Syrie : Obama aurait donné son feu vert à une aide américaine aux rebelles

 |   |  352  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2011. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Selon les chaînes américaines NBC et CNN, le président américain Barack Obama a signé un document autorisant aux forces américaines de venir en aide aux rebelles syriens. La CIA aurait ainsi reçu une directive lui permettant d'agir clandestinement.

Le président américain Barack Obama a signé un document secret autorisant l'aide américaine aux rebelles syriens, qui tentent de renverser le régime de Bachar el-Assad, ont rapporté des chaînes de télévision américaines mercredi. La directive était incluse dans une "conclusion" - un instrument permettant aux services secrets américains (CIA) d'agir clandestinement, ont affirmé NBC et CNN, citant des sources non-identifiées.

La Maison Banche refuse de commenter

Des représentants de la Maison Blanche ont refusé de commenter ces informations mais n'ont pas explicitement exclu l'idée que Washington apportait plus de soutien en termes de renseignement aux forces anti-Assad qu'il avait été précédemment admis officiellement. Washington avait auparavant dit que les Etats-Unis offraient une assistance médicale et logistique aux rebelles syriens mais refusaient de fournir des armes, avertissant qu'il serait contre-productif d'"armer" davantage le conflit.

Combats intenses à Damas et Alep

Ces informations sur une relation plus resserrée entre les Etats-Unis et les rebelles syriens apparaissent au moment où les violentes confrontations en Syrie semblent se rapprocher d'une conclusion, et où les combats font rage entre le gouvernement et les forces de l'opposition à Damas et Alep. Elles coincident également avec l'augmentation de la pression politique pour que la Maison Blanche apporte plus de soutien à l'opposition syrienne, malgré la réticence des Etats-Unis à s'engager plus directement dans une nouvelle guerre au Moyen-Orient.

"Accélérer la transition politique en Syrie"

Lundi, Barack Obama a eu un entretien téléphonique avec le Premier ministre turc Recep Tayyip Erdogan, et les deux dirigeants se sont mis d'accord pour "accélerer la transition politique en Syrie", a déclaré la Maison Blanche. Cela "impliquerait le départ de Bachar al-Assad et répondrait aux demandes légitimes du peuple syrien", affirme le communiqué. La Syrie est aux prises avec un conflit désormais long de 17 mois, déclenché par la répression brutale par le président Assad de la révolte pro-démocratie. Les puissances occidentales et arabes l'ont appelé à se retirer et à permettre une passation pacifiée des pouvoirs.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 08/08/2012 à 14:48 :
Simple citoyen.
Je viens déjà d'être censuré pour vous avoir supporté. Tous les médias français qui appartiennent à la mafia de Neuilly sur Seine censurent; La Tribune, un peu moins que les autres. C'est pareil avec ABC News. Surtout si vous écrivez au sujet de Occupy Wall-Street ou de la Syrie... Etant anglophone, le plus correct mais pas parfait; même lorsque je critique Mr Poutine et son pays, c'est Russia Today (plus de 800 commentaires publiés). 1789 doit être refait ! Jean-Claude Meslin
a écrit le 02/08/2012 à 21:00 :
Ah j'y suis, c'est la partie de mon commentaire consacré à l'ambassadeur de France en Syrie (Eric Chevallier), qui a mis les pieds dans le plat. J'ai pris la peine de mettre l'information au conditionnel, pourtant tout y était exact. Quelques liens au hazard: http://blog.lefigaro.fr/malbrunot/2012/03/syrie-un-diplomate-francais-me.html
http://www.infosyrie.fr/decryptage/le-spleen-syrien-de-juppe-vu-par-un-quotidien-libanais/
http://blogs.mediapart.fr/blog/kafur-altundag/220312/alain-juppe-accuse-par-sa-propre-administration-d-avoir-falsifie-les
http://saidabiida.blog.fr/2012/03/21/syrie-alain-juppe-accuse-par-eric-chevallier-d-avoir-falsifie-les-rapports-sur-la-syrie-pour-inciter-a-la-guerre-civile-13237827/
http://www.infosyrie.fr/re-information/malbrunot-juppe-contre-chevalier-et-les-realites-syriennes/
a écrit le 02/08/2012 à 20:15 :
C'est nouveau ça: on censure à la Tribune? Dire qu'on sait depuis longtemps que l'administration américaine aide les rebelles (pour ne pas dire plus) est un problème?
Dire que la région a plus que son lot de dictatures en tous genres est un problème?
Dire qu'un biais éditorial majeur est évident quant à la couverture de ces évènements, en particulier à la lecture de la presse étrangère, est un problème?
Dire que trier le bon grain de l'ivraie devient difficile tant la désinformation est grande de part et d'autre est un problème?
Et la liberté d'expression devient-elle aussi un problème?
J'espère qu'il ne s'agit que d'un bug ou de la lenteur due à la torpeur estivale quant à la publication des commentaires. Sinon, c'est très inquiétant et fait se poser la question sur le pourquoi.
a écrit le 02/08/2012 à 16:50 :
ce type de regime stalinien qui règne sur la syrie n'est disposé de quitter le pv qu'en detruisant tt le pays et le monde sait cette logique.il y a une guerre de extermination du peuple syrien au vu et au su de tt le monde.il est temps de renverser le regime et d'intervenir sans tenir compte de la russie, la dictature de l'Europe
Réponse de le 03/08/2012 à 17:44 :
dans tout conflit, c'est la population civile qui trinque le plus, malheureusement. Si le gouvernement syrien actuel est renversé, c'est la voie ouverte aux islamistes qui seront alors en "friction" très directe avec Israël (frontière commune entre les 2 pays) ce qui va tôt ou tard embraser le moyen Orient et conduire à un conflit qui risque fort de dépasser ce cadre.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :