La Chine "convaincue" que sa croissance dépassera 7,5 % en 2012

 |   |  516  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2012. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Après sept trimestres consécutifs de ralentissement, qui ont ramené la croissance à 7,4 % au troisième trimestre - son résultat le plus faible depuis début 2009 -, l'optimisme semble de retour pour la deuxième économie mondiale.

Le gouvernement chinois est convaincu que son objectif de croissance économique pour 2012 sera atteint, a déclaré samedi Zhang Ping, ministre chargé de la Commission nationale du développement et de la réforme, en marge du XVIIIe Congrès du Parti Communiste. Le bureau national de la statistique avait déjà fait état vendredi de résultats pour le mois d'octobre suggérant que la croissance atteindrait bien l'objectif de 7,5 % du produit intérieur brut.

La fin du ralentissement de la croissance

L'optimisme semble donc de retour pour la deuxième économie mondiale après sept trimestres consécutifs de ralentissement qui ont ramené la croissance à 7,4 % au troisième trimestre, résultat le plus faible depuis début 2009. "Des signes de stabilisation dans l'économie sont devenus plus visibles en octobre. Nous sommes convaincus que nous réussirons à atteindre notre objectif de croissance économique pour cette année. Autrement dit, nous sommes capable de maintenir la croissance économique au dessus de 7,5 %", s'est-il félicité.

Un tourant en octobre ?

"Notre vigilance ne doit pas faiblir. Le fondement de la stabilisation économique n'est pas suffisamment solide. Avec la crise économique mondiale en toile de fond, la nouvelle situation et les problèmes, nous devons nous préparer à faire face pendant longtemps aux difficultés et aux défis." Selon une enquête Reuters réalisée en octobre, après la publication des chiffres du produit intérieur brut du troisième trimestre, les économistes interrogés prévoyaient en moyenne une progression de 7,8% de l'économie chinoise au premier semestre 2013, mais plusieurs analystes sont persuadés que la performance sera meilleure encore et que le mois d'octobre a marqué un tournant.

La prudence reste de mise

Officiellement, la prudence reste de mise à Pékin où s'est ouvert jeudi le XVIIIe Congrès du PCC au terme duquel sera désignée la nouvelle équipe dirigeante. Sur le départ, le président Hu Jintao, auquel devrait succéder son vice-président Xi Jinping, a assuré dans son discours d'ouverture que Pékin continuerait à mettre en oeuvre des politiques favorables à une croissance durable et un développement économique à long terme avec pour objectif un doublement du produit intérieur brut sur la décennie à 2020.

Ralentissement de l'inflation, dynamisme des exportations

Vendredi, les statistiques officielles ont montré un ralentissement de l'inflation chinoise à 1,7 % en rythme annuel en octobre, moins que le chiffre de 1,9 % de septembre, qui laisse toute latitude à la PBOC pour assouplir encore sa politique monétaire si elle le souhaite. Quant aux prix à la production ils ont diminué de 2,8 %, plus que les 2,7 % prévus, mais moins que la baisse de 3,5 % enregistrée le mois précédent. Ces reculs sont toutefois de bon augure pour le secteur industriel en proie à une baisse de ses bénéfices.

Les exportations ont quant à elles augmenté de plus de 11 % en rythme annuel en octobre, a déclaré vendredi le ministre du Commerce Chen Deming. Il a toutefois déclaré qu'il serait difficile pour le pays d'atteindre l'objectif d'une hausse de 10 % sur l'ensemble de l'année 2012 souhaitée par Pékin.

 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 11/11/2012 à 8:55 :
une chose est certaine la France aura une croissance 0 fin 2012 et en Récession en 2013...

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :