : "Tout le monde est donc pris par surprise lorsque Duke Energy annonce le jour même de la fusion la démission soudaine de so...

à écrit le 10/07/2012 à 19:16
Signaler
"Il faut payer le talent, sinon le talent part à la concurrence et à l'étranger." disent les capitalistes. Un tel talent pour l'arnaque, en effet, ça n'a pas de prix.

à écrit le 10/07/2012 à 18:57
Signaler
C'est quoi cet article racoleur ? Et le fait qu'il fut PDG de Progress avant la fusion c'est inclu où dans votre calcul horaire ? Que le chiffre du parachute soit exhorbitant ok, mais de là à mentir pour faire un titre racoleur, est-ce bien sérieux...

le 13/07/2012 à 2:54
Signaler
Le fameux parachutage est lié aux années de services chez Progress! Parfaitement d'accord pour dénoncer ces titres racoleurs qui puent la mauvaise foi.!!!

à écrit le 10/07/2012 à 18:20
Signaler
Dites vous bien Tom, qu'une entreprise paye elle aussi sont dù à la société : impôts et charges. Ces sommes indécentes n'iront pas à l'investissement, aux salaires (qui eux même sont soumit à impôts et charges), à la sécurité sociale, à l Etat, bref ...

à écrit le 10/07/2012 à 14:48
Signaler
Et il y a des grincheux qui hurlent à l'escroquerie lorsqu'on apprend que quelques centaines de gens (ou même quelques milliers) ont touché indûment 500 euros d'allocations pendant deux ans. Mais si on fait le calcul on voit que le total n'atteint mê...

le 10/07/2012 à 15:01
Signaler
Sauf que les gens qui ont touché indûment des allocations ont lésé la communauté, et plus particulièrement les contribuables, alors que, dans le cas du PDG, ce sont les actionnaires qui ont payé, et ils sont libres de faire ce qu'ils veulent de leur ...

le 10/07/2012 à 15:15
Signaler
Quel malin ce Tom ! Tout cela me semble clair comme de l'eau de roche...

le 10/07/2012 à 16:26
Signaler
Cher Tom, Je serais un heureux homme que d'apprendre comment un PDG en poste 8 heures peut à se point satisfaire ses actionnaires....et je ne pense pas que les actionnaires aient eu quelques latitudes que ce soit sur le sujet.

le 10/07/2012 à 16:33
Signaler
@Tom. "Ce sont les actionnaires qui ont payé". La soi-disant démocratie du capitalisme. Vous avez déjà participé à une assemblée générale d'actionnaires ou bien à un Conseil d'Administration ou simplement lu le dossier de préparation à une de ces ass...

le 10/07/2012 à 16:45
Signaler
@Dan75 Tout à fait d'accord. Marre de Tom & compagnie qui nous répètent sans cesse les même arguments sans aucun esprit critique.

le 10/07/2012 à 16:54
Signaler
Je comprends ce que veut dire Tom... Ce n'est pas le contribuable qui paye c'est une certitude. Il s'agit là de manipulation dans le cadre d'une fusion "bien préparée" entre "gens de bonne compagnie"... M. Bill Johnson était le PDG de Progress... Il ...

le 10/07/2012 à 20:16
Signaler
Dans les échanges, on parle toujours des actionnaires, et pas des autres salariés de l'entreprise (j'imagine que M. Bill Johnson ne faisait pas tout dans l'entreprise, au quel cas il méritait effectivement son parachute doré...) qui participent pour ...

le 11/07/2012 à 4:59
Signaler
@Tom. "Ce sont les actionnaires qui ont payé". Les actionnaires payent des actions, recoivent des dividendes et voient le cours de leur action monter et descendre selon les resultats de l'entreprise ou en fonction de la meteo. Dans le cas du fourn...

à écrit le 09/07/2012 à 18:26
Signaler
cet article est trompeur. Il est l artisan de cette fusion et cela lui a demande des annees de travails, sans en demander un centimes... Si ils avaient fait appel a une societe type Goldman Sachs et autre pour organiser la fusion, la facture aurait e...

le 10/07/2012 à 15:35
Signaler
La fusion lui a pris des annees de travail pendant lesquelles il n'etait pas payé peut etre ??? Le povre pepere....

à écrit le 09/07/2012 à 18:20
Signaler
Il l'a probablement merite,et tout ceux qui diront que le capitalisme est un mauvais systeme,que les remunerations extravagantes ne peuvent plus continuer,que la repartition et la justice fiscale et salariale doit etre applique,tout cela ne seront qu...

le 11/07/2012 à 6:27
Signaler
Oui ça va plus mal que trop de gens le savent et le pire pillage des fonds plubliques se fait en haut de la pyramide à coup de millions et de milliards toujours avec la complicité des grandes corporations et des élus.

le 11/07/2012 à 6:35
Signaler
Qui a mis dans la tête de Pinochet de torturer des gens pendant son règne lui qui a été mis en place par des capitalistes, les Américains. La violence n'est pas plus encouragée par la gauche que par les partisans de la droite. La violence est une cal...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.