États-Unis : rebond de la productivité au delà des espérances

 |   |  253  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters
Le Département du travail américain a annoncé mercredi une productivité américaine en progression de 2,2% en rythme annualisé au deuxième trimestre.

Bonne nouvelle pour l'économie américaine. La productivité des entreprises aux Etats-Unis a nettement rebondi au deuxième trimestre, selon des chiffres publiés mercredi par le département du Travail à Washington. Hors secteur agricole, elle a progressé de 2,2% en rythme annualisé par rapport au premier trimestre, où elle avait reculé de 0,5%, indique le ministère.

Supérieure aux prévisions

Ce chiffre est supérieur de 0,6 point à l'évaluation fournie début juillet par le gouvernement, et de 0,4 point à l'estimation médiane des analystes qui donnait des gains de productivité de 1,8% au printemps.

Hausse de la production supérieure à la hausse des heures travaillées

Le rebond du deuxième trimestre résulte d'une hausse de la production (+2,4%) plus forte que celle des heures travaillées (+0,1%), alors qu'au premier trimestre, la hausse de la production de 2,7% avait été obtenue par une hausse du temps de travail de 3,1%, indique le ministère.

La révision à la hausse de l'estimation du ministère découle d'une double réévaluation des chiffres donnés début juillet. Les gains de production du printemps ont ainsi été revus en hausse de 0,4 point, et la progression des heures travaillées a été révisée en baisse de 0,3 point.

Ralentissement de la hausse du coût unitaire de la main d'oeuvre

Le gouvernement indique d'autre part que la hausse du coût unitaire de la main-d'oeuvre a considérablement ralenti au deuxième trimestre en s'établissant à 1,5% en rythme annualisé contre 6,4% pendant les trois mois d'hiver.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 05/04/2013 à 21:40 :
Cela veut dire qu'ils licencient et que le chômage va augmenter car pour tenir, il faut préserver les marges des entreprises. Dès lors, moins de personnel pour diminuer les coûts. Ce n'est pas compliqué contrairement à ce que racontent les journalistes incompétents...! Écoutez, chaque mardi, Olivier Delamarche, lui ne raconte pas de bêtises...!
a écrit le 07/09/2012 à 9:42 :
Super ils produisent plus de voiture qu'ils ne les vendent, garées sur des beaux parkings à côté de leurs usines. Les USA sont en faillite total grâce à leurs élites avides de pouvoir et d'argent, un totalitarisme en devenir pire que le communisme et le nazisme réunit, j'ai annulé tous mes voyages aux USA c'est terminé.
a écrit le 05/09/2012 à 23:31 :
Excellente nouvelle pour eux. A supposer que cela se maintienne au delà des élections. En effet, il est toujours difficile de dire si ce genre d'embellie à quelques semaines d'un scrutin est à prendre au premier degré. Je l'espère pour eux, mais surtout pour nous européens qui avons tout à gagner à une solide reprise outre atlantique ...

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :