Le déficit budgétaire américain est à 120 milliards de dollars pour le mois d'octobre.

Toujours croissante avec une total de 120 milliards de dollars au mois d'octobre la dette américaine menace t-elle encore une fois l'économie mondiale ?
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : AFP)

Cette hausse de 22% du déficit budgétaire américain n'était pas attendue par les économistes. D'après le département du trésor, le déficit a atteint les 120 milliards de dollars alors que les estimations annoncaient un déficit à 113 milliards de dollars. Le rapport fourni par le département du trésor montre que les recettes de l'état ont augmenté de 13% par rapport à l'an dernier pour atteindre 184,3 milliards de dollars alors que les dépenses ont fait un bond de 16,4% pour un total de 304,3 milliards de dollars.

https://www.usdebtclock.org/

Des chiffres inquiétants alors que se profile à l'horizon les négociations au Congrès autour tout d'abord du rélèvement du plafond de la dette publique, puis des baisses des dépenses publiques et enfin autour d'une possible hausse de l'imposition pour les Américains les plus aisés. Le plafond de la dette publique américaine a été fixé à 16 400 milliards de dollars et devrait être atteint avant la fin du mois de décembre. Si un accord n'est pas trouvé avant la fin de l'année 2012 alors le budget de l'état sera réduit automatiquement de 600 milliards de dollars ce qui entraînerait une récession économique. Toutes ces incertitudes autour de l'économie américaine ont encore une fois perturbé Wall Street qui a finit en baisse mardi
 

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 1
à écrit le 15/11/2012 à 19:14
Signaler
Ah, ces socialistes d' Américains ils nous en font !! FH a du pain sur la planche....heum . On ne leur a pas encore coupé l'életricité et ils leur reste un peu d'encre, vous voyez la suite .Sauf que le Dollar va avoir du souci.....

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.