Espace : après des échecs en série Moscou voit rouge

 |   |  493  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : Reuters)
Après l'échec du lancement d'un satellite début août, le huitième en 18 mois, l'agence spatiale russe Roscosmos va être restructurée et prendra la forme juridique d'une « corporation d'Etat ». Il s'agit pour Moscou de répartir clairement les responsabilités tout en tentant de dégager des bénéfices.

Après un nouvel échec lors d'un lancement de satellite ce mois-ci, le gouvernement russe a vu rouge. Il s'agit en effet du huitième échec depuis décembre 2010. Le prestige de l'industrie spatiale en a pris un coup. Le premier ministre Dmitri Medvedev a exigé que les responsables des échecs soient désormais identifiés et punis. Ce n'était pas vraiment le cas par le passé à cause d'une structure de fonctionnement opaque qui permettait aux différentes entreprises de se renvoyer la balle tout en se protégeant sous le sceau du « secret défense ».

Roscomos réorganisée

Une première version du plan de réforme de l'industrie est déjà prête, selon le quotidien Kommersant. L'agence spatiale Roscosmos sera réorganisée en 17 départements couvrant l'ensemble de l'industrie : depuis la recherche fondamentale jusqu'au développement de missiles à vocation militaire. Le Kremlin veut qu'une structure décisionnelle verticale fasse jour, avec une répartition claire des responsabilités et des objectifs. La version finale du plan de réforme sera soumise au gouvernement courant septembre. Pour l'instant, la tête du patron de Roscosmos Vladimir Popovkine, n'est pas tombée. Probablement parce qu'il n'a été nommé à ce poste qu'en avril 2011. Force est de constater que ses annonces grandioses de reconquête de la lune avec des vols habités contraste singulièrement avec les résultats tangibles de son agence.

Consignes non respectées

Selon un spécialiste européen de l'industrie spatiale, bon connaisseur de la problématique russe, « le principal problème vient de l'absence du contrôle de la qualité à chaque étape de la fabrication. Mais il y a aussi des interrogations sur des agrégations de composants occidentaux à des éléments datant de l'époque soviétique. Et un non respect flagrant des consignes en matière de lancement ».

Roscosmos se voit aussi confier de surveiller davantage la viabilité financière de ses entreprises. Ainsi, le plan de réforme stipule apparemment la relance du « tourisme spatial », une activité commerciale supposée redresser en partie les comptes de Roscosmos. La prochaine touriste devrait être la chanteuse britannique Sarah Brightman en 2015. Le dernier vol commercial avait eu lieu en 2009. Mais les sommes versées par les touristes (estimées entre 20 et 35 millions d'euros) sont bien entendu négligeables au regard des besoins de l'industrie.

Seul opérateur vers la station internationale

L'un des programmes essentiels mené par les Russes concerne les vols vers la station spatiale internationale. Roscosmos est le seul opérateur à l'heure actuel capable d'assurer les vols habités vers la station. Ces obligations limitent largement les possibilités d'envoi de touristes dans l'espace.

Signe que la Russie est déterminée à conserver son rang mondial, l'annonce mardi de la construction d'une nouvelle usine de satellites dans la région de Moscou. L'usine de Chiolkovo va créer 1000 emplois, selon le gouverneur local, et produire au rythme de six satellites par an.

 

 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 25/08/2012 à 11:54 :
La russophobie est dans l'air du temps, les tenants de l'idéologie mondialiste ultra libérale ne sz consolent pas de la disparition de l'ivrogne et accomodant B. Eltsine.
D'aucuns rêvent même d'une guerre avec ce pays si la propagande ne parvient pas à le déstabiliser. Dans cette hypothèse la Chine ne resterait pas neutre car elle serait le prochain pays sur la liste. Cette hypothèse ne serait donc pas aussi facile qu'il n'y parait.
Réponse de le 25/08/2012 à 17:47 :
Très bien dit. Je constate qu'en se qui concerne la Russie, les mentalités, intoxiquées par les propagandes du matérialisme à outrance, ne changent guère. Comparer la France à la Russie est une plaisanterie ou la preuve d'une ignorance totale des réalités.
Je vois, après un bon séjour dans la Baie de Somme que les commentateurs de La Tribune n'ont guère évolué...Jean-Claude Meslin
Réponse de le 26/08/2012 à 9:29 :
Le "Russophobie" à bu trop de vodka avant d'écrire ? Il s'agit d'un article d'un site RUSSE traduit en français.

Et nombre d'articles de Moscou sont infiniment plus virulent contre les responsables de ce gâchis spatial écornant la fierté du pays !
a écrit le 23/08/2012 à 8:54 :
La Russie est une nation du passé, après son adhésion à l' OMC elle sera inondée de produits étrangers. Ce n'est pas un pays émergeant mais un pays qui perd chaque jour en compétitivité et en délire nationaliste un peu comme l'Argentine ou le Vénézuela.
Réponse de le 23/08/2012 à 9:18 :
n'importe quoi ! la Russie a tjs été et sera tjs une tres grande nation. les pb de qulités et de corruptions ne changent rien.
Réponse de le 23/08/2012 à 9:18 :
n'importe quoi ! la Russie a tjs été et sera tjs une tres grande nation. les pb de qulités et de corruptions ne changent rien.
Réponse de le 23/08/2012 à 9:25 :
Je ne suis pas d'accord avec vous! Si Renault-Nissan a racheté LADA, c'est bien que ce pays a, au contraire, un très fort potentiel... Je suis certain que les faibles coût de la main d'oeuvre russe vont porter un coup supplémentaire à nos entreprises d'Europe de l'Ouest...
Réponse de le 23/08/2012 à 9:28 :
Un modèle pour les Frontistes.
Réponse de le 23/08/2012 à 14:31 :
Cavaliere , tu as raison et voila en quoi la Russie se rapproche dangereusement à la France qui tout autant inondée par des produits étrangers continuent à s'enfoncer dans son délire nationaiste. Il ne faut pas oublier qu'à côté de la Défense il y a aussi les tours d'HLM où les gens vivent comme dans le tier monde où même la police ou les pompiers n'interviennent pas, alors la Russie peut-être mais quand est t il de la France???

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :