Neil Armstrong, ce héros de la conquête spatiale qui plaidait pour des missions sur Mars

 |   |  764  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2012. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Neil Armstrong, le premier homme à avoir marché sur la lune le 20 juillet 1969 est décédé de complications après une opération cardiovasculaire en début de mois, à l'âge de 82 ans En 2009, il plaidait en faveur de futures missions sur Mars, la planète rouge. Portrait de ce "héros de l'espace"

Comme un passage de témoin. Trois semaines après l'arrivée du robot Curiosity sur Mars, l'astronaute Neil Armstrong, le premier homme à avoir marché sur la lune le 20 juillet 1969 est décédé de complications après une opération cardiovasculaire en début de mois, à l'âge de 82 ans. Sa famille l'a annoncé samedi.
Embarqués à bord de la navette Apollo 11, Neil Armstrong, 39 ans à l'époque, et son co-équipier Buzz Aldrin avaient marché sur la lune le 20 juillet 1969 (02H56 en heure GMT le 21 juillet), sous les yeux de 500 millions de téléspectateurs. Le troisième membre de l'équipage Michael Collins était resté dans le module de commande resté en orbite autour de la Lune.
Neil Armstrong avait été chargé de commander la première mission lunaire américaine à bord de la capsule Apollo 11. Il s'était posé sur la lune à bord du module Eagle en juillet 1969, et avait assuré sa place dans l'Histoire en déclarant, alors qu'il foulait le sol lunaire : "C'est un petit pas pour l'homme mais un bond de géant de l'humanité". Cet homme modeste était instantanément devenu une icône de l'odyssée de l'espace.

"C'était le meilleur"
Cette annonce a suscité une pluie d'hommages.
« Nous nous sommes entraînés ensemble et nous étions aussi de bons amis, nous serons toujours liés par notre participation à la mission Apollo 11", a réagi Buzz Aldrin, 82 ans, affirmant que Neil allait "manquer". Neil Armstrong "était le meilleur et il va terriblement me manquer", a ajouté Michael Collins, 81 ans.
Le président des Etats-Unis Barack Obama, se disant "profondément attristé", a salué la mémoire de l'astronaute : "Neil était parmi les plus grands héros américains, pas seulement de l'époque actuelle, mais de tous les temps". Son rival républicain à l'élection présidentielle américaine Mitt Romney a affirmé que "la Lune pleurait son premier fils terrien".
Parlant d'Armstrong comme d'un "héros américain contre son gré", ses proches ont exprimé leur espoir que son héritage encourage les jeunes gens à "travailler dur pour que leurs rêves deviennent réalité, (...) repousser les limites et servir avec abnégation une cause plus grande que la leur".John Glenn, 81 ans, qui a effectué le premier vol orbital américain, a quant à lui salué l'"audace" d'Armstrong et rendu hommage à son humilité légendaire.

Un homme humble

Après son exploit, il avait ensuite peu parlé en public, fuyant micros et caméras, et vivait depuis des dizaines d'années dans une ferme reculée de l'Ohio (nord). "Il n'avait pas l'impression de devoir se vendre comme une marchandise", a déclaré l'ex-sénateur de l'Ohio à la chaîne de télévision CNN. "C'était une personne humble et il l'est resté après son vol lunaire, comme avant".
Ce pionnier lunaire, décoré de nombreuses fois par les Etats-Unis, mais aussi 17 autres pays, n'avait jamais été à l'aise avec cette renommée mondiale, fuyant les feux des projecteurs. Armstrong avait même cessé de signer des autographes après avoir appris que ceux-ci se revendaient à des prix exorbitants.

Fasciné par les avions
Né le 5 août 1930 à Wapakoneta, dans l'Ohio, Neil Amstrong avait commencé sa carrière dans la Nasa, l'agence spatiale américaine, en 1955.
Le jeune Armstrong avait été fasciné dès son enfance par les avions. Il prend des cours de pilotage à 15 ans et obtient son brevet de pilote un an plus tard.
Plus tard, il devient pilote de l'aéronavale et effectue 78 missions pendant la guerre de Corée.
Armstrong étudie aussi l'ingéniérie aéronautique à l'université de Purdue (Indiana, nord) et obtient une maîtrise dans cette même discipline à l'université de Californie du Sud.
En 1955, il devient pilote d'essai et vole sur 50 différents types d'avion.
Sept ans après, il est sélectionné par la Nasa, pour devenir astronaute.
En septembre 1966, il effectue un vol avec David Scott pour la mission Gemini 8. Le vaisseau s'amarre à un autre véhicule non habité, réalisant le premier amarrage orbital de deux modules spatiaux.
Puis ce sera la mission Apollo 11 et l'entrée de Neil Armstrong dans l'Histoire.
Il y a quelques années, il était revenu sur ses pas légendaires : "il n'y avait pas de poussière quand on donnait un coup de pied".
En 2009, Neil Armstrong, Buzz Aldrin et Michael Collins avaient saisi l'occasion d'une de leurs rares apparitions communes en public au Musée de l'Air et de l'Espace à Washington, pour plaider en faveur de futures missions sur Mars, la planète rouge.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 29/08/2012 à 5:42 :
Né le 4 août 1901 dans une famille pauvre de la Nouvelle-Orléans, Louis, suite à l'absence de son père William Armstrong qui a quitté le foyer familial, est élevé par sa grand-mère Joséphine et sa mère. Enfant il chante dans les rues de la Nouvelle Orléans dans un petit groupe vocal. En grandissant dans un quartier difficile, il est plusieurs fois renvoyé, en raison d?actes de délinquance, dans un foyer pour enfants abandonnés de couleur : le Home for Coloured Waifs. Il y fit notamment un long séjour (selon les fichiers de la police) après avoir tiré un coup de feu en l?air avec un pistolet pour fêter la nouvelle année.
a écrit le 28/08/2012 à 22:42 :
Amstrong est décédé mais Aldrin continuera à faire le buzz sur internet !
a écrit le 28/08/2012 à 11:33 :
Il a marché sur quoi ? au plus froid la lune est à -150° degré et au plus chaud +100° degré, sans parler des radiations de la ceinture de Van Allen. On nous prend pour des ânes, même Henri KISSINGER l'avait avoué dans une interview, filmé en studio par le célèbre réalisateur de l'odyssée de l'espace (Stanley Kubrick), avec des énormités dans le cadrage, les ombres portés, l'éclairage, enfin les effets spéciaux des années 60.
Réponse de le 07/12/2012 à 10:39 :
honteux d entendre un truc pareil il est possible qu il y ait eu un plan B de ce genre mais vous pensez une seule seconde qu avec tous les téléscopes qui suivaient la mission surtout ceux des Soviétiques n auraient pas dénoncé le bidonage ??????? Ces gens ; les Amstrong, Gleen , Shepard, Lovell, Gargarine et les autres sont les derniers vrais héros pas seulement américains ou russes mais de l humanité car si un jour nous partons vers les étoiles et d autres monde c est bien parce qu il y aura eu ces premiers ces pionniers qui ont ouvert la voie !!! Allez donc à Cap Canaveral , vous auriez eu le courage de vous assoir au sommet d une Saturn 5 ? de partir dans une capsule Gimini Soyouz ou Appolo ...allez meme une navette spatiale...Evitez donc de salir la mémoire de ces grands hommes et femmes ...
a écrit le 27/08/2012 à 9:41 :
Imaginez les gros écrans cathodiques dans leur LEM... Bah nan, ils n'avaient pas besoins d'ordinateurs de contrôle pour faire atterrir leur bidule sur pattes (il a été posé par une grue).
a écrit le 26/08/2012 à 18:25 :
on a eu la TV à la maison en 1969 pour ça !
a écrit le 26/08/2012 à 18:06 :
http://www.urtikan.net/dessin-du-jour/mort-a-82-ans-de-lastronaute-americain-neil-armstrong/
a écrit le 26/08/2012 à 16:18 :
Quand je pense qu'il y a encore des gens pour ne pas croire en cette aventure alors que les horoscopes, les services de cartomanciennes et voyantes se vendent comme des petits pains! Les églises, mosquées et cynagogies sont remplies par des personnes racontant des histoires vieilles de 2000 ans et plus qui ne tiennent pas la route à n'importe quelle inspection scientifique de niveau fin de secondaire. Neil Armstrong et tout ceux, Américains, Russes etc... qui ont fait que l'Aventure spatiale et que toutes les limites soient repoussées au delà du rêve sont des Héros. Nous ne sommes RIEN à côté d'eux! REPECT INFINI A TOI NEIL tu ne faisais pas parti du troupeau de moutons, tu étais un vrai héro tu avais "The Right Stuff". MERCI, THANK YOU!!!!!!!
Réponse de le 07/12/2012 à 10:41 :
+1000000
Réponse de le 27/07/2014 à 16:41 :
Faut vrt etre innocent pour croire qu un voyage sur la lune dans les annees 60 puisse etre vrai apres tous les mensonges quont essaient de nous faires avaler.Pff des heros vous dites..
a écrit le 26/08/2012 à 16:09 :
LE BAISER DE LA LUNE

La lune me tira du lit.

Dans mon sommeil agité, je ne cessai de lui jeter des regards troubles. Il fallait bien que je succombe... C'était l'été, je fus bientôt sous les étoiles en pleine campagne, ahuri. Je m'égarai vers la sylve. Quelque volatile de nuit frôla ma tempe, mais je ne vis rien dans la nue. Rêveur, j'imaginai alors la caresse triste de Séléné sur mon front. Tout en songeant de la sorte, j'errais vers les bois. Autour de moi, un grand silence. Et moi, hagard, hanté par une présence astrale irradiante, douce et vénéneuse, je cheminais le regard divaguant entre sol et zénith, le pas alangui.

Étendant dans les airs son grand voile d'éther, le spectre semblait projeter sur le monde ses songes silencieux et blafards. L'ordre cosmique s'ébranla dans ma raison ensorcelée par l'astre : je me demandai si je ne faisais pas partie des fantasmes sidéraux imaginés par ce globe luisant... Dans mon demi sommeil je le crus un instant. Tel une silhouette née des rêves de la lune, un pantin d'ombre et de nuée issu de ce crâne argenté errant au firmament, j'eus l'impression d'appartenir à cette tête pâle glissant dans l'empyrée...

Puis, dans un grand vertige où je vis tournoyer les constellations, je perdis connaissance. Ou plutôt je m'endormis d'un sommeil brutal et étrange. Je me réveillai avant l'aube, frissonnant parmi les herbes imprégnées de rosée.

Machinalement je passai la main sur mon front engourdi. J'eus la sensation d'y essuyer un sang funeste ou quelque écume mystérieuse. Retournant ma main d'un geste fébrile, je vérifiai.

Une cendre dorée fit luire ma paume, furtivement, avant de se désagréger quasi instantanément en des milliers de particules étincelantes.

VOIR LA VIDEO :

http://www.dailymotion.com/video/xq7ysf_le-baiser-de-la-lune-raphael-zacharie-de-izarra_news

Raphaël Zacharie de IZARRA
a écrit le 26/08/2012 à 14:41 :
Fantastique. Ça paraît tellement loin, tellement irréel quand on y pense. Quel dommage que la grande aventure spatiale ait du mal à continuer avec le même élan. Mars, Titan, Triton, Alpha Centauri... So long, free bird. On ne t'oubliera pas de si tôt.
a écrit le 26/08/2012 à 14:38 :
personne n'a marché sur la lune c'etait juste un bon comédien ^^, nous sommes en droit de demander des preuves concrète en 2012
Réponse de le 26/08/2012 à 17:22 :
@Moi
C'est possible, mais tant pis, au moins à cet instant on rêvait.
a écrit le 26/08/2012 à 14:15 :
@Z1Z1
Il n'y a pas d'étoiles dans le ciel car la lumiere crue et non filtrée du soleil surexpose les caméras et les empeche de percevoir la faible lumiere des étoiles, tandis qu'un oeil humain les verrait, dos au soleil ! Il n'y a pas de dégagement de poussieres pôur la bonne raison que la Lune n'a pas d'athmosphere, les poussieres projetées n'ont pas flotté et sont retombées ! La theorie des ombres multiples oublie ce qui se passe quand on prend une photo panoramique, et le terrain accidenté de la lune explique pourquoi certaines ombres semblent divergeantes !

Les complotistes présument de l'Ignorance de ceux qui les ecoutent !
a écrit le 26/08/2012 à 14:10 :
Un homme de grande intelligence
a écrit le 26/08/2012 à 12:28 :
Oui mais: pourquoi pas d'étoiles dans le ciel ? Pourquoi pas de dégagement de poussière sous le LEM a l'atterrissage, pourquoi plusieurs ombres ? etc, etc
Et pourquoi sommes-nous incapable d?y retourner ?
Réponse de le 26/08/2012 à 14:10 :
Retourne dormir.Z1z1zzzzzzzzzz-zzzzzzz...
Réponse de le 26/08/2012 à 14:22 :
Le plus sidérant, c'est qu'à notre époque, il existe encore des gens qui doutent que l'on ai marché sur la lune....
Waouh.
Amstrong, c'est Marco Polo, Christophe Colomb, Magelan,...
Admiration et respect.
Réponse de le 26/08/2012 à 14:23 :
Hahahahaha! -> GRrmm ;-D
Réponse de le 26/08/2012 à 14:28 :
Pas d'étoiles dans le ciel à cause de la luminosité de la terre...regarder le ciel en plein Paris en été revient à peu près a la même chose. Pas de dégagement de poussière sous le LEM car effectivement certaine vidéos ont pu être tourné en studio ( et donc être mal réalisé) comme cela à été le cas lors des JO 2008 pour la cérémonie d'ouverture du fait du mauvais temps. Plusieurs ombres car plusieurs source lumineuse ( Terre, Soleil, LEM revoyant la luminosité du soleil...)
Pour finir, en 1969 le monde était en pleine guerre froide...pendant la seconde guerre mondiale de nombreux progrès ont été aportés dans le domaine militaire ( missile V2) ainsi que médicale...a cause de l'argent, de la course au nucléaire ainsi qu'à l'espace les Hommes ont pu parvenir a cette objectif. Cependant aujourd'hui nous sommes en pleine crise et envoyer un homme sur la Lune ne servirait a rien a part pour construire une base lunaire! mais il faudrait dans ce cas envoyer des robots comme va le faire l'Inde d'ici 2014 mais pour d'autres raisons.
Réponse de le 26/08/2012 à 15:31 :
Une autre hypothèse est qu'à l'époque aucune caméra capable de supporter le froid extrême n'existait, ni de film capable de résister aux radiations/emissions solaires (pas d'atmosphère protectrice). Donc ces images, car il en fallait, auraient été tournées par Stanley Kubrick. Mais cela ne prouve pas qu'ils n'y sont pas allés, nos héros.
Réponse de le 26/08/2012 à 17:26 :
@Spip
On s'en fout. Ils nous ont fait rêver. J'en redemande.
Réponse de le 27/08/2012 à 0:10 :
Pas de poussière, car pas d'atmosphère... bof.
Pas de cratère non plus... (Explication s.v.p.). Et les radiations cosmiques ?
Un petit film coûte tellement moins cher que de faire atterrir un LEM sur la Lune. Non ?
Imaginer le pilotage d'un engin de cette sorte sans assistance informatique hyper pointue pour la stabilisation : IMPOSSIBLE AUJOURD'HUI !
Amstrong aura fait quelques tours de la Terre et c'est tout.
Mais « mission réussie » car les Russes auront été « battus » dans l'opinion publique.

Enfant, j'y croyais vraiment. Les miens n'y croient pas, sans aucune intervention de ma part. Simplement, car ils sont moins naïfs que nous, même s'ils en rêvent.
Si seulement les hommes pouvaient s'investir réellement dans cette aventure plutôt que de s'adonner aux guerres et autres fourberies.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :