La construction et la distribution ont dopé l'activité chinoise en octobre

 |   |  215  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2011. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
L'indice PMI chinois, tombé au plus bas en septembre a relevé la tête en octobre. une bonne nouvelle pour tous ceux qui scrutent un redressement de l'activité chinoise

 La nouvelle va rassurer économistes et financiers : Après avoir touché un plus bas de 53,7 en septembre, l'indice PMI des services a rebondi à 55,5 en octobre, grâce à une hausse de l'activité dans les secteurs de la construction et de la distribution, annonce le Bureau national de la statistique. Le sous-indice des services dans la construction a atteint 60,2 contre 58 en septembre, et celui qui couvre la distribution s'est maintenu à plus de 60.

L'industrie à la traîne par rapport aux services

Le secteur chinois des services résiste mieux que l'industrie au ralentissement économique actuel et l'indice officiel PMI, contrairement à son homologue manufacturier, n'est pas descendu sous la barre des 50 en-deçà de laquelle il dénote une contraction. Son plus haut récent, 58,0, date de mars.

Les investisseurs scrutent depuis de longs tous signes de reprise de l'activité chinoise. Même si celle-ci affiche toujours des niveaux bien supérieurs à ceus de l'Europe, les spécialistes s'inquiètent du ralentissement observé depuis le début des déboires de la zone euro. Car comme les Etats-Unis, l'économie chinoise est touchée par la récession observée en Europe, celle-ci ayant de très nombreuses conséquences pour la zone émergente. La Bourse de Shangaï ne s'y trompe pas, celle-ci étant toujours en repli depuis deux ans.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 04/11/2012 à 17:45 :
Et c'est ça que vous appelez une bonne nouvelle? C'est à pleurer de rire. Quelques chiffres pour le lecteur édifié par ce regain de l'activité chinoise: le niveau des comptes clients des 90 plus gros producteurs de charbon se sont envolés de 52.8% au cours du trimestre écoulé. On parle ici de crédit fournisseur pour éviter le ralentissement de l'activité. Donc une nouvelle source de création monétaire. Il ne faut pas oublier que l'augmentation du crédit fournisseur se traduit toujours par une augmentation des impayés, et parfois dramatique quand le retournement à la hausse de l'activité qu'il anticipe ne se produit pas ou, pire, quand il est le résultat d'un "fait accompli" généralisé. Quant aux résultats trimestriels, ils sont loin d'être bons.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :